Témoignage : stabilisation d’un cancer métastatique par le régime cétogène entrecoupé de périodes de jeune

Cet article relate une expérience personnelle, il ne doit en aucun cas être pris comme exemple, sans un avis et un suivi médical, chaque cas étant différent.

J’ai 52 ans, 2 grands enfants adultes, dont mon aînée avec un chromosome 21 de plus que nous ; je suis divorcée, je travaille à temps plein et je suis une surfeuse passionnée.

Depuis 2007 (à 40 ans) j’ai un cancer du sein qui, tous les 2 ans quasiment, évoluait en métastases : les ovaires (que l’on m’a enlevés l’un après l’autre), les os de la colonne et des côtes, puis le foie et un poumon (très peu touché). Avec son chapelet de chirurgie, de chimios, et de radiothérapie. …

D’un naturel optimiste avec une forte confiance dans la vie, je me bats depuis le début, en profitant un max de la vie.

J’ai un super oncologue et notre team fonctionne bien. Mais il est assez conventionnel malgré tout. 

Alors voilà, j’ai avancé par moi-même et voici mon parcours.

Pour m’aider je me suis mise à travailler mes énergies en me formant au Reiki. Je suis devenue Maître et je continue de travailler le magnétisme spirituel. C’est plus un mode de vie, qui avec le yoga (que je pratique depuis 2 ans), me fait travailler à tous les niveaux ; cela me conforte dans ma sérénité et m’aide à soulager les douleurs (des métastases osseuses). Le Reiki est une aide pour se guérir soi-même, car toute maladie physique ou psychique puise son origine bien plus profondément que notre matière. Pour moi c’est une façon de vivre qui permet un équilibre avec soi-même et aussi avec l’univers. Ce n’est pas juste un soin, mais un véritable travail sur soi -même en lien avec le nécessaire lâcher-prise et la pleine conscience. Et nos cellules, nos mitochondries en bénéficient pleinement, elles sentent bien qu’on les aime.

Ma formation scientifique (ingénieur et docteur en chimie-physique) m’a poussée à rechercher ce qui pourrait me permettre de vivre plus longtemps, de ralentir la croissance du crabus, en plus de mon travail spirituel.

Après lecture de quelques articles et livres (dont plusieurs articles du Dr Laurent Schwartz), je décide il y a 3 ans d’arrêter complètement de consommer des glucides sous toutes ses formes : sucre ajouté, féculents…. les cellules cancéreuses se nourrissent au sucre….alors qu’elles meurent de faim !!

Je me mets au ‘very low carb’, avec des périodes de jeûne.

Et depuis près de 2 ans je suis passée à  l’alimentation cétogène : mon carburant est le bon gras (huile de coco/d’olive, avocats et beurre, charcuterie, poisson gras…) et toujours sans glucide.

En moyenne par jour je consomme 75-80% de lipides, 2% de carbohydrate, et 13-18% de protéines. Ce sont les macros qui me conviennent.

Afin d’équilibrer mon corps, je me supplémente en sel (4 à 8 g en comprimé NaCl par jour suivant mes activités physiques et la chaleur). Tous les matins je prends du magnésium bisglycinate (3 comprimés). L’automne et l’hiver je prends de la vitamine D3 (forme huileuse) et je fais de la luminothérapie en prenant mon p’tit déjeuner.

Et comme notre microbiote est un des maîtres du jeu, j ‘en prends grand soin depuis le début de mon passage à l’alimentation cétogène : j’ai arrêté le café, le thé, les aliments qui déstabilisaient mon microbiote (après tests/essais, car on est tous différent), et surtout tous les matins je prends minimum 2 grosses cuillères à soupe de cidre Bio dans un verre d’eau.

Depuis 20 mois je suis en hypoglycémie constante, et mes cellules fonctionnent aux cétones…Et tant pis pour mes métastases…ah ah…

(Je contrôle, dans mon sang, ma glycémie tous les matins et ma cétonémie une fois/ semaine).

Je suis passée d’un système catabolique à un système anabolique, et j’ai la super pêche.

