Témoignage de Bernard – Glioblastome

Mon mari, Bernard, est âgé de 62 ans, il est marié, il a 4 enfants. Il est  chirurgien dentiste.

Pendant les vacances du mois d’août dernier, Bernard ressent de la fatigue, un manque net d’allant, inhabituel chez lui surtout vis-à-vis de ses petits enfants.

Le 28 août, comme prévu, il part au cabinet pour la reprise mais rapidement, dans la matinée, il m’appelle car se sent confus, incapable de travailler, d’utiliser ses instruments et outils habituels….la prise en charge se fait immédiatement avec un scanner qui met en évidence des lésions cérébrales au niveau du corps calleux et thalamique, confirmées le 30 août par l’IRM.D’après les neurochirurgiens, les lésions ressemblent fort à des images de glioblastome infiltrant dont on ne peut avoir confirmation que par la biopsie mais leur discours est cependant net : « Il s’agit de tumeurs au pronostic très sombre », sans possibilité de chirurgie. Devant leurs paroles, se pose, pour nous, les proches de Bernard, la question même de la biopsie. Finalement celle ci sera faite le 5 septembre en région pariétale gauche. Le WE précédent la biopsie, Bernard rentre à la maison ; il voit avec un de nos enfants les tâches administratives qu’il suit habituellement. La veille de la biopsie, le neurochirurgien, en charge de Bernard est venu nous présenter clairement la situation, son discours est aussi sombre…parle de glioblastome infiltrant, sans acte chirurgical envisageable ; seraient possibles : radiothérapie et chimiothérapie. De toute façon, rien n’est possible sans la biopsie…geste non anodin mais habituel et obligatoire…

Bien sûr que la tristesse nous envahit ; l’un et l’autre traduisons que notre route commune arrive à sa fin…Finalement, je me mets en mode combat et espérance… Protéger Bernard, l’entourer de douceur et de tendresse…vivre heure après heure ces journées d’attente à l’hôpital…ne pas se laisser envahir par l’inutile et toujours privilégier ma relation à Bernard…

Bernard aura donc, comme prévu, la biopsie le 5 septembre et rentrera à la maison le lendemain,  6 septembre. Un de mes neveux, mathématicien chercheur a travaillé avec Docteur Laurent Schwartz, radiothérapeute chercheur et me parle du traitement métabolique et du chlorite de sodium. Je me documente, lis le dernier livre de ce chercheur, écoute ses conférences, lis les témoignages de patients qui ont ajouté ses thérapeutiques aux protocoles habituels, comme le conseille Docteur Schwartz. Dès le 11 septembre, nous commençons à petits pas le régime cétogène puis la prise des compléments alimentaires, hydroxycitrate et acide alpha lipoïque le 15 septembre. De toute façon, qu’avons-nous à perdre puisque nos spécialistes ne nous promettent aucun avenir.

Parallèlement, il faut assurer la continuité du cabinet de Bernard. Ses consœur et confrères nous aiderons…trouver un remplaçant… puis mettre en route la vente même…puisqu’un acquéreur se présente…ce qui oblige à une demande de protection juridique…tout se mettra en route en même temps que la confusion de Bernard augmente.

Le 10 septembre, les troubles du langage apparaissent, le 13 septembre, j’écris : « L’état de Bernard s’aggrave, il est de plus en plus confus, se perd dans la maison, dans les dates… ». Le 21 septembre : « Bernard se dégrade très vite avec négligence de l’hémicorps droit obligeant ce jour aide à l’habillage et même à l’alimentation ». Ce même jour, nous abandonnons notre chambre à l’étage pour nous installer au RDC, la descente et la montée des escaliers devenant  dangereuses. Il va oublier qu’il est chirurgien dentiste, perdra la lecture, l’écriture, l’utilisation de son téléphone, confondra la génération de ses enfants et petits enfants ; le prénom de chacun sera retrouvé avec difficultés ; il me demandera si je suis sa femme… le tsunami avance à grands pas sauvagement…

Le 18 septembre, le couperet tombe définitivement : le neurochirurgien nous annonce qu’il s’agit bien d’un glioblastome multi focal, infiltrant interdisant donc la chirurgie mais aussi la radiothérapie. L’indication est celle de la chimiothérapie par Témodal, par cure de 5 jours toutes les 4 semaines. Nous commençons ce traitement le 26 septembre. Un autre spécialiste nous précisera que l’IRM retrouve une atteinte diffuse du corps calleux pariétal gauche thalamique droit avec un volume tumoral important  tout à fait évocatrice d’une gliomatose.

