Témoignage de Florence Rostein

Cet article relate une expérience personnelle, il ne doit en aucun cas être pris comme exemple, sans un avis et un suivi médical, chaque cas étant différent.

26 mois après la découverte d’un cancer du poumon et 18 mois après la découverte d’une métastase au cervelet, mon conjoint va bien.
Lorsqu’en février 2017 on diagnostique une masse au poumon droit de mon conjoint, le mot cancer est avancé. Après un scan thoracique, le doute n’est plus permis, adénocarcinome pléomorphe broncho-pulmonaire de 4,5 cm.
Nous sommes tétanisés. Mon conjoint ayant, par ailleurs, un emphysème pan lobulaire sur déficit en alpha 1 Antitrypsine; la chirurgie est très risquée.
Elle sera rendue possible à la suite d’un mois de kinésithérapie respiratoire.
Il subit donc une lobectomie du lobe supérieur droit en mai 2017. 
Il sera préconisé ensuite par le pneumologue une chimiothérapie adjuvante. Il sera mis sous protocole cisplatine-navelbine. Je ne suis pas pour, pour des raisons qui m’appartiennent, mon conjoint lui, accepte. 
Entre temps il part dans un établissement de soins de suites où, comme il a maigri, on lui donne du fortimel, un complément protéiné qui a un défaut majeur, il est bourré de glucides.
Je manifeste ma désapprobation, il en prendra quand même, beaucoup trop à mon goût.

En juin 2017, il rentrera de nouveau à l’hôpital pour subir la chimiothérapie.
Il ne fera qu’une séance de cisplatine qui sera très mal supportée.  Il décide alors de ne plus suivre le protocole.
Il se remet bien, nous partons en vacances sereins.
De mon côté, j’avais lu de nombreuses études sur le cannabidiol (CBD) avec effets notoires sur les patients atteints de BPCO
En juillet, il commence donc à en prendre, à raison de 2 gouttes par jour et augmente les doses jusqu’à 10 par jour (5 matin, 5 soir) dans le cadre de son emphysème, c’est cette posologie qui lui conviendra le mieux (moins, il recommencera à avoir des difficultés respiratoires).
Il aura très vite une nette amélioration de sa capacité respiratoire, sans effet secondaire alors que les bronchodilatateurs prescrits lui causaient des douleurs articulaires invalidantes.

Début septembre 2017, il reprend le travail en mi-temps thérapeutique, il va bien.
Fin septembre, pour contrôle, un scan cérébral et thoraco-abdomino-pelvien est pratiqué. Le résultat est sans appel, le cancer a métastasé au cervelet pas très loin, du tronc cérébral.
Le pneumologue l’invite à entreprendre une nouvelle chimiothérapie, carboplatine-taxol ainsi qu’une radiothérapie stéréotaxique.
Pour lui son espérance de vie est minime, tout au plus quelques petits mois, il faut agir vite. Il lui annonce également qu’il risque des crises d’épilepsie et qu’il risque de devoir cesser de travailler.
Mon conjoint anéanti n’est plus en mesure de réfléchir. 
Je refuse la chimiothérapie car selon mes recherches, elle n’est pas appropriée pour une métastase au cervelet ne passant pas la barrière hémato-encéphalique.
Par ailleurs, le souvenir des conséquences de la séance de cisplatine faite en juin, parachevait ma position.
Nous consultons un neurologue dans un autre hôpital qui confirme mes présomptions et nous oriente vers un radiothérapeute.

Octobre 2017, une IRM cérébrale est pratiquée dont la conclusion est : lésion unique cérébelleuse gauche de 15mm d’allure secondaire. 
Rdv pour la radiothérapie, le médecin décide de 3 séances de radiothérapie stéréotaxique par Cyberknife, 3 séances de 9 Gy. Il le met sous cortisone. 
Je me lance dans la lecture du livre du Dr SCHWARTZ (Cancer : un traitement simple et non toxique) et décide de faire suivre à mon conjoint, dans les plus brefs délais, son traitement métabolique (R lipoate et l’hydroxycitrate de calcium). 
Le Dr SCHWARTZ que j’ai la chance d’avoir en ligne me confirme l’urgence de la mise en place du traitement, ne cachant pas la gravité du cas.
Je lis et relis son livre, certaine que de nombreuses clés sont à l’intérieur.
J ‘adapte son alimentation, je sais que je dois lui couper les glucides, je m’approche du régime cétogène. 
Il suit bien son traitement métabolique, sans aucun effet secondaire. 
Il prend également de la curcumine et de la bromelaïne car il a un œdème cérébral important, en remplacement de la cortisone, car je me souviens d’une phrase du Dr SCHWARTZ, dans son livre.

