Cet article relate une expérience personnelle, il ne doit en aucun cas être pris comme exemple, sans un avis et un suivi médical, chaque cas étant différent.

Daniel MAISONNAVEcancer-du-rein
8, rue des Hortensias
40220 TARNOS

Lors d’un scanner pour douleur abdominale, il est découvert de façon fortuite une lésion de mon rein droit. Un nouveau scanner et une IRM confirment la présence de cette lésion tissulaire suspecte qui mesure 3.5 cm.

Le 1er juillet 2015, je subis une néphrectomie totale droite avec curage. Le résultat de l’analyse du prélèvement est sans appel : Carcinome rénal à cellules claires de grade 3 de Fûhrman, infiltrant le tissu adipeux hilaire et mesurant 3 cm d’exérèse complète. (Stade pT3a -invasion de la graisse entourant le rein.)

Le 25 août 2015, c’est un protocole à l’aveugle de soin par anti-angéogènique Antinib ou placébo qui m’est proposé…et que je refuse.

Le 2 septembre 2015, j’accepte la mise en place d’un plan de surveillance qui se résume, aujourd’hui, à un scanner thoraco-abdomino-pelvien tous les 6 mois avec analyse de sang préalable. Jusqu’ici, ces contrôles n’ont révélé aucune évolutivité, ni au plan local, ni à distance. Aucune trace de métastase…

En octobre 2015, sur les recommandations d’un ami, je rencontre le Dr Laurent Schwartz à Paris. Cet entretien me fait connaître un homme passionné par ses recherches, abordable, humain et généreux. Je décide d’entreprendre un traitement métabolique associé à un régime cétogène dans l’espoir de voir ainsi ralentir ou même empêcher l’apparition de futures métastases…

Mais tout n’est pas si simple…Je m’explique.

Le Dr Laurent Schwartz recommande comme posologie :

– 800 mg matin et soir d’acide alpha-lipoïque, soit 1600 mg/jour

– 500 mg matin-midi et soir d’hydroxycitrate, soit 1500 mg/jour

Il conseille également la prise de Metformine jusqu’à 3g par jour.

Outre le fait que ce traitement signifie la consommation d’une quinzaine de gélules journalières, son prix s’élève aux alentours de 250.00 € par mois. (A cela, il convient d’ajouter la prise de compléments alimentaires (huile de lin, polygluten, lactophar…) souvent indispensables pour les malades qui associent le régime cétogène au traitement métabolique.)

Compte tenu de ma petite retraite, il m’est très difficile de réserver un tel budget pour mes soins. C’est ainsi qu’actuellement, j’ai réduit la posologie indiquée par le Dr Schwartz en espérant, malgré tout, un impact sur un éventuel développement de futures métastases…

Je constate que dans notre pays, la médecine officielle et les industries pharmaceutiques frappent au porte-monnaie tous ceux qui essayent de sortir du moule. Encore une fois, il n’existe pas d’égalité entre les riches et les pauvres devant la maladie ! Cela ne date pas d’hier, mais c’est quand même dramatique…

Je veux, aussi et surtout, exprimer toute ma gratitude au Dr Laurent Schwartz pour sa disponibilité et son écoute. C’est quelqu’un en qui j’ai entièrement confiance

Daniel Maisonnave

%d blogueurs aiment cette page :