Quelle évolution ? :

Le 2 et 5 octobre, j’écris : l’état de Bernard semble se stabiliser : ses gestes sont plus précis ; par exemple, il ne trempe plus ses doigts dans le verre mais le saisit directement ; quand il se déplace, il heurte beaucoup moins les éléments sur sa droite…il a oublié que son état de confusion était lié à cette pathologie cérébrale, chaque matin, je suis obligée de refaire l’historique ; il arrive à dire qu’il est dentiste…il a honte de son état et ne veut pas voir les gens ; cependant quand des amis arrivent, il les reconnaît et les reçoit chaleureusement en s’excusant de son état.

La semaine du  16 octobre, nous avons nos petits enfants de Hollande à la maison, chaque matin, je suis obligée de le lui rappeler mais  Bernard est beaucoup moins triste, il prend les petits dans ses bras, ce qu’il ne pouvait pas faire le 1er octobre. Il est moins maladroit, capable d’enchainer certaines actions comme faire sa toilette seul (il trouve la salle d’eau, dispose le tapis de bain et se lave sans mon intervention), il est autonome pour s’habiller et pour manger. Un jour de cette semaine, il réussit à lire un titre du journal pour la plus grande joie de notre fille.

La semaine suivante, ce sont nos petits enfants de Cherbourg qui dorment à la maison. Je suis toujours obligée de l’accompagner pour aller aux toilettes la nuit. Mais lorsqu’il passe devant l’escalier, il se souvient que les petits sont là. Il s’en inquiète et espère qu’ils dorment bien.

Le 24 octobre j’écris : «  Bernard est plus présent, il participe aux discussions de la vente de son cabinet de manière très avertie.. »

Tout au cours des mois de novembre et décembre, nous retenons notre respiration, nous n’osons rien dire mais guettons les progrès…l’écriture, la lecture, l’utilisation du téléphone, de l’ordinateur…puis la reprise de dossiers mis de côté comme celui de la voiture et puis bien sûr le cabinet. La date de la vente étant fixée au 29 décembre, nous nous rendons, à sa demande au cabinet le WE pour  la comptabilité que Bernard mettra complètement à jour tout au long du mois de janvier 2018.

Qu’est ce qui permet cette évolution inespérée le 30 août ?

La chimio seule ? Le traitement métabolique avec régime cétogène ? le chlorite de sodium ? L’union des 3 ? Personne ne peut affirmer quoique ce soit …Que sera demain ? Personne ne peut le dire bien évidemment… Ce que nous pouvons dire :

  • Le 28 août le diagnostic sombre été posé sans espoir d’amélioration
  • Actuellement Bernard va cliniquement bien. Il a refait toute la comptabilité 2017 du cabinet, Il reprend ses activités sportives .Nous revenons d’une semaine de vacances à la montagne où il a pratiqué le ski pendant 6 jours.
  • Notre plus grand désir : que chaque personne atteinte d’un glioblastome ou autre cancer, ne se contente pas des thérapeutiques conventionnelles proposées mais élargisse l’éventail en cherchant, s’informant, se documentant et trouve des médecins, comme docteur Schwartz qui sauront allumer l’étincelle d’Espérance qu’il leur faudra entretenir…
  • Nous continuons ce que nous avons commencé et nous pouvons simplement dire : MERCI