Pour l’instant je ne prends pas de traitement métabolique, mais je me dis que si mon cancer évolue, je prendrai un mixte (Acide Lipoïque / L’Hydroxicitrate / Bleu de méthylène). J’avoue que je ne le fais pas car c’est un peu cher pour moi. Et les bandes pour mon lecteur sanguin de glycémie et de cétonémie me coûtent assez cher aussi (rien n’est remboursé …).

Cela fait maintenant 2 ans que j’ai stoppé la chimio, car mon dernier protocole me brûlait aussi bien les bonnes et les mauvaises cellules, …, plus des allergies carabinées….

Je suis très bien suivie, et tous les 4-6 mois j’ai un contrôle au Tepscan. Et cela semble fonctionner : crabus n’avance plus … youpie ;-). Mon oncologue ne comprend pas pourquoi ‘cela’ ne revient pas. Il ne croit pas aux bienfaits de l’alimentation cétogène…, pas encore ;-)).

Mon cancer du sein, stade IV n’évolue plus et mes métastases sont stabilisées (rachis, foie, poumon). Je travaille à temps plein et je vie très normalement avec une pêche énorme. Mon hobby c’est le surf et tous les WE, si la houle est là, je vais à l’eau. 

Aussi je suis abonnée à quelques chaines très intéressantes telles que ‘Law Carb Down Under’ et ‘Virta Health’, que je recommande, tout comme le site http://guerir-du-cancer.fr

Si mon témoignage peut aider, alors n’hésitez pas à faire passer….

Encore bravo et Merci à vous Laurent Schwartz, et vivement que la recherche avance.

Moi je continue avec plaisir cette vie (que j’adore), et surtout je me dis chaque année que c’est génial, encore une belle de passée…à surfer ;-).

Nathalie Leroux

http://surflavie.blogspot.com/

 

Il reste 32 commentaires Aller aux commentaires

  1. Christophe Le Moine /
    Bonjour. J’aimerais savoir combien de temps vous pratiquer chaque jour votre reiki, avec quel livre avez-vous appris et vous rappeler vous au bout de combien de temps vous avez ressenti une amélioration ? En vous remerciant. Bonne continuation.
    1. Nathalie /
      Bonjour
      Au début 1h environ, maintenant c’est intégré dans ma façon de vivre…
      Il ne s’apprend pas dans les livres, mais par initiation et travail personnel avec un maître.
      Bonne continuation à vous aussi.
      1. Christophe Le Moine /
        Bonjour. N’avez vous pas peur de l’injection de glucose radioactif lors du scanner ? Merci
  2. Nathalie /
    Bonjour Robert,
    Ce sont des %, donc pas d’unité.
    Quasiment jamais d’ecart.
    Je ne compte pas les calories.
  3. Robert /
    Vous dites: En moyenne par jour je consomme 75-80% de lipides, 2% de carbohydrate, et 13-18% de protéines.

    Pouvez-vous préciser l’unité, Calorie, poids des aliments ?
    Merci,
    Faites vous des écarts de régime?

