CANCER du SEIN : Bloquer la mitochondrie pour épuiser la cellule tumorale

Partagez Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone

 

Les différentes équipes scientifiques convergent

Actualité publiée le 7 décembre dans santelog.com
Journal of Biological Chemistry

C’est une piste déjà poursuivie par la recherche, dans d’autres cancers, comme les cancers du poumon et de la prostate : cibler le métabolisme du cancer ou affamer les cellules cancéreuses pour arrêter la progression de la maladie. Ici, les chercheurs  de la Thomas Jefferson University (Philadelphie) ciblent une protéine, TIGAR, qui favorise la croissance du cancer du sein en modifiant le métabolisme cellulaire. Cette découverte, précieuse pour une meilleure prise en charge encore de ce premier cancer chez la Femme, a l’avantage de pouvoir être mise en œuvre, en combinaison avec les médicaments existants.

Comment une cellule cancéreuse brûle-t-elle des calories pour obtenir l’énergie nécessaire à sa croissance et à sa division ? Cette recherche montre que les cellules de cancer du sein s’appuient sur un processus bien spécifique, par rapport aux cellules saines, pour transformer leur carburant en énergie. La piste du métabolisme du cancer est primordiale, explique le Dr Ubaldo Martinez-Outschoorn, professeur d’oncologie médicale : « Mieux nous comprenons comment les cancers prospèrent, mieux nous serons en mesure de couper l’approvisionnement en énergie dont ils ont besoin pour leur survie ».

L’équipe s’est concentrée sur une protéine déjà documentée pour son implication dans le métabolisme des cellules de cancer du sein. Il s’agit de la protéine TIGAR qui réduit la capacité de la cellule à créer de l’énergie via la voie biochimique la plus commune, la conversion du sucre en énergie via la glycolyse. In vitro et in vivo chez la souris, les chercheurs démontrent que les cellules de cancer du sein avec des niveaux élevés de protéine TIGAR sont plus agressives, ce qui suggère que les cellules cancéreuses utilisent un autre stratagème que la glycolyse pour stimuler leur croissance.

Bloquer le métabolisme mitochondrial des cellules cancéreuses : lorsque les cellules expriment TIGAR, elles changent en effet de voie métabolique et deviennent plus dépendantes des mitochondries pour la production d’énergie. De plus, les niveaux élevés de TIGAR produits par les cellules cancéreuses modifient le métabolisme des cellules qui les entourent mais avec l’effet métabolique opposé. Au lieu d’accroître leur dépendance à l’égard de la production d’énergie mitochondriale, TIGAR rend ces cellules de soutien dépendantes, elles, de la glycolyse et de la croissance tumorale accrue. Des données cohérentes avec de précédentes études ayant montré que les cellules glycolytiques de soutien dans les tumeurs rendent le cancer du sein plus agressif. Bref, alors que 70 à 80% des cancers du sein montrent des niveaux élevés de TIGAR, bloquer le métabolisme mitochondrial permettrait d’affamer les cellules cancéreuses.

Des médicaments déjà disponibles pour cette cible thérapeutique : 2 médicaments approuvés pour d’autres indications, la metformine (ADO) et la doxycycline (antibiotique) sont déjà connus pour bloquer également le métabolisme mitochondrial. Et lorsque les chercheurs testent ces médicaments pour bloquer le métabolisme mitochondrial sur une culture de cellules de cancer du sein, ils observent une réduction de l’agressivité du cancer. Si ces médicaments sont confirmés dans ces effets de blocage tumoral, ils pourraient venir se combiner aux thérapies standards, avec l’objectif de meilleurs résultats de traitement. Un essai clinique qui permettra de tester l’effet de la metformine et Doxycycline sur les cancers du sein chez des femmes avant chirurgie est déjà en cours.