Mi-novembre 2017, début des 3 séances de radiothérapie, c’est violent, il les vivra très mal, les suites seront ponctuées de nombreux vertiges, nausées, vomissements et troubles divers. 
Il dort énormément, au réveil il ne supporte plus rien, il ne s’alimente presque plus, je suis très inquiète car il ne parvient plus à suivre le traitement métabolique, il vomit pratiquement tout. Il n’arrivera à prendre que le CBD sur ces 10 jours d’enfer.
5 jours plus tard, il reprend le traitement métabolique et le CBD, je lui rajoute de la vitamine C liposomale. Il retourne au travail.
Je ne me doute pas à cet instant que mon erreur lui sera fatale, j’ai omis de lui faire reprendre la curcumine et la bromélaïne pour l’œdème.

Mi-décembre 2017 surviennent des fourmillements et des engourdissements à sa main droite, très vite il perd la motricité de son avant-bras puis de son bras entier avec atteinte du plexus brachial. 
Une IRM cérébrale de contrôle précoce est réalisée car suspicion d’autres métastases ou d’un échec de la radiothérapie. 
L’IRM montrera une réduction de moitié de la métastase mais surtout un œdème cérébral très important. 
Je percute et me rends compte de mon erreur, je suis anéantie.
Le parcours avec les médecins étant compliqué, nous prenons rendez-vous avec notre médecin traitant qui travaille aussi avec de l’homéopathie. J’espère une écoute bienveillante. Je lui expose le problème et décide de tenter avec son accord, (malgré quelques réserves), une approche différente pour réduire l’œdème : lui faire reprendre de la curcumine et de la bromélaïne mais à une dose beaucoup plus élevée en lieu et place de la cortisone qu’il ne prendra que quelques jours, le temps de recevoir ces deux molécules.
Je continue mes recherches sur le CBD, de nombreux témoignages attestent de la non-prolifération métastatique chez les patients qui en prennent, je suis ravie de cette découverte.

Début janvier 2018, visite de contrôle à l’hôpital avec son chirurgien qui demande la réalisation, en urgence, d’un scanner du plexus brachial. Celui-ci mettra en évidence une atteinte de la gaine centrale des nerfs. 
Son chirurgien le fait hospitaliser en neurologie pour subir des examens.
Seront réalisés : une ponction lombaire, un EMG, des prises de sang diverses.
Les médecins annoncent une récidive du cancer sur les tissus mous, je réfute leurs allégations. Pas de petscan pour corroborer leurs dires.
Il continue de prendre, lors de son hospitalisation, le traitement métabolique, le CBD, la curcumine, la bromélaïne et la vitamine C. Je lui prépare un maximum de repas, afin d’éviter les méfaits de la nourriture hospitalière.
On lui propose, de nouveau, une chimiothérapie que je refuse encore. Il sort et reprend le travail, toujours en mi-temps thérapeutique. Il a de nouveau des sensations dans ses mains.

Février 2018, le Pet scan réalisé confirmera que le cancer ne progresse pas. Il ressent à présent des sensations dans son avant-bras. Je le sais sur la bonne voie. Il continue bien évidement son traitement métabolique, son CBD, sa curcumine et bromélaïne à doses toujours élevées et la vitamine C liposomale. Nous rajoutons de l’huile essentielle de Boswellia Serrata, qui permet l’oxygénation des cellules (sous la plante des pieds avec une huile végétale) Les effets sont bien là, la motricité revient petit à petit.

Mars 2018, IRM cérébrale de contrôle qui ne montre pas de progression significative de la métastase par rapport à l’IRM d’octobre. Il retrouve l’usage de son bras néanmoins avec une faiblesse musculaire, des douleurs cervicales et au niveau de la veine jugulaire, là où se trouve la chambre à cathéter implantable (port à cath) qui est toujours en place.

Mai 2018, il diminue les doses de bromélaïne et curcumine. La motricité de son bras étant bien revenue.

Juin 2018 je lui fais retirer la chambre implantable puisque totalement inutile, la chimiothérapie n’étant pas envisageable quoiqu’il advienne. Son retrait lui atténuera significativement les douleurs et améliorera complètement la motricité de son bras.
Il reprend le travail à plein temps et la vie suit son cours.

Mars 2019 il va bien, même très bien, pour quelqu’un à qui en septembre 2017 on annonçait une espérance de vie restreinte, sur quelques petits mois.
Il suit son traitement métabolique, le CBD, la curcumine et la bromélaïne, la vitamine C.
Il ne souhaite pas pratiquer d’autres examens, cela le stresse. Il s’estime en bonne santé. Je ne le dissuade pas, tous ces produits de contraste qu’on lui injecte, m’inquiètent. 
Parfois, il s’autorise un écart alimentaire, rien que pour le plaisir de se sentir bien vivant.

2 avril 2019, je rencontre le Dr Schwartz à l’issue de l’émission du forum Changer d’Ère
Je le remercie vivement pour son implication, ses recherches, son livre et le nouveau : « La fin des maladies ?». 
Je lui fais part de notre histoire, je n’avais pas repris contact avec lui depuis notre conversation téléphonique de 2017. 
Il est vrai que je voulais avoir un certain recul pour lui en parler. Il me demande si j’accepterais de témoigner.
Voici ce témoignage. 
Si nous avons témoigné notre reconnaissance au chirurgien pour avoir osé tenter l’impensable en réalisant une opération risquée, nous devons encore plus au Dr SCHWARTZ, le fait qu’il soit toujours en vie et je me devais également de lui témoigner toute notre gratitude.

PS Une analyse de la littérature (cf. référence sous-jacente) suggère que le CBD puisse avoir un mode d’action proche du bleu de méthylène : Il diminue la captation de glucose et relance l’activité mitochondriale. C’est dire l’importance des informations fournies par les malades (Dr Laurent Schwartz)

Références:
Sun SHu FWu JZhang S
Redox Biol. 2017 Apr; 11:577-585. doi: 10.1016/j.redox.2016.12.029. Epub 2016 Dec 31.  

Il reste 47 commentaires Aller aux commentaires

  1. Corine /
    Bonjour Florence
    J’ai vu que vous utilisiez l’huile essentielle de boswellia serra en massage de pieds pour votre mari pouvez vous me dire où vous vous la procurez?
    Merci et très belle journée à vous et votre mari
    Corine
    1. Florence /
      Bonsoir Corine,

      Toutes mes excuses pour ma réponse tardive.

      Voici le lien : https://www.myrtea-oshadhi.com/index.php?mod=recherche&recherche=Boswellia+serrata

      Bonne soirée et prenez bien soin de vous

      Florence

      1. Corine /
        Merci beaucoup Florence.
        Belle journée.C est le printemps ,la nature s’éveille de jour en jour c est très beau.
        Corine
  2. malypaet /
    Un oncologue qui se focalise sur la cellule mère d’une méthastase pour prescrire une chimio, sans tenir compte de la barrière hémato encéphalique, c’est du domaine de la faute professionnelle ou de l’incompétence, ici c’est grave car il y avait une vie en jeu !
    C’est regrettable, d’autant plus que c’était évident pour son confrère neurologue.
    Comme quoi, dans ce domaine il vaut mieux prendre sa vie en main.
    1. Florence /
      Bonjour Malypaet,

      J’ai bien mis qu’il s’agissait du pneumologue pas d’un oncologue.
      La nuance est importante.
      Pourtant, je pense qu’il aurait pu, tout comme moi, simple patiente, se renseigner avant…

      Florence

  3. ETIENNE /
    Bonsoir,
    Votre opiniatreté est remarquable et je vous en félicite. Très bel exemple de ce que devrait être le comportement des patients, trop souvent trop passifs. Vous faites allusion au bleu de méthylène que vous dites avoir remplacé par du cbd. Je vais chercher des publications dans ce sens, mais si vous avez quelque chose sur le BM, ( mode d’administration, posologie, durée de traitement, inconvénients), je suis preneur, je n’ai rien trouvé de précis sur le net. Personnellement, j’ai un melanome métastatique, traité, mais avec des facteurs pronostics pas trés bons.
    Bonne chance à vous deux.
    1. Florence /
      Bonsoir Étienne, je baisse rarement les bras et suis certaine que vous êtes comme moi.
      L’annotation en bas de mon témoignage est du Dr Schwartz, je n’ai aucune information sur le BM, nous ne l’avons pas utilisé.
      Je pense que vous trouverez des informations à ce sujet sur le forum du site.
      Ou peut-être quelqu’un ici pourra vous répondre.

