Pressés? Cliquez ici pour lire le résumé de l’article …

La Saint-Valentin approche. Elle est considérée comme un jour pour les amoureux et le romantisme, et même s’il peut être merveilleux pour certains … il peut aussi être stressant et même franchement désagréable pour les autres.

Vous pourriez être contrarié de ne pas avoir de partenaire, ou être en deuil de la perte d’un être cher, ou ressentir de la colère quand votre bien-aimé ne reconnaît pas ce jour particulier.

Vous pouvez ressentir la négligence, la colère, le mal, la perte, la haine, le ressentiment ou la douleur. Alors qu’il est certainement désagréable sur le moment, saviez-vous que ce stress émotionnel est également impliqué dans le développement et la progression du cancer du sein?

La médecine moderne attribue le développement du cancer aux changements de l’ADN qui réduisent ou éliminent les contrôles normaux sur la croissance cellulaire et la mort cellulaire programmée. Un nombre croissant de personnes est prêt à accepter le fait que les toxines environnementales, les virus et l’exposition aux rayonnements sont impliqués dans le développement du cancer. La recherche occidentale soutient même l’idée que la dépression peut nuire à la fonction du système immunitaire – la première ligne de défense contre le cancer.

Cependant, rarement le stress émotionnel a été considéré particulièrement pertinent dans le processus du cancer, par la médecine conventionnelle.

Le point de vue de la médecine chinoise traditionnelle sur le stress émotionnel et le cancer

Alors que la médecine occidentale peut ne pas le reconnaître, l’idée que la détresse émotionnelle peut contribuer au développement du cancer est connue depuis l’Antiquité en Chine. La médecine traditionnelle chinoise (MTC) considère que toutes les maladies internes ou chroniques sont causées par les sept émotions majeures – la colère, le choc, la joie, la peur, la dépression, l’anxiété et la tristesse.

Le point de vue médical chinois traditionnel de l’étiologie du cancer (l’étiologie signifie la cause), qui a évolué au cours de plusieurs siècles, reconnaît l’impact des altérations génétiques et des toxines environnementales comme contributeurs à la maladie. Toutefois, la MTC comprend que, bien qu’il existe de nombreuses raisons pour le cancer, une des principales causes est les émotions.

La MTC souligne les contributions émotionnelles dans le développement du cancer. En particulier, elle considère la dépression (comme dans la colère réprimée), la douleur (généralement en raison de la mort d’un être cher), et l’anxiété (inquiétude et peur, et la pensée circulaire excessive – beaucoup d’idées pendent autour) comme des facteurs contributeurs majeurs.

La MTC attribue cela à l’énergie stagnante. Si la stagnation se poursuit, elle peut éventuellement se présenter comme une tumeur ou un autre type d’activité cellulaire excessive. Elle a cru que le corps humain est sujet au cancer en cas de stress émotionnel ou de perturbation.

Selon le Journal Internet de l’Institut de Médecine Traditionnelle et de Soins de Santé Préventifs, un texte de la dynastie Ming du chirurgien Chen Shigong (1555-1636) indiquait que le cancer du sein “résulte de l’anxiété, de la dépression émotionnelle et de “trop y penser” qui altèrent le foie, la rate et le cœur et provoque l’obstruction des canaux”.

Cette théorie est mentionnée dans d’autres classiques médicaux chinois, tels que Yellow Emperor’s Canon of Internal Medicine et Golden Mirror of Original Medicine.

De nombreuses études intermédiaires et actuelles ont trouvé la même chose. Par exemple, une étude chinoise de 2016 a révélé que des facteurs psychologiques comme le stress, l’anxiété et la dépression peuvent être considérés comme des prédicteurs du risque de cancer du sein.

Comment le stress émotionnel altère vos gènes

Il y a aussi le champ naissant de “psycho-neuro-immunologie.” C’est l’étude de la façon dont les états psychologiques, tels que détectés dans l’activité du système nerveux, impactent le système immunitaire.