Copyright © 2016 AlliedhealtH www.santelog.com

Source : Journal of Biological Chemistry 2016 DOI: 10.1074/jbc.M116.740209 TIGAR Metabolically Reprograms Carcinoma and Stromal Cells in Breast Cancer

Il reste 32 commentaires Aller aux commentaires

  1. veronique Ferreri /
    Bsr. J ai pris de la Metformine à raison de 3 x 500 mg par jour. Et des cplts alimentaires comme R lipoate et hydraxy citrate. Une autre association à laquelle je suis affiliée affirme que la metformine accélère le processus tumoral. Qui croire ??? Je suis atteinte d un cancer du sein qui a récidive en 2013 avec maintenant un grade 4 et des métas pulmonaires mediastinales cérébrales et depuis peu hépatiques. Alors la metformine à t elle accélère les choses ou pas ? Il y a de quoi être perdue…
  2. malypaet /
    Apparemment dans le cancer du poumon les cellules cancéreuses sont plus avides en glutamine, qu’elles prélèvent dans les muscles.
    Donc il faut commencer par bloquer ce mécanisme (Glutaminolyse), pour pouvoir compenser la perte de glutamine dans les muscles.
    C’est là qu’intervient le couple de médicaments metformine/doxycycline.
    Après ça pour trouver le bon équilibre avec régime pour approcher de la cetose avec suffisamment de glutamine, il vaut mieux chercher du côté de atkins dans sa dernière version.
    À travailler avec un bon médecin nutritionniste.
  3. Patrick MARC /
    Pour ceux qui voient le verre désespérément à moitié vide,
    je leur dis que je le vois plutôt à moitié plein et en cours de remplissage.
    C’est ce que montre cet article sur le cancer du sein et traitant d’une recherche sur un traitement métabolique bloquant les deux voies d’alimentation des mitochondries d’une cellule cancéreuse, via deux médicaments cinquantenaires éprouvés:
    La metformine => blocage glucose
    La doxycycline => blocage glutamine
    Essai clinique en cours de démarrage à l’hopital Thomas Jefferson à Philadelphie USA :
    https://clinicaltrials.gov/ct2/show/NCT02874430?term=NCT02874430&rank=1

    Pour ce qui est de la détection d’un cancer via l’activité des glutamines par PET SCAN, il y a aussi un essai clinique en cours depuis fin 2016, avec un produit « fluoroglutamine » PET :
    https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/25971659
    Comme ici on est dans du classique avec retour d’investissement à la clef, la mise au point suivit de la mise sur le marché ne devrait pas trop tarder.
    http://www.gifgratis.net/gifs_animes/verres/26.gif

    1. schwartz /
      je vais vous envoyer mon mail et on va discuter Laurent
  4. BENZAQUEN Frank /
    Dr Schwartz Bonjour,
    J’ai cru comprendre lors de l’un de vos interviews TV, que certains cancers se caractérisaient par l’absence de mithocondries dans leurs cellules, et que par conséquent aucune manivelle possible pouvait relancer leur fonctionnement.
    Dois-je, sans savoir si tel est le cas, pour mon épouse atteinte d’un cancer du sein localement très avancé et métastatique, si un apport quotidien d’hydroxicitrate et d’acide lipoique, tous 2 sous forme de comprimé, serviraient à quelque chose ou pas ?
    Cordialement
    Frank
  5. bigot /
    bonjour docteur dans votre dernier livre il est ecrit que la cellule cancereuse devient alcaline comment l alcalintié se fait alors qu elle produit de l acide lactique
    1. schwartz /
      Oui mais la mitochondrie reproduit plus d’acide carbonique ce qui est plus important en matière de pH

      Laurent

  6. Paloma /
    J’ai pris de la metformine pendant 4 ans avant de connaître le DR Schwartz, 1 à1,5g /jour avec les diverses chimio que je pouvais avoir à cette époque (sein + os) et j’ai jamais été aussi bien !

    La glutamine j’en prends, car elle est la garante de la bonne réparation intestinale, siège de l’assimilation, de l’immunité et surtout si on laisse la porosité intestinale s’installer on favorise l’inflammation (grande arme du cancer) qui via son tnf-alpha va détricoter les muscles pour en faire … de la glutamine et nourrir les cellules cancéreuses …d’où l’amaigrissement dans certaines pathologies que ça soit cancer ou autre (j’ai fait cours)

    Voyez rien n’est simple, mais si on trouve comment faire la bonne combinaison, on peut faire de chouettes choses !

    1. didier /
      Par rapport à la Metformine il y a pas mal d’avis différents et contraires. Alors faut-il ou faut-il pas ?
    2. didier /
      Bonsoir,

      J’ai pas mal maigrit (cancer du poumon) est-ce-que la glutamine pourrait m’aider pour refaire un peu de mucle ?

