Cet article relate une expérience personnelle, il ne doit en aucun cas être pris comme exemple, sans un avis et un suivi médical, chaque cas étant différent.

J’ai été diagnostiqué d’un carcinome prostatique en novembre 2015 à la suite d’une biopsie de la prostate ordonnée par mon médecin traitant suite à une élévation anormale du taux de PSA.

Le côté positif de cette mauvaise découverte, était que ma maladie était à ses débuts et tous les soins curatifs proposés étaient adaptés, et qu’il n’y avait pas urgence, j’avais le temps de réfléchir à quel choix me tenir,  ce que me dit l’urologue…

Sonné par ce diagnostic je me documentai sérieusement sur le sujet, lus beaucoup de bouquins écrits par des médecins et des patients. Tout ce que je lisais me ramenait aux funestes conséquences des thérapeutiques disponibles aujourd’hui, toutes invalidantes, en clair devenir incontinent, impuissant et tout cela sans aucune garantie de guérison complète.

Mais ces livres dont je donnerai la liste ci-dessous m’ont beaucoup aidé à reprendre confiance en moi et trouver des ressources pour être acteur de mon destin quel que soit l’issue de ma maladie…

 Ainsi au fil de mes recherches et lectures je commençais ma cure personnelle, un régime cétogène d’après l’excellent livre du Pr Kämmerer – Dr Schlatterer – Dr Knoll, vitamine D (prise quotidienne de 1000u), curcuma+poivre+huiles omega 3, ainsi que la prise d’aliments connus pour leur effets bénéfiques sur le cancer tel que les myrtilles sauvages, jeune alternatif hebdomadaire, etc… Je suis aussi suivi par un médecin en énergétique chinoise pour rééquilibrer tout ce qui ne l’est pas…

Puis au fil de mes recherches j’entendis parler du Dr. Schwartz et pus commencer le Métabloc et prendre contact avec lui par l’intermédiaire de son association.

Je le rencontrai à Paris le 10 avril 2016.

J’ai été tout de suite surpris par sa grande disponibilité son écoute bienveillante et aussi son humilité qui se manifeste par sa prudence face à la maladie. J’eus immédiatement confiance en lui et en son approche scientifique du cancer.

 Aussi je décidai de continuer le traitement qu’il préconisait.

J’avais opté pour une surveillance active de ma maladie contre l’avis de l’urologue qui avait effectué la biopsie (étant limite selon le protocole français mais tout à fait acceptable selon les critères anglo-saxons !)

 Donc voici les taux de PSA relevés tous les trois mois depuis la biopsie :

12.02.2015      6.30                            

23.11.2015      6.40(biopsie)               +0.10

04.04.2016      5.38                             -1.02

19.07.2016      5.07                             -0.31

27.10.2016      4.75                             -0.32

 

J’ai effectué un examen échographique prescrit par mon médecin traitant, le 4 janvier dernier qui se révèle être négatif au niveau de la recherche de la lésion découverte en octobre 2015.

La prostate elle, a diminué de volume de 28cc à 21cc.

 Je ne change rien et continue le traitement du Dr. Schwartz et le remercie infiniment pour son travail de chercheur et d’homme au service de l’humanité.

Il est urgent que les pouvoirs publics lui donnent les moyens nécessaires de poursuivre ses recherches.

 

Lectures qui m’ont apporté soutien et courage :

  • Touche pas à ma prostate ! Du Dr.Marc Scholz et son patient Ralph Blum
  • Le Régime Cétogène contre le Cancer des Drs Kämmerer, Schlatterer et Knoll
  • Guérir la Prostate de Larry Clapp
  • Et bien sur les deux livres du Dr. Laurent Schwartz
%d blogueurs aiment cette page :