La psycho-neuro-immunologie implique la connexion entre le cerveau, le système nerveux périphérique et le corps. Elle suggère que le stress émotionnel augmente la prédisposition d’une personne au cancer en modifiant les gènes qui contrôlent la réponse au stress.

Les mécanismes par lesquels les émotions peuvent favoriser le processus du cancer comprennent l’augmentation des hormones de stress qui diminuent les fonctions immunitaires et altèrent le métabolisme des hormones et les toxines environnementales.

En bref, la théorie est que nos cerveaux stressés envoient des signaux à nos glandes surrénales pour produire des hormones de stress. À leur tour, ces hormones de stress déclenchent une activité cancéreuse telle que la production de radicaux libres (lésions de l’ADN), l’inflammation, la mort des cellules cancéreuses et la stimulation des facteurs de croissance qui peuvent favoriser la croissance des cellules tumorales. Une fois qu’une tumeur s’est formée, le stress émotionnel contribue alors à la progression de la maladie.

Le Système Nerveux Sympathique et la Réponse «Lutte, Vol ou Blocage»

Le système nerveux sympathique (SNS) est le système primaire impliqué dans la lutte, le vol ou la réponse au blocage. Ce mécanisme de réponse est câblé dans le système nerveux comme un moyen de répondre à la douleur ou le stress, y compris le stress de la colère.

Nous pouvons nous en éloigner, lutter contre lui, ou l’occulter, mais tant que nous sommes exposés à un danger (réel ou implicite), nous resterons dans ce mode, reproduisant des dommages sans fin à notre santé physique et émotionnelle

De nombreuses études ont montré que le SNS, lorsqu’il est activé de façon chronique, peut effectivement favoriser le développement et la propagation du cancer. C’est parce que les mécanismes d’adrénaline et de stimulation de la noradrénaline peuvent modifier le code génétique, dégrader l’ADN et déclencher une cascade de processus pro-cancéreux.

Le Stress Émotionnel Modifie les Gènes: la «Nouvelle» Vue Occidentale

Jusqu’à récemment, il semblait y avoir seulement une relation causale entre le stress et la maladie, du moins dans la médecine occidentale. Cependant, des études récentes ont montré que les traumatismes émotionnels réprimés affectent réellement notre ADN, et heureusement, plus de chercheurs et de médecins en prennent note. Fait important, il est maintenant reconnu que la connexion corps-esprit au cancer n’est pas une philosophie; C’est un fait biologique.

Les influences environnementales, telles que le stress et les émotions, modifient les gènes. Comme mentionné ci-dessus, il existe un certain nombre de facteurs qui altèrent les cellules. Notamment, ce sont les mêmes stress psychologiques que la chronique dans la médecine traditionnelle chinoise. Il peut s’agir d’un choc inévitable, de sentiments refoulés, de chagrin, de dépression, d’isolement, de traumatisme émotionnel et de conflit externe.

Pour être clair, alors que les émotions toxiques ne changent pas réellement nos gènes, ils déclenchent une poussée de changements cellulaires entraînant un cancer. La dégradation continue de la structure épigénétique de nos gènes conduit à une immunité altérée et une sensibilité accrue à la mutation cellulaire.

En d’autres termes, alors que notre ADN est bloqué à la conception, les facteurs émotionnels peuvent précipiter une réaction chimique dans notre corps qui peut en permanence modifier la façon dont nos gènes réagissent.

Par exemple, dans le cancer du sein, le gène qui inhibe normalement la croissance des tumeurs (le gène P53) est désactivé par les expériences négatives tandis que d’autres gènes qui favorisent la propagation du cancer sont activés (tels que le gène Bcl2).

Les Cellules Souches du Cancer et le Stress Émotionnel

Un autre point très important est que les cellules souches cancéreuses (CSC) sont incitées à se regrouper et à croître à cause des facteurs inflammatoires liés à divers facteurs de stress sur le corps – y compris les émotions toxiques. (Les cellules souches cancéreuses sont les seules cellules cancéreuses qui peuvent métastaser, et elles sont souvent résistantes aux médicaments chimiothérapeutiques standards ainsi qu’à la radiothérapie). C’est encore une autre raison de stress émotionnel est sans aucun doute une cause majeure du cancer et de sa récurrence.