Il reste 42 commentaires Aller aux commentaires

  1. Bersot /
    Chère madame
    Merci pour ce beau témoignage
    Mon mari a été diagnostiquée d’un gliobastome le 10 juillet dernier. Opération chirurgie éveillé par le professeur Dufaux qui a pu enlever la totalité de la partie nécrosé sans pouvoir toutefois enlever la totalité du reste de de la tumeur normalement bénigne…
    Protocole Tupes chimio radiothérapie concomitante 30 séances qu’il vient de terminer et nous attendons maintenant le mois de novembre pour attaquer le temodale 5/28.
    Actuellement, Je cherche je lis je me renseigne sur toutes les médecines parallèles naturel il prendre la cure Cumines et la vitamine liposomale, des Baies de sureau nous nous sommes rapprochés d’un Naturopathe en Suisse où il a attaqué le taux Immo thérapie. J’ai tenté de trouver les coordonnées du Docteur Schwartz mais il semblerait qu’il n’exercent plus… Auriez-vous une adresse à me recommander ? En tous les cas merci de votre message positif car il y en a très peu moi aussi j’y crois !
  2. Séréna /
    Madame,
    Votre témoignage m’a émue aux larmes car vous êtes parvenue à mettre en place pour votre mari le traitement que je n’ai pas réussi à faire appliquer à mon père, atteint lui aussi d’un glyoblastome et décédé en juillet 2017.Je n’ai probablement été informée que trop tard de l’existence de ce traitement et en plus je n’ai trouvé personne sur Bordeaux souhaitant ou pouvant l’appliquer.Bon courage à vous,
    Séréna (seren0201@orange.fr)
  3. voltz francis /
    bonjour ADRIEN,

    c’est éffectivement le cas.
    d’ou la necessité de limiter la consommation de proteines à 0,8 gr par jour , par kg de poids corporel et à bien faire attention a limiter cette ration à maximum 15 voire 10 % de la ration alimentaire totale journalière sinon la néoglucogénése va produire du glucose.
    si vous respectez cette régle la cétose est obtenue en 2 à 3 semaines max.

    cordialement,

    francis
    cordialement

  4. Corine /
    Dr Schwartz

    Votre intervention sur ce forum nous encourage vraiment !!!
    Régime cétogène traitement métabolique
    Que pensez vous de la micro immunothérapie (conseillé par un homéopathe qui soutient votre traitement également)
    Merci pour votre éventuelle réponse.
    Bonnes recherches et reussited
    Corine
    (Cancer colon métastases pulmonaires et au foie)

  5. Adrien Beaudoin /
    Depuis que je lis les témoignages sur les effets du régime cétogène , je suis incliné à croire que les sucres sont des combustibles essentiels pour les cellules cancéreuses sont dépendantes de ce substrat pour leur énergie . Les mitochondries des cellules cancéreuses sont modifiées et cela explique en partie leur dépendance au glucose et cie. Il semble qu’il y ait un élément qui manque dans ce portrait métabolique . Il y aurait
    selon moi une autre source d’énergie qui doit être bloquée pour sevrer définitivement les cellles cancéreuses et causer leur apoptose. (Acides aminés ???? glucogéniques)
    Je suis un vieux biochimiste retraité … qui pourrait avoir encore quelques idées sur le métabolisme et le cancer . Continuez vous avez un bon filon……
    1. schwartz /
      Il y a aussi une fermentation des protéines et en particulier la glutamine. Le plus probable est que l hydroxicitrate la bloque.

      Laurent

      1. Corine /
        Dr Schwartz

        Votre intervention sur ce forum nous encourage vraiment !!!
        Régime cétogène traitement métabolique
        Que pensez vous de la micro immunothérapie (conseillé par un homéopathe qui soutient votre traitement également)
        Merci pour votre éventuelle réponse.
        Bonnes recherches et reussited
        Corine
        (Cancer colon métastases pulmonaires et au foie)