    1. Nathalie /
      Bonjour Robert,
      Ce sont des %, donc pas d’unité.
      Quasiment jamais d’ecart.
      Je ne compte pas les calories.
      1. Bernard Bel /
        Il y a quand même une précision à donner sur ces pourcentages… S’agit-il de pourcentage de masse, de volume ? Etc.
        Dans les études nutritionnelles on exprime souvent en pourcentage des calories. Donc 2% de carbohydrates veut dire que 2% des calories sont puisées dans les carbohydrates. Est-ce le cas ? Et si c’est le cas, comment le déterminer si vous ne « comptez pas les calories » ?
  4. Alain Delmotte /
    Bonjour,
    J’ai un cancer du colon et après plusieurs opérations et chimiothérapies j’ai décide de faire un régime cétogène et d’y ajouter 2 gélules d’artémisia matin midi et soir. Je souhaiterai le compléter avec le traitement métabolique. Est ce que ce traitement est compatible avec l’artemisia .
    Cordialement
  5. Magnin-Moraes /
    Bonjour
    8 mai 2019
    J’ai effectué beaucoup de recherche pour ma mère qui a un glioblastome grade 4, découvert début août 2018.
    Je souhaite partager le fruit de mes recherches et son état actuel.
    Outre la lecture du livre du Dr Schwartz qui nous a donné un nouvel espoir, ma mère met doucement en place l’alimentation cétogène hypotoxique.
    Déjà merci au Dr Schwartz pour sa démarche qui cherche des soins naturels et abordables, même si cela peut être encore trop selon le budget de chacun.
    Après 3 mois de chimio, ma mère a choisi de la stopper comprenant ses effets nocifs sur notamment ses muqueuses !
    Depuis fin août, elle a un suivi avec une naturopathe formée à l’approche énergétique chinoise et approche du Dr Donatini.
    Donc elle prend vitamine D3, oméga 3 pour participer à réparer la muqueuse intestinale et des mycelliums pour travailler sur les virus pourvoyeur de cancer comme Epstein Barr, CMV, Herpès, mais aussi le candida albicans.
    + aider vidange de l’estomac.
    Pianto gastronomique pour la gestion des émonctoires (les selles) et du desmodium pour le foie.

    Complexe à 81 ans de modifier son alimentation (zéro céréales, ni légumineuses ni produits laitiers).
    Depuis 1 mois elle arrive plus à entrer dans le cétogène.
    Elle sort de qqs jours en hôpital en raison de son manque de sodium.
    Ce séjour a permis de voir que sa tumeur est stable.
    Juste son oedème est persistant.
    Selon les témoignages lus le blog, nous allons voir si la boswellia pourrait améliorer ce point.

    Ma dernière lecture concerne le 2ème livre du Dr Gundry : hyper intéressant.
    Il considère les lectines et LPS (lipopolysaccharides) comme un problème majeur.
    Son programme cétogène soins intensifs me semble très pertinent.

    Aussi je trouve intéressant de faire converger les voix de Donatini (qui s’intéresse à rééquilibrer la présence des virus et bactéries) avec Gundry (qui tient compte des lectines…).
    Ils ont en commun la réparation de la muqueuse intestinale et le rééquilibrage du microbiote (surtout sans probiitique).
    Ils divergent sur les protéines animales.
    Donatini les considère comme nécessaire à la réparation.
    Gundry conseille en cas de cancer l’éviction des protéines animales car dans ce contexte, il dit que le corps va les transformer en sucre et conseille les protéines végétales, le jeûne intermittent.

    Je suis souvent surprise que cétogène ne soit pas systématiquement associé à l’hypotoxique.
    J’ai compris qu’ôter les produits laitiers sont important car ils nourrissent les virus/ bactéries nocives, et aussi sont froid et humide, ce que la rate n’aime pas. Point important en médecine chinoise.

    Gundry témoigne de résultats de rémission voir plus pour plein de maladie de civilisation.
    Alors ça vaut le coup de tenter d’ajuster avec sa liste d’aliments.

    Autre partage: sur le blog, j’ai lu que certains prennent la poudre alcaline du Dr Jacob’s. Savez-vous qu’elle contient du d’iodure de silicium = nanoparticules qui passent la membrane encéphalique.
    Mieux vaut la poudre du Dr Kousmine,
    Chez Soleil vie.

    Bonne continuation.