  7. Sahyoun Alain /
    Me basant sur le fait que , pour grossir, les tumeurs peuvent se suffire d’un apport d’azote apporté par la glutamine, le régime cétogene ne sert donc plus à grand chose ainsi que l’approche metabolique dans son ensemble puisqu’on ne pas agir sur la glutamine dans le cycle de krebs!
    1. Zohra M. /
      Bonjour Alain,
      Votre observation me fait penser à l’éternel questionnement sur le sexe des anges !
      Bonne journée.
      1. Sahyoun Alain /
        Bonjour
        Je ne vois vraiment pas ce que vous voulez dire.
        La grande différence entre vous et moi c’est que j’ai vu sur des personnes que j’ai côtoyées comment réagissait leur cancer aux méthodes métaboliques et au régime cetogene
        Sur le papier tout est facile et les petits cancers réagissent bien qu’on finit par y croire mais ce n’est vraiment pas ça la bonne piste !
  8. spa /
    Une piste pour le rajeunissement?la metformine?

    http://gestionsante.free.fr/journal_de_bord_0412.htm
    Bonne lecture

  9. Denise Pak /
    Bonjour,

    Je voudrais poser la question suivante au Dr Schwartz, suite à la lecture d’un de ses articles dans Alternative Santé où il explique que cette maladie est d’abord le résultat du vieillissement. Ne faudrait-il donc pas commencer par « moins » vieillir ? Question naïve n’est-ce pas ?… Et pourtant, c’est peut-être possible avec la gemmothérapie, médecine à base de bourgeons. En effet dans l’ouvrage « Rajeunir nos tissus avec les bourgeons », les Drs Tetau et Scimeca expliquent l’action des bourgeons sur le rajeunissement des tissus. Personnellement et pour exemple, je suis venue à bout de ma maladie de Ménière (et à peu de frais) par un de ces bourgeons ; maladie pourtant inguérissable par les ORL. Mais cette médecine, comme bien d’autres, reste pratiquement inconnue

    Bien à vous
    Denise Pak

  10. Sahyoun Alain /
    Malheureusement, pour les cancers agressifs, comme le cancer des poumons à petites cellules , aucune approche métabolique ne donne des résultats valables au delà de 6 mois.
    J’ai observé que les sujets qui peuvent être traités par l’immunotherapie, sont en amélioration, à surveiller!
  11. Titoune /
    Bonjour,

    Diagnostiquée d’un cancer du sein, je me suis particulièrement intéressée à la voie métabolique suite à la lecture de votre livre. De nombreux documents soulignent l’intérêt d’un régime cétogène, notamment comme co-adjuvant en parallèle des traitements classiques (chimiothérapie, radiothérapie).

    Je me demande cependant si un régime cétogène est adapté pour l’ensemble des types tumorals, comme par exemple une triple négative avec des valeurs de marqueurs KI67 et CA15.3 élevées.

    Pour citer un article récent (Martinez-Outschoorn et al. 2015) :
    « The metabolic support of catabolic compartments, via release of glutamine (GLN), free fatty acids (FFAs), ketone bodies and l-lactate, promotes mitochondrial biogenesis and mitochondrial metabolism in cancer cells (Mito-Rich), with high proliferation rates as measured by Ki-67 staining. »

    Certaines tumeurs serait elles pourvues d’un autre métabolisme que la fermentation du glucose et donc capables de « profiter » des cétones que le corps produits lors d’un régime cétogène ? Ceci serait alors une contre-indication à la mise en place de cette diète.

    Sources
    http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S1044579X14000212
    http://www.tandfonline.com/doi/abs/10.4161/cc.22136

    Merci !

    1. Laurent Schwartz /
      Nous n avons pas aujourd’hui les moyens d’analyser les fus métaboliques chez les patients.
      Mais tous les cancers sont glycoliques si vous vous fiez aux données du PET scan.
      Ceci dit pour qu’un cancer puisse croitre il lui faut aussi une source d’azote qui est habituellement de la glutamine. Je ne connais pas a ce jour de moyen de bloquer l entrée de glutamine dans le Krebs.
      Laurent
      1. Patrick MARC /
        Bloquer l’entrée de glutamine dans le Krebs ?
        justement c’est l’association de Metformine et Doxycycline qui semble fournir la solution:
        http://www.cancertreatmentsresearch.com/?p=569
        Et en plus vous avez l’indication des dosages !
        Pour ce qui est des essais cliniques avec ces deux anciens médicaments, ils doivent commencer ces temps-ci et finir en 2021:
        https://clinicaltrials.gov/ct2/show/NCT02874430?term=NCT02874430&rank=1
        1. schwartz /
          merci je ne savais pas le lien entre la doxyclcline et la glutamine
          c’est une voie majeure et je savais pas comment la bloquer
          avez vous plus de doc?