      2. Adrien Beaudoin /
        L’hydroxycitrate pourrait-elle avoir une influence sur la réaction réversible de
        de la GPT
        conversion de la glutamine pyruvate —— en alanine et oxoglutarate.
      3. dejean /
        ça recoupe ce que dit le Dr Seyfried ? voir
        https://www.youtube.com/watch?v=SO1472QvAMA
      4. Brigitte /
        Je tente ma chance: traitement métabolique problème d’interprétation ( de lecture d’IRM) aux Cliniques Universitaires Saint-Luc (Bruxelles).
        Maman (81 ans) a été diagnostiquée (Glioblastome) le 8 mars 2018. Exérèse totale le 22 mars 2018.
        On nous (mon frère et moi) propose la chimiothérapie assez rapidement, nous demandons un délai et mettons le traitement métabolique en place. Au bout d’environ 6 semaines, nouvelle IRM et premier problème d’interprétation. Les médecins supposent qu’il s’agit d’une reprise de la tumeur. L’oncologue admet qu’il ne s’agit que d’une supposition. La chimiothérapie est enclenchée. Nouvelle IRM  » mois plus tard et 2ème problème d’interprétation. Ils n’ont jamais vu ça: IRM parfaite avec produit de contraste mais quelques « nuages » sans produit…
        Ils décident de lancer la radiothérapie. J’ai demandé à l’oncologue pourquoi décider de se lancer dans un traitement aussi agressif dont on connait les effets dévastateurs quand on ne sait pas de quoi il s’agit. Il avait proposé d’avancer la prochaine IRM d’un mois et de continuer avec le Témodal. L’équipe s’est réunie pour en discuter et ils ont décidé de tout de même commencer cette radiothérapie.
        J’aimerais savoir si quelqu’un a déjà rencontré ce problème de lecture d’Irm…
        Merci pour vos réponses.
        1. schwartz /
          l interpretation de l’IRM est très difficile après traitement métabolique suite a une chirurgie. Il est cependant clair qu’un traitement métabolique ne peut guérir un glioblastome simplement le ralentir

          Laurent

          1. Sabrina /
            Je pensais que la finalité de vos recherches était la guérison et non un ralentissement de la maladie. A suivre….
    2. Zohra /
      Bonjour Adrien,
      N’étant ni médecin ni chimiste, je lis beaucoup pour justement trouver cette autre source complémentaire au traitement métabolique qui puisse favoriser à la fois l’apoptose des cellules cancéreuses et le redémarrage des mitochondries. Ma curiosité m’a menée vers la piste de l’apport en oxygène bien que ce dernier soit considéré comme un radical libre …
      Quatre solutions se présentent : l’activité physique quotidienne, l’alimentation, la vitamine C à fortes doses, de préférence liposomale, pas compliquée à fabriquer soit même, et le dioxyde de chlore.
      Continuons tous ensemble…nous y arriverons et commençons par soutenir le Dr Schwartz dont le seul souci est la guérison des malades.
      1. Adrien Beaudoin /
        Je pense que le Dr Scwartz pourrait avoir raison au sujet de la source d’energie des cellules cancéreuses . La glutamine pourrait fort bien être l’une de ces sources énergétiques . Il ne faudrait pas oublier aussi la créatine phosphate .
        Bien entendu tout ce que vous dites est bon . Quant au dioxide de chlore je n’ai pas d’opinion …
      2. Touzeau /
        Bonsoir Zahra

        D’abord merci pour vos divers témoignages et je salue votre courage
        J’ai un cancer colon métastases poumons et foie, la tumeur n’est plus là mais les métastases restent bien présentes j’ai mis en place depuis 3 mois alimentation cetogene et traitement métabolique, probablement je vais me mettre au dioxyde de chlore.
        J’ai de la vitamine C liposomale qui coûte très chère. Vous dites que c’est simple à faire (si j’ai bien compris) pouvez-vous m’indiquer comment ?
        Quel dosage de vitamine C?
        Merci Zahra et belle soirée à vous
        Corine

        1. Ghislain /
          Bonjour Corine,

          Vous pourriez trouver votre vitamine C liposomale à moindre prix à cette adresse :
          https://fr.iherb.com/search?sug=vitamin%20%26%20liposomal&kw=VITAMINE%20LIPOSO&rank=11

          ATTENTION : choisir livraison par la poste locale ! en raison des frais de douane…

          Bonne journée,
          Ghislain

          1. Corine /
            Merci Ghislain
            Car la vitamine C LIPOSOMALE a un coût très élevé
            Corine
        2. Chantal Martos /
          Bonjour,

          Je prends de la vitamine C pure en poudre. Actuellement, je suis à 16 g par jour. En fait, on peut petit à petit augmenter les doses jusqu’à avoir une diarrhée, auquel cas, on revient à la dose précédente. Je commande ma vitamine C sur vitaminec.com.
          Bonne journée à vous.
          Chantal