Alors qu’une déception n’est pas susceptible de vous donner le cancer, le stress émotionnel chronique va certainement augmenter votre risque de cancer et de sa récurrence.

Étant donné qu’il est tout à fait clair que la détresse émotionnelle peut contribuer au développement de maladies comme le cancer, il est important de réduire ses effets négatifs sur la santé. Il n’est pas toujours facile de gérer notre colère, mais il est important de trouver des débouchés constructifs pour elle.

Apprendre à contrôler le stress émotionnel est clairement important pour la prévention du cancer ainsi que la progression de la maladie.

Faire face au stress émotionnel
Pour l’instant, il n’y a pas une pilule magique qui puisse libérer l’esprit de toutes les atrocités de la vie. Cependant, la respiration profonde calme un système nerveux sympathique augmenté responsable de la lutte ou de la fuite et détend le corps. L’exercice, une alimentation saine, et la poursuite d’activités apaisant l’esprit telles que le yoga, la méditation, la Technique de Libération Émotionnelle ([tipso tip=”Emotional Freedom Technique”]EFT[/tipso]), la psychothérapie, le Reiki, Qi gong, la musicothérapie et la médecine traditionnelle chinoise peuvent être utiles.

L’épuisement mental est nuisible et les responsabilités de vie doivent être compensées par le divertissement et le rire. S’efforcer de se concentrer sur la vie, de passer du temps avec les amis et la famille et d’embrasser un sentiment de gratitude non seulement réduit votre risque de cancer, mais vous fera de vous une personne beaucoup plus heureuse et en bonne santé … si c’est la Saint-Valentin ou tout autre jour de l’année.
Vivez votre vie sans la menace du cancer.

 

Résumé de l’article

  • Alors que la médecine occidentale peut ne pas le reconnaître, l’idée que le stress émotionnel peut contribuer au développement du cancer est connu depuis l’Antiquité en Chine.
  • Médecine traditionnelle chinoise (MTC) comprend que, bien qu’il existe de nombreuses raisons pour le cancer, une des principales causes est les émotions.
  • En particulier, elle considère la dépression (comme la colère refoulée), la douleur (généralement en raison de la mort d’un être cher), et l’anxiété (inquiétude et peur, et l’excès de ressassage) comme étant des facteurs contributifs majeurs.
  • Il y a aussi le champ naissant de la «psycho-neuro-immunologie» qui est l’étude de la façon dont les états psychologiques, tels que détectés dans l’activité du système nerveux, ont un impact sur le système immunitaire. Il suggère que le stress émotionnel augmente la prédisposition d’une personne au cancer en modifiant les gènes qui contrôlent la réponse au stress.
  • Tandis que les émotions toxiques ne changent pas réellement nos gènes, elles déclenchent une poussée des changements cellulaires entraînant le cancer. La dégradation continue de la structure épigénétique de nos gènes conduit à une immunité altérée et une sensibilité accrue à la mutation cellulaire.
  • Alors qu’une déception n’est pas susceptible de vous donner le cancer, le stress émotionnel chronique va certainement augmenter votre risque de cancer et de sa récurrence.
  • Il n’existe pas de pilule magique qui puisse libérer l’esprit de toutes les atrocités de la vie. Cependant, la respiration profonde, calme un système nerveux sympathique exacerbé responsable de la lutte ou de la fuite et détend le corps. L’exercice, une alimentation saine, et la poursuite d’activités apaisant l’esprit telles que le yoga, la méditation, la Technique de Libération Émotionnelle ([tipso tip=”Emotional Freedom Technique”]EFT[/tipso]), la psychothérapie, le Reiki, Qi gong, la musicothérapie et la médecine traditionnelle chinoise peuvent être utiles.

Source : https://thetruthaboutcancer.com/emotional-stress-breast-cancer/?utm_source=SM-Facebook&utm_medium=fb-ttac&utm_term=emotional-stress-breast-cancer&utm_content=FB-emotional-stress-breast-cancer

%d blogueurs aiment cette page :