  6. Nathalie Leroux /
    Bonjour Sylvie,
    Oui le traitement hormonal est galère …
    Ne vous decouragez pas, il faut se laisser le temps.
    Bonne continuation,
    Bien à vous
    Nathalie
  7. Corine /
    Bonjour Nathalie ,bonjour à tous
    Oui je pense que notre état d’esprit joue un rôle très très important sur notre maladie probablement plus que ce que l’on pense .
    La vie sociale les amis .
    En ce moment je chante et ça me rend heureuse.
    Je termine la séance de chimio ouf mais ça y est ça va , là c est pour moi une certitude que le jeûne me sauve de beaucoup d’effets secondaires.
    La prochaine fois (j’ai un mois et demi de pose, à ma demande)dans tous les cas je fais diminuer la chimio car la première nuit de diffusion a été terrible !!!!
    Ce mois et demi je pars faire de la randonnée ..Grand Bonheur.
    Pour tous ceux qui prennent du CBD je voulais signaler qu’il faut surveiller sa tension et son rythme cardiaque.
    Quand la tension est élevée,(risque avec avastin) c est efficace pour baisser la tension ça évite les traitements hypotenseurs .C est mon expérience personnelle en tout cas
    Et ça apaise le mal être lors des lourds traitements.
    Lorsque la tension est basse et le rythme cardiaque est bas éviter de prendre le CBD .
    Expérience sur moi même pendant les Chimios.
    Je le signale car en ce moment on parle beaucoup du CBD.
    Voilà je souhaite à tous une santé retrouvée et le Bonheur de vivre!!!!
  8. Corine /
    J’ai pris le temps de lire toute votre documentation très très intéressante car nous malades du cancer on tatonne on suit les témoignages on veut y croire .Sur le site de Laurent Schwartz c est du sérieux ,tout est vérifié mais c’est vrai ,il est impératif que nous qui témoignons soyons très rigoureux et justes.Donc suivant vos recherches la privation de sucre ne stoppe pas forcément le développement des cellules cancéreuses.Les graisses peuvent également nourrir ces métastases.(Je ne suis pas scientifique du tout)C est extrêmement complexe.
    Ce serait bien que vous partagiez toutes ces sources d’information avec Laurent pour établir un genre de protocole qui pourrait en tout cas aider certains patients à y voir plus clair.Pour ce qui me concerne ,j’en conclus que je mange trop (en dehors des Chimios car en jeûne pendant les 3jours de chimio) Reprenez moi si mes propos ne sont pas exacts.
    C est bien compliqué .
    L’argent colloïdal je suis sûre qu’elle peut avoir un effet ,je l’utilise pour la peau,bouche , mycose je trouve bien dommage qu’on l’aie mis aux oubliettes.Car on peut la consommer avec prudence.
    Merci beaucoup à toutes ces personnes comme vous ,Laurent Schwartz et beaucoup d’autres qui recherchent suivant leurs compétences .
    De l’espoir rationnel.
    Et de dire que la chimio a sa place c’est aussi important de le souligner , ça peut éviter à certaines personnes de mourir trop vite.
    Même si les Chimios sont parfois violentes.En tout cas toujours difficiles.
    Merci à vous Bernard
    Corine
    0607839586.
  9. Bernard Bel /
    Votre témoignage est très encourageant car il démontre un effet de la diète cétogène – associée à d’autres changements de « style de vie » qui sont difficiles à quantifier mais sans doute aussi importants.

    Les lectures de divers articles m’incitent à penser que cette diète n’agirait pas en « affamant » les cellules cancéreuses car l’organisme se débrouille pour fabriquer du glucose (par néoglucogenèse) pour maintenir la glycémie dans une fourchette acceptable. L’effet serait plutôt de mieux nourrir les mitochondries qui se chargent d’assassiner les cellules endommagées… Mais je reconnais que l’image d’affamer les métastases contribue au bon moral !

    Si vous pouvez nous donner quelques chiffres de vos taux sanguins de sucre et de cétones, ce sera une bonne indication pour encourager cette pratique… J’en ferai part sur la page de mon site : https://lebonheurestpossible.org/cancer-traitement-metabolique/