          laurent

          1. Patrick MARC /
            Un article en juillet 2016 dans la revue Nature:
            From Krebs to clinic: glutamine metabolism to cancer therapy
            http://www.nature.com/nrc/journal/v16/n10/full/nrc.2016.71.html
          2. Patrick MARC /
            En fait on est sur un vieux sujet où la thérapie génique s’arrache les cheveux depuis 35 ans: la protéine TP53 (identifé par erreur comme oncogène lors de sa découverte en 1979) présente en surnombre dans les cellules cancéreuses:
            https://en.wikipedia.org/wiki/TP53
            Dans la version originale de la publication présenté ici, il s’agit de « TIGAR » alias TP53:
            http://www.jefferson.edu/university/news/2016/11/28/targeting-breast-cancer-metabolism.html
            Imaginez une lorgnette, la thérapie génique regarde cette protéine par le gros bout et à du mal à mettre au point un médicament fiable humainement et rentable financièrement pour la réguler.
            Depuis 2012/2014 avec le réveil de la théorie métabolique, en regardant par le petit bout de la lorgnette, des chercheurs dont le but est de faire avancer la science et de sauver des gens au plus vite ont remarqués que des anciens médicaments déjà bien éprouvés agissaient sur la régulation de cette protéine en limitant l’apport de la glutamine.
            C’est là que nous retrouvons le couple Metformine et Doxycycline !
            Bingo !!!
  12. Dupla /
    Pas de metformine

    Régime cétogène
    Acide lipoique

    D’après le Dr Schwartz
    Les cellules cancéreuses grossissent parce que leur mitochondrie ne fonctionne plus

    J’avoue que je rame!!

    Mon dernier oncologue a noté ce que j’ingurgite
    Avec beaucoup d’application
    Et aucune idee sur la question

    Avant de me faire piquer au Faslodex et avaler du Palbocyclib

    Si quelqu’un a des données interessantes,
    Je suis preneuse

    Merci
    Mireille

  13. Claudine /
    Pour Zohra: Vous avez trouvé un médecin qui vous la prescrit?
  14. Dupla /
    Dommage qu’on ne puisse pas visualiser cette cellule cancéreuse,

    Afin de suivre son évolution en fonction de la méthode appliquée

    Mitochondrie ou pas mitochondrie
    C la grande question

    De la théorie à la pratique …il y a beaucoup de pas,
    À la croisée des chemins il faut choisir,
    L’arrêt est impossible….

    Et les guides très flous,

    Mireille

    Restons positifs!!

  15. spa /
    Question:
    Traitement métabolique + Metformine (molécule de jouvence) ;antinomiques ???
    Bon WE
    1. Laurent Schwartz /
      la metformine est en essai dans le vieillissement
      Laurent
  16. Laurent Schwartz /
    pour traiter le cancer il y a deux approches
    Pour traiter le cancer il y a deux options
    1) soit vous tentez de tuer les cellules cancereuses et donc epuiser son stock d’energie. Pour cela il faut detruire ce qui reste de l activite mitochondriale et donc abaisser encore plus le rendemenebt energetique. C’est ce que l on appelle l’apoptose
    2) l autre approche est de relancer l activité mitochondriale qui en brulant bloquera la croissance tumorale

    Laurent

  17. Laurent Schwartz /
    pour traiter le cancer il y a deux approches

    soit vous tentez de tuer les cellules cancereuses rt donc epuiser son stock d’energie. Pour cela il faut detruire ce qui reste de l activite mitochondriale et donc abaisser encore plus le rendemenebt energetique. C’est ce que l on appelle l’apoptose
    l autre approche est de relancer l activité mitochondriale qui en brulant bloquera la croissance tumorale

    Laurent

  18. spa /
    Traitement métabolique:
    -Faire refonctionner les mitochondries!
    -Article ci-dessus; »bloquer le système mitochondrial…. »?

    Faudrait savoir…., besoin d’explications complémentaires!

  19. Zohra M. /
    Une tendre pensée à tous les médecins qui sursautent en me traitant de folle qui met sa vie en danger quand je leur annonce que je prends de la métformine…
    1. veronique Ferreri /
      La mm pensée !!

Laisser un commentaire

: