Cet article relate une expérience personnelle, il ne doit en aucun cas être pris comme exemple, sans un avis et un suivi médical, chaque cas étant différent.

MAI 2017. 3ème rechute d’un lymphome folliculaire ( traité en 2007 chimio protocole R CHOP, puis rechute en 2010 et re-traitement lourd en 2012 (autogreffe,grosses chimios,chambre stérile etc….puis 2ème rechute en mai 2014 .surveillance scanner à 3 mois en septembre 2014 : les adénopathies avaient en mai 2014 et août 2014 (3 mois) augmenté de + de 50 %. j’avais donc été traité une 3ème fois avec anticorps monoclonaux (mabthera ) et comme d’habitude rémission totale .

Le lymphome folliculaire rechute toujours.il est présenté comme incurable.cette série de rechutes s’inscrit dans la logique de ce type de cancer.

Bref, 3 ans de tranquillité puis MAI 2017 3e rechute.l’hématologue reste en abstention thérapeutique. On attend en général une masse “critique” d’adénopathies pour traiter.

Sauf que ,en mai, je fais la connaissance des traitements métaboliques,…..j’y crois tout d’abord moyennement, mais l’avantage de ce type de cancer, sa lenteur, me permet -tout en étant officiellement en abstention thérapeutique- de TESTER l’acide alpha lipoïque + hydroxycitrate…  Entre mai et septembre 2017 je prends ce traitement plus ou moins par dessus la jambe (je zappe mes gélules quelquefois, et en outre, je n’ai pas commandé la formule biologiquement la plus efficace de l’acide alpha lipoïque. la forme NATURELLE – R- alpha lipoïque.

En dépit de mon laxisme, l’augmentation des adénopathies n’est que de 24 % sur 4 mois, alors que,d’ordinaire, c’est plutôt 50 % en 3 mois.

Par rapport aux critères médicaux, il s’agit d’une “stabilité” certes relative mais qui me permet à cette date d’éviter le traitement. On reste en abstention thérapeutique et un SCANNER est reprogrammé en janvier 2018.

Je précise qu’entre septembre 2017 et janvier 2018, j’ai acquis la bonne formule de R LIPOATE (6 gélules de 240 mg/jour)

Ce scanner aurait dû montrer un accroissement significatif par rapport à septembre 2017.

Je cite le résumé du compte rendu : “L’examen comparativement a celui réalisé en septembre 2017 NE MONTRE PAS D’ANOMALIE DU NOMBRE ET DE LA TAILLE DES ADÉNOPATHIES CERVICALES AXILLAIRES ET RÉTROPÉRITONÉALES. IL N EXISTE PAS NON PLUS DE MODIFICATION DES ADÉNOPATHIES INGUINALES. AUCUNE LÉSION D’APPARITION RÉCENTE”.

Pour moi c’est clair, entre septembre 2017  et janvier 2018 l’évolution a été complètement BLOQUÉE .j’ai RV chez mon hémato le 11 janvier,et je pense que je vais rester en abstention thérapeutique.
MERCI MERCI MERCI. Je vous demande de partager ce témoignage sur le site.

%d blogueurs aiment cette page :