    1. Corine /
      J’ai pris le temps de lire toute votre documentation très très intéressante car nous malades du cancer on tatonne on suit les témoignages on veut y croire .Sur le site de Laurent Schwartz c est du sérieux ,tout est vérifié mais c’est vrai ,il est impératif que nous qui témoignons soyons très rigoureux et justes.Donc suivant vos recherches la privation de sucre ne stoppe pas forcément le développement des cellules cancéreuses.Les graisses peuvent également nourrir ces métastases.(Je ne suis pas scientifique du tout)C est extrêmement complexe.
      Ce serait bien que vous partagiez toutes ces sources d’information avec Laurent pour établir un genre de protocole qui pourrait en tout cas aider certains patients à y voir plus clair.Pour ce qui me concerne ,j’en conclus que je mange trop (en dehors des Chimios car en jeûne pendant les 3jours de chimio) Reprenez moi si mes propos ne sont pas exacts.
      C est bien compliqué .
      L’argent colloïdal je suis sûre qu’elle peut avoir un effet ,je l’utilise pour la peau,bouche , mycose je trouve bien dommage qu’on l’aie mis aux oubliettes.Car on peut la consommer avec prudence.
      Merci beaucoup à toutes ces personnes comme vous ,Laurent Schwartz et beaucoup d’autres qui recherchent suivant leurs compétences .
      De l’espoir rationnel.
      Et de dire que la chimio a sa place c’est aussi important de le souligner , ça peut éviter à certaines personnes de mourir trop vite.
      Même si les Chimios sont parfois violentes.En tout cas toujours difficiles.
      Merci à vous Bernard
      Corine
      0607839586.
      1. Bernard Bel /
        Sur le point « les graisses peuvent également nourrir ces métastases » – c’est plus précisément des cétones qui nourriraient ces cellules, d’après la remarque que j’ai citée et qui fait référence à un article de Bonuccelli G et al., 2010 (https://leti.lt/i51y).
        Mais je ne suis pas à l’aise avec cette description très technique et loin de mes compétences… J’aurais donc besoin d’explications sur cet « effet Warburg inverse » qui n’est pas mentionné sur les pages « grand public » auxquelles j’ai pu avoir accès.
        Sur l’argent colloïdal j’ai lu tout et son contraire et donc je ne le mentionne pas, comme beaucoup de méthodes « alternatives » dont on ne sait pas si elles sont efficaces dans certains cas ou si leur effet est principalement placebo. Je n’utilise pas le terme « placebo » pour disqualifier un traitement, car on parle plutôt aujourd’hui « d’effet contextuel » qui revient à solliciter les mécanismes réparateurs de l’organisme.
    2. Nathalie Leroux /
      Bonjour Bernard,
      Oui je suis d’accord avec vous, la cetose nous permet de ne plus être en état inflammatoire et nos mitochondries fonctionnent aux cetones.
      En général ma glycémie au levé est entre 70 et 75 mg/dl et ma cetonimie entre 1.2 et 1.5 mmol/l.
      Bien à vous
      Nathalie
      1. Bernard Bel /
        Merci pour ces chiffres qui m’ont permis de situer votre profil sanguin dans le tableau publié par Thomas Seyfried (sur mon article https://leti.lt/vkac) !
        Pour ce qui est de la mise en pratique de multiples propositions « alternatives », j’avance à tâtons comme beaucoup de patients qui fréquentent ce site. On ne peut pas tout essayer, ne serait-ce que pour des raisons économiques, et parce que le mélange de médicaments ou de compléments alimentaires peut produire des effets indésirables. On se donne donc des hypothèses tout en s’autodésignant comme cobaye…

        Je fais partie de la population soumise au risque d’accident coronarien, infiniment moins problématique que la lutte contre des cellules malignes… Mais l’hypothèse commune — celle de toutes les maladies métaboliques — est la place centrale de l’inflammation, du stress oxydatif et de la santé mitochondriale. D’où la supplémentation en vitamine D3 et en coenzyme Q10 (Ubiquinol) (déterminées par les taux sanguins), en L-thréonate de magnésium, en vitamine C et curcumine, un bon équilibre omega-3/omega-6, mais aussi la consommation de zéolithe pour éliminer les métaux lourds comme me l’a prescrit un médecin à Wiesbaden. Le tout associé à une pratique régulière d’exercice d’endurance et de résistance dans des approches très « calibrées » qui s’apparentent à du yoga ou d’autres techniques asiatiques : Dao-Yin etc. Dernièrement, j’ai redécouvert la « marche portante » de Jacques-Alain Lachant (https://leti.lt/l5bw) et constaté à quel point elle redynamise l’organisme (corps et mental). Même si la description est « matérielle », l’expérience de ces pratiques atteint une intensité et une profondeur que d’autres situeraient dans le psychisme ou la « spiritualité »…