        3. Venus8 /
          Bonjour Corine,
          Je vous conseille de regarder cette vidéo.N’utilisez pas de lécithine de soja mais de tournesol.J’en ai trouvé chez Pierre-Jerome.com. Le nettoyeur n’est pas très cher sur Amazon.
          1. Adrien Beaudoin /
            C,est pathétique de voir comment se fait cette préparation sans aucune précaution . Un beau milieu de culture ppour tous les organismes ambiants Aucun des récipients ne semble stérilisé. Le monsieur manipule sans gants les ingrédients de sa poutine . Il lance alégrement que sa forme de vitamine C est plus absorbable sous forme lipôsomale sans aucune évidence .
            C,est pitoyable …
          2. Venus8 /
            Bonjour Adrien,
            Pourquoi ne pas profiter de votre retraite pour vous renseigner à propos de la vitamine C liposomale avant de parler de « poutine ».
  6. Paul /
    Le fait de ne pas avoir fait les rayons vous protegent des séquelles que provoquent cet acte dangereux:
    1- 10% des patients font des crises d’epilepsies avec la tumeur, mais 1 mois aprés les rayons ils sont 90% à en avoir !
    2- 2 mois aprés les rayons tout les patients font un oedeme cerebral, c’est avec un effet de retard que l’on voit les effets des rayons, mais il ne faut surtout pas que cela devienne une radio-necrose qui peut-etre mortel ! Mon pere est décédé de cela.
    1. Marilyne Giraud /
      J’aimerais svp avoir des nouvelles de ce Bernard 62 ans atteint d’un glioblastome moi aussi mon Bernard 65 ans est atteint de la même maladie faite moi signe
      Svp ce serais sympa d echanger m.giraud@tissier.fr
  7. Amejdki Rima /
    Bonjour,

    Votre témoignage est comme qui dirait tombé à pic !

    Mon père souffre également de cette pathologie avec sensiblement les mêmes symptômes.. Lui aussi a une tumeur inopérable mais il a pu, lui, bénéficier de la radiothérapie avec la chimio. Malheureusement, au vu du dernier IRM, nous avons constaté l’échec de la première ligne de traitement. On nous propose maintenant une deuxième ligne de traitement : l’Avastin.

    Là où votre témoignage tombe à pic c’est que nous venons tout juste de recevoir le traitement métabolique acheté sur le site du laboratoire Bionops et il vient aujourd’hui de le débuter. Votre témoignage me rassure car quand on voit la personne qu’on aime être autant affaiblie on se demande si une amélioration est encore possible et vous venez de montrer que oui.

    Merci à vous pour votre récit et bon courage à vous tous pour cette épreuve.

    Rima

  8. Kaiser /
    Pouvez vous m’indiquer vos sources de renseignements pour les traitements adjuvants ajoutes au traitement allopathique ?? Cordialement kaiser pierrette 0664885262
  9. Touzeau /
    Oui bravo pour ce magnifique accompagnement de votre mari.
    Merci c’est un encouragement aussi pour nous malades du cancer.
    Continuez,je suis sûre qu’il faut des traitements alternatifs avec les chimios toutes les aides sont bonnes à tester et à adopter si cela fonctionne
    Tous mes encouragements à vous et votre famille
    Chaltan
  10. Chantal MARTOS /
    C’est la 1ère fois que j’entends parler du chlorite de sodium.

    Je prends le traitement métabolique en plus de l’alimentation cétogène depuis décembre, et je prends aussi des mégas-doses de vitamine C. Les médecins ne le savent pas car j’avais noté leur hostilité quand je leur avais parlé de l’alimentation cétogène.

    J’ai arrêté la chimio en octobre car ma tumeur (gliôme de niveau 2) a bien diminué. Les médecins n’approuvaient pas ma décision. Pendant ma chimio, je pratiquais un peu l’alimentation cétogène en complément du témodal Un peu car avec les nausées, manger gras m’était difficile.

    Est-ce que le chlorure de sodium est nouveau dans la prise en charge? J’aimerais bien avoir des infos.

    Merci.

