Cet article relate une expérience personnelle, il ne doit en aucun cas être pris comme exemple, sans un avis et un suivi médical, chaque cas étant différent.

Blanchet Jean-Jacques                                               Brive le 29/08/16
29 rue Lieutenant Colonel Jean Vérines
19100  BRIVE LA GAILLARDE

cancer-du-poumon    Je faisais de grandes randonnées et brusquement fin 2012, lors d’une promenade, le souffle m’a manqué, c’est ainsi qu’après hospitalisation on a découvert mon cancer des deux poumons. Un grand cancérologue parisien m’a donné trois mois à vivre. J’ai eu la chance de faire à ce moment, par l’intermédiaire de ma fille, la connaissance du docteur Laurent Schwartz qui m’a indiqué son traitement que j’ai suivi depuis en même temps que la chimiothérapie qui, après de très brefs succès, s’est avérée inefficace. Fin 2015 on a changé mon traitement en immunothérapie qui semble mieux adapté que la chimiothérapie et depuis tout va très bien.

Après plus de trois ans de maladie je suis toujours en vie et les faits me montrent que c’est le traitement du docteur Schwartz qui m’a permis d’arriver là, avec une vie quasi normale avec la sensation que je ne suis pas près de mourir ?

Jean-Jacques Blanchet

%d blogueurs aiment cette page :