        Un peu comme dans votre cas, tout va mieux mais je suis incapable de dire ce qui agit en priorité. Et je n’ai pas envie de supprimer X ou Y pour vérifier que c’est utile… On commencera à avoir les idées plus claires en croisant un grand nombre d’expériences sur une base quantitative. On aurait bien besoin de « big data » mais pour le moment on n’a pas encore de « small data » au-delà de nos « statistiques n = 1 » !

    3. schwartz /
      la diete n’agit probablement pas en baissant la glycemie car elle ne varie que peu ( 20%) mais en diminuant la secretion d’insuline. A sa façon c’est une therapie ciblée

      Laurent

  10. Corine /
    Bravo Nathalie
    Bonne continuation et Belle Vie à vous.
    Les Chimios sont tellement difficiles à vivre .
    Ce qui prouve bien que parfois on peut s’en passer !!! En se faisant suivre.
    C est vrai que l’alimentation cétogène n’est pas encore reconnue par nos oncologues .Hier ,j’ai eu une discussion là dessus avec mon oncologue qui m’a à nouveau dit qu’il n’y avait aucune étude disant que cette alimentation était très positive pour nous aider à mieux vivre avec le cancer. Mais il m’a quand même écouté,il constate que les bilans sanguins sont bons et que surtout j’ai une très bonne forme après la chimio.
    Ce jour je suis en chimio alors nuit extrêmement difficile (je pense que le dosage a été trop important)Je vais revoir ça.Mais ce début d’après midi c’est bcp mieux.
    Je fais des jeûnes comme vous Nathalie et je suis convaincue du bienfait .Et metaferrine à l’essai (fin mai scanner).
    Et comme vous sport relaxation méditation yoga m’accompagnent chaque jour.
    Heureuse de Vivre.
    Merci pour tous ces témoignages
    Ne lâchons rien
    1. Nathalie Leroux /
      Merci Corinne.
      Et je suis d’accord avec vous, la vie est belle.
      Bon courage à vous,
      Nathalie
  11. Alain Delmotte /
    J’ai un cancer du colon , après plusieurs chimios et opérations , j’ai commencé le régime cétogène , Je cherche un médecin qui puisse me suivre pour le traitement métabolique sur Paris et sa région.
    Cordialement.
  12. Sylvie /
    Bonjour Nathalie
    Merci pour ce témoignage qui me touche particulièrement (même profil de cancer avec des métastases poumon et ganglion.) Je suis au régime cétogène + traitement métabolique + traitement hormonal très déstabilisant. Je commençais à me décourager… donc votre témoignage arrive à temps !
    Merci !
    Est-ce quelqu’un peut m’indiquer comment trouver du bleu de méthylène ?
    1. Nathalie Leroux /
      Bravo Tina, votre parcours est aussi plein d’optimisme.
      Parfois je prends un verre de kefir de lait la matin, pour mon microbiote.
      Non pour l’instant je ne suis pas intéressée par la crème Budxwig.
      Bonne continuation,
      Bien à vous
      Nathalie.
      Et j’ai tout compris
  13. Poujois /
    bonjour à tous
    Comme Nathalie Leroux je me soigne pour un cancer petit mais agressif . J’ai essayé de nombreux traitements:
    Un traitement oxydant de 15 jours
    MMS DMSO et CDS que je distille moi même . Le CDS est bien plus facile à prendre.
    Je combine avec oxygénation et artémisine
    Régime cétoJ
    et en alternance un traitement antioxydant qui répare les dégâts du traitement précédant