    Chantal

    1. leroy xavier /
      BONJOUR.c’est aussi la première fois que j’entends parler de chlorite.Il semble que ce produit préconise par le Dr HUMBLE serait dangereux.A titre personnel,je prend avec succès les régime métabolique (ALA + HYDROXYCITRATE ) qui a semble t’il stoppé mon lymphome folliculaire en rechute,sans aucun autre traitement.C’est déjà énorme,d’autant que je n’ai pas le courage de suivre le régime cétogène . Mais la prise de ces 2 compléments enlèvent l’envie du sucre.(j’ai perdu 6 kilos depuis que je les prends (mai 2017 a maintenant) et je suis très en forme.Donc en ce qui me concerne,je continue le traitement métabolique mais j’évite le Chlorite qui me semble très dangereux.D’ailleurs,qu’en dit le dr SCHWARTZ ?
      1. farid ziani /
        Il en pense probablement que c’est bidon quand on respecte la posologie. Dans le cas contraire, même le monoxyde de dihydrogène est mortel…
        Vous pouvez regarder son intervention de dimanche dernier pour voir comment il balaye ce « problème » sans s’y attarder.
        http://guerir-du-cancer.fr/conference-le-cancer-une-percee-probable-mars-2018-saint-amarin/
        Ou directement la vidéo : https://youtu.be/p-1TXRp4M7Q
  11. Zita17 /
    Comment faire pour accéder à ces traitements ? Beaucoup d’oncologues et/ou médecins généralistes ont des approches plutôt négatives.
    1. voltz francis /
      BONJOUR MADAME,

      il n’est pas necesaire de passer par un medecin..

      vous trouverez le traitement sur le site , en pdf, dans la rubrique traitement metabolique ou plus simplement en tapant ‘traitement metabolique du cancer guerir du cancer’ dans la barre d’adresse.

      les produits s’achetent sur internet ( attention aux dosages !!)

      il faut concilier la diete cetogene avec ALA et HCA,( plus le CLO2 ).

      cordialement,

      francis

  12. Nick de Cusa /
    dans sa vidéo de la série « rethinking cancer », le dr Thomas Seyfried évoque, pour le glioblastome, le recours au L-DON au cas où la tumeur semble adopter le métabolisme de la glutamine. Je ne sais si c’est pertinent dans le cas ici présent, mais peut-être une option à garder à l’esprit au cas où ?
    1. Guillaume Kalfon /
      attention, il parle de l’appliquer par moment, pas tout le temps, selon son principe de « press pulse », stresser les cellules cancéreuse puis les matraquer. Le L-DON est contre le glutamine mais le glutamine est indispensable au système immunitaire. J’essaierais de mieux comprendre son approche press pulse, avant d’en prendre. Par ailleurs, il recommande aussi le traitement hyperbarique
      1. Sabrina /
        Bonjour,

        C’est quoi le L-DON svp?
        Merci beaucoup.

  13. france /
    Madame, merci de votre témoignage qui donne espoir réconfort à tous ceux et celles qui se battent. Vous ne lâchez rien, continuez dans cette voie prometteuse.
    Force et courage à votre époux, à vous même .
  14. Kowazoe /
    Merci pour ce témoignage, courage à vous !
  15. Ghislain /
    Madame,

    Dans votre témoignage, je retrouve une partie de mon propre parcours (…).

    Courage et bonne continuation,

    Ghislain

  16. MURZEAU /
    l’association de la chimio (action incomplète) avec un ttt qui provoque une alcalinisation ( baisse de l’acidité qui freine le développement cancéreux) telle que celle que vous employez permet une stabilisation +++ des résultats . Continuez …
    Dr M .
  17. Zohra.M /
    Merci Madame pour votre témoignage et bon courage à vous et à votre époux.
  18. Audran Philippe /
    Bonjour francis,

    Regardez sur ce site :
    https://micheldogna.fr/ion-dioxyde-de-chlore/

    Je suis en train de me renseigner aussi pour le débuter, voir aussi le forum mélodie (taper chlorite ou mms).

    En lisant déja en travers, on remarque que les personnes vont trop vite.

    Cordialement,
    Philippe

  19. voltz francis /
    BONJOUR MADAME,

    merci pour votre témoignage.
    pouvez vous nous indiquer votre protocole pour le clo2?( nombre de gouttes, frequences,..)

    merci,
    bien cordialement.

    Francis

  20. Audran Philippe /
    Bonjour,

    Il faut du courage pour affronter cette maladie, et ne pas se laisser abattre, croire en soi, en la faculté de guérir avec des solutions atypique.
    Je vais commencer aussi le chlorite, en plus d’autres traitements naturels et de l’activité physique (marche).
    Bon courage à votre famille.
    Philippe

Laisser un commentaire

:

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.