      Au sujet des pronostics, je vous dirai que, tout comme les promesses ils n’engagent que ceux qui les écoutent.
      Bouchez-vous les oreilles et croyez en la vie.
      Prenez soin de vous Étienne et merci.

      1. Corine /
        Vous êtes admirable Florence et ce que vous dites est tellement vrai!!!
        Croire en la Vie!!!!
        Corine
        1. Florence /
          Oui, Corine. Le mental joue un rôle prépondérant dans le processus de guérison, quelle que soit la pathologie.

          Florence

      2. DAUFIN /
        Bonsoir Étienne,

        Pour commander le bleu de Méthylène ou fabriquer soit même ses propres gélules :

        Le matériel pour mettre la dose que l’on veut et les gélules vides pour mettre le BM dedans : 100 Trous (0#) Manuel Capsules Machine de Remplissage Porte-capsule Taille 0 The Capsule Filling Machine pour la taille de gélules vides Taille »0″ https://www.amazon.fr/dp/B077HV13BY/ref=cm_sw_r_cp_api_i_g-BECbFS1EBTJ).

        Adresse pour acheter les gélules vides, il faut la taille 4 pour mettre entre 75 mg et 100 mg :

        Your Supplements – 250 gélules vides en gélatine taille »4″ – Transparent capsule vides https://www.amazon.fr/dp/B07D8S833F/ref=cm_sw_r_cp_api_i_3aCECbY4BTKSG

        Pharmacie Homéopathique de l’Europe
        ‪31 rue d’Amsterdam -75008- Paris‬
        Ouvert ‪de 8h à 20h‬
        Tel :  ‪01 48 74 74 91‬
        Fax:  0805 69 29 09 
        http://www.pharmaciehomeo.com

        Bon courage,

        Matthieu.

        1. Florence /
          Merci Matthieu pour ces infos !

          Florence

  4. Marie-Dominique Ismeurt /
    Bravo Florence pour ce témoignage qui prouve que le courage et la persévérance gagnent toujours !
    Bravo évidemment au Dr Schwartz qui se voit conforté par ces multiples témoignages, dans ses convictions qu’il assume avec beaucoup de courage et d’abnégation depuis de si longues années. Les choses bougent et il est urgent que les cancérologues prescrivent à leurs patients ce traitement métabolique qui ne peut que les aider dans leur combat contre la maladie.
    J’en appelle au bon sens et à l’humanité du corps médical pour que des milliers de gens puissent avoir la vie sauve sans pour cela subir les dommages quelquefois irréversibles des traitements actuels.
    Marie-Dominique
    1. Florence /
      Tout à fait Marie Dominique, merci.
      Le courage et la persévérance sont des moteurs extraordinaires.
      Il est urgent, effectivement, que les choses bougent, que les besoins et avis des patients et aidants soient enfin pris en considération et que le traitement métabolique soit enfin reconnu à sa juste valeur.

      Florence

  5. Haas /
    Il est d’une nécessité absolue et vitale de continuer à chercher des médicaments contre le cancer qui n’ont pas d’effets secondaires délétères pour la santé.

    Je suis un ancien professionnel de la santé de plus de 82 ans. En cas de cancer et sachant ce que je sais, jamais au grand jamais je ne me ferai traiter par chimio ou radiothérapie. Grossièrement dit, on ne meurt pratiquement pas du cancer, sauf si c’est votre destinée, mais des suites de l’intoxication médicamenteuse chimique.

    Richard.

    1. Florence /
      Oui, vous avez raison c’est nécessaire et vital que la recherche avance pour le bien des patients.

      Florence

  6. Coco /
    Bonsoir Florence
    Grand merci pour ce témoignage si encourageant !
    Je vous souhaite à tous les deux une bonne continuation sans plus aucun soucis !
    Courage, courage à toutes et tous (mais je sais que tout le monde en a et qu’un jour grâce à des médecins impliqués et sincères comme Laurent on parviendra à éradiquer cette maladie ainsi que toutes les autres pathologies métaboliques, neurodégénératives, orphelines, etc)
    Bonne soirée à toutes et tous
    Coco

    Pour Corine, je vous appelle très vite.