    Schwartz ALA, HY.Citrate
    B17 (amande d’abricot)
    Vit C forte de 2 à 15 gr/j
    régime céto que je vais assouplir un peu car j’ai perdu 10kg et je manque de force,

    j’aimerai parler du régime céto avec Nathalie qui a l’air de lui convenir

    j’ai essayé plusieurs combinaisons de ces remèdes, j’arrive à stabiliser le cancer mais je n’arrive pas pour l’instant à le diminué. on trouve très peu d’infos sur la compatibilité la synergie et le temps à mettre entre des traitements incompatibles comme MMS CDS et Vit C
    on peut en discuter par bobjh@club-internet.fr
    Merci et bonne chance
    Robert

    1. Nat /
      Bonjour Robert,
      A votre disposition pour échanger.
      Avec le régime cetogène je mange bien et ne maigris pas vraiment, juste de la perte de graisse. Et comme je suis très active et sportive, c’est le muscle qui gagne. On échange par mail.
      Bon courage
      Nathalie
  14. Tina /
    Bonjour Nathalie
    D’abord, félicitations! C’est évident que vous êtes sur le bon chemin. Je suis toujours en chimiothérapie (j’aurais le 5ieme séance de 8 dans quelques jours) donc je ne suis pas au niveau de donner de conseil. Je trouve, par contre, qu’ils ont des similarités entre nos histoires. Moi aussi je contrôlé pendant plusieurs ans le croissance d’un tumor au sein avec un régime cétogène. Suite a un vacance ou je n’arrivai pas suivre mes soins il a doublé en taille. Il était a stade III quand je suis allez voir un oncologue. Grace a livre de Dr. Schwartz je commencé prends de forts doses de Acide Lipoïque & L’Hydroxicitrate a peu pres un mois avant de commencer le chimio. Je me suis remis au regime strict ceto et en plus je commencé prendre le vitamin C en fort doses avec le msm, le magnesium, zinc, iode et de CoQ10. Je crois que c’est largement grâce a tout ça que j’arrive a supporter le chimio. J’avais peur sur tout de dommage neurologique donc je fait aussi de thérapie infrarouge et j’ai développé un protocole de rentrainement limbic et j’ai redoublé mes effort de yoga (j’ai pratiquer depuis long temps) En bref, l’inflammation avez parti avant d’avoir commencer le chimio et après le tumor commencé petit a petit rétrécir. Je fait tellement des choses que ça devenue impossible savoir ce que marche et ce que ne marche pas.
    Je vous réponds parce que il y a pas très longs temps j’ai commencé a manger un crème de kefir avec le huile de lin comme prescrit par le Dr. Budwig. Le jour que j’ai commencé j’avais des sensation de picoté autour de tumor et dans quelques jours il avais diminué visiblement. Il y a quelques jours j’ai eu un échographie. Il est diminué de 6cm a 3 depuis le début. Depuis le échographie il a encore diminué un peu. J’aurais mon 5ieme séance de chimio cette semaine. Je vais a faire parce que je reconnaître que ça peut être c’est le chimio aussi. Dans mon cœur, par contre, je crois que le crème Budwig a joué un rôle important. Le huile de lin c’est un peu cher mais dans le même genre que le huile de coco. Il correspond parfaitement au régime cétogène. De toute façon, ça ne peut pas faire de mal. Est ce que ça vous dit de faire un teste?
    Je vous prier de m’excuser pour mon français effroyable. N’hésite pas de me contacter si vous n’avez pas compris.
    1. Nathalie Leroux /
      Bravo Tina, votre parcours est aussi plein d’optimisme.
      Parfois je prends un verre de kefir de lait la matin, pour mon microbiote.
      Non pour l’instant je ne suis pas intéressée par la crème Budxwig.
      Bonne continuation,
      Bien à vous
      Nathalie.
      Et j’ai tout compris
  15. Ghislain /
    Joli combat, bonne continuation.

    Bien à vous,

    1. Nathalie Leroux /
      Merci Ghislain
      Bien à vous
      Nathalie
  16. Chantal Martos /
    Bravo!
    1. Nathalie Leroux /
      Merci Chantal,
      Je n’ai aucun mérite. La vie est belle .
      Bien à vous,
      Nathalie
      1. ghislain /
        La vie est vraiment très belle.

Laisser un commentaire

:

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.