    1. Florence /
      Bonjour Coco et merci pour vos souhaits.

      Oui, les malades comme les aidants doivent non seulement s’entraider mais aussi y croire.
      Je suis admirative des personnes comme le Dr Schwartz qui cherchent à comprendre l’origine de la maladie et travaillent sur cette base.
      Les résultats sont là.
      Les divers témoignages que j’ai pu lire et entendre vont dans ce sens.

      Bonne journée à vous.

  7. Dupré /
    Bravo Madame pour votre détermination à ne pas suivre les thérapies chimiques des pseudos médecins de chez nous. Personellement j’ai été obigé il ya trois ans de foutre à la porte 6 de mes medecins. Tous me donnaient des médocs qui étaient en contre indications avec mes maladies. Je me soigne depuis deux ans avec des jeûnes, et ça marche . Bonne continuation. Votre témoignage devrait ètre publié en première page du Figaro. Patrick Dupré
    1. Florence /
      Bonsoir Monsieur, je vous remercie pour vos compliments.

      Je vous rassure, je connais de très bons médecins et d’aussi bons chirurgiens. J’en ai également rencontré des moins bons.
      Cela vaut pour toutes les professions.
      Vous avez raison de vous avoir pris en main, vous êtes le seul à bien vous connaître. L’important n’est-il pas de vivre en harmonie avec ses convictions ?
      Quant au Figaro, je doute qu’il vienne à me lire… Quant à me publier…

      Très bonne soirée à vous

      Florence

  8. Venus /
    Florence, j’admire votre lucidité. Dès le début vous n’étiez pas convaincue par les traitements classiques, chimio etc…vous avez raison aussi de vous méfier des produits de contraste. Vous pouvez fabriquer vous même la vitamine liposomale, cela vous reviendra beaucoup moins cher. Les vidéos existent sur internet.
    Bises
    1. Florence /
      Bonjour Venus, nous partageons donc le même point de vue.
      Je n’ai fait que suivre mon propre raisonnement mais il convient de dire que je ne détiens aucune vérité et je n’ai pas cette prétention.

      Merci pour l’info sur la vitamine C liposomale qu’il prend en liquide.
      D’ailleurs, je pense que je vais alterner de nouveau avec l’astaxanthine qui possède des propriétés antioxydantes très élevées et anti-inflammatoires.
      Ce qui renforcerait l’action du duo curcumine-bromelaïne qu’il prend déjà.
      Merci à MarieDo de m’y avoir fait repenser.

      Bonne journée Venus

      1. DAUFIN /
        Bonjour Florence,
        Quel est le taux en mg de votre astaxanthine (5 mg, 10 mg ou +) ?
        Merci pour vos éclaircissements.
        Bonne journée,
        Matthieu.
        1. Florence /
          Bonjour Matthieu,

          Je n’ai pas poussé très loin mes lectures à ce sujet et lorsqu’il en a pris nous étions sur 8mg/jour.
          Je vais reprendre mes investigations mais je pense que doubler (16mg/jour) est une piste intéressante, et pourquoi pas plus ???
          À voir.

          Par contre mis à part le traitement métabolique et le CBD qui doivent être pris en continu, je suis partisane des fenêtres thérapeutiques et alternance de certains compléments.
          Ceci n’engage que moi bien évidemment.

          Bonne journée Matthieu

          1. DAUFIN /
            Merci Florence
  9. Mathieu /
    Merci tellement pour ce beau témoignage

    Tous mes voeux pour vous deux.

    Quel courage pour le soigné et pour l’accompagnant(e)

    Permettez que je vous embrasse.

    AM

    1. Florence /
      Un grand merci pour vos vœux.
      Le soigné a été d’un courage exemplaire, avec un moral d’acier.
      J’admire la force qu’il a eu pour traverser toutes ces épreuves sans faiblir.

      Je vous le permets et vous embrasse en retour.

      Florence

      1. Florence /
        Qu’il a euE !
      2. Martine Dejean /
        Merci pour votre temoignage. Il prend bromelaine et curcuma a quelles doses et de quel laboratoire? Merci de votre reponse. Cordialement . Martine
        1. Florence /

          Merci. Il prend 2 de chaque à présent en entretien.
          Laboratoire Nutrixeal.
          En période d’œdème, il en a pris 8 de chaque par jour.

          Bonne soirée Martine

          Florence

          1. martine dejean /
            merci de otre réponse; et le cbd vous le prenez où?
  10. BERGON /
    Bonjour,
    Je vous remercie d’avoir pris le temps de nous faire partager ce témoignage qui apporte de l’espoir, de l’énergie, des pistes de recherche et de réflexion.
    Recevez en retour tout mon soutien
    Caroline
    1. Florence /
      Merci beaucoup Caroline.
      C’est normal, il faut partager nos expériences et ainsi apporter un réel soutien aux malades.
      Bonne soirée à vous
      Florence
  11. DAUFIN /
    Bonjour Florence,
    Bravo à vous deux pour ce parcours incroyable, vous avez certainement sauvé votre mari.
    Pouvez-vous nous dire quel est le taux (% de CBD) que prend journellement votre mari.
    Merci par avance et encore bravo et merci pour votre témoignage.
    Bonne journée,
    Matthieu.
    1. Florence /
      Bonjour Matthieu et merci pour votre commentaire.
      Il prend celui à 10% car avec celui à 5%, il devait prendre beaucoup trop de gouttes pour avoir un résultat approximatif.

      N’oubliez pas chaque personne est différente, il n’y a aucune posologie valable, c’est votre corps qui vous donnera les indications.

      Bonne journée
      Florence

      1. DAUFIN /
        Bonjour et merci Florence pour toutes ces informations précieuses.

        Bonne journée,

        Matthieu.

        1. Florence /
          Avec plaisir.
          Bon courage à vous également Matthieu, beau témoignage que le vôtre. Prenez soin de vous.

          Florence

  12. Florence /
    Merci également à vous Corine. Voua avez entièrement raison, ne jamais se décourager. C’est une des clés de la réussite dans tout.
    C’est la détermination qui est l’essence même de notre moteur.
    Chaque jour est une victoire et la qualité de vie qui est ainsi offerte grâce à l’implication du Dr Schwartz en est aussi une.

    Pour répondre à votre question, mon conjoint en prend en continu.
    L’entraide tout comme les témoignages sont ainsi primordiaux tout autant pour nos proches que pour ceux qui ont besoin de soutien.
    Je souhaite que mon témoignage donne de la force au plus grand nombre.

  13. Florence /
    Merci France pour votre bienveillance et gentil message.
    Oui, nous avons non seulement de la chance que le Dr Schwartz ne lâche rien mais aussi que les résultats soient aussi performants.
    L’espoIr est ainsi permis.
  14. Florence /
    Bonsoir Nathalie et merci

    Le CBD se trouve aisément sur internet, sur des sites français. Tout est légal puisque le THC est absent.
    Mon choix s’est porté sur la marque Medihemp dont les tests en aveugle ont révélé qu’à chaque fois le produit était d’excellente qualité, ce qui n’est pas le cas de tous les fabricants de CBD.
    Bien évidemment, ce n’est que mon avis.
    Bon courage.

  15. Détroit Gallitz /
    Merci pour votre témoignage, je pourrais apporter le mien : aidante et soutien de ma maman (qui grâce au traitement métabollique et le soutien d’un proche confrère du Dr Shwartz et de notre super médecin traitant) à mener le combat face à deux cancers (sein et pancréas ).
    Bravo pour votre courage et persévérance et je crois que le soutien, l’équipe que l’on forme avec nos proches dans la maladie(et leur mental à batailler) et aussi ne pas tout accepter de la médecine classique , permet de pouvoir prolonger la vie et vivre surtout!
    1. Florence /
      Merci pour vos mots.
      Effectivement votre témoignage serait important au travers de ce que vous avez vècu avec votre maman.

      Vous avez raison, le soutien est primordial et on ne change pas une équipe qui gagne.
      Bonne soirée à vous et bon courage

  16. Corine /
    Bonsoir à tous

    Merci à Florence pour ce témoignage, oui tellement bien écrit et qui nous donne tellement d’espoir . Ne jamais se decourager !!!!.
    Bravo pour le soutien, l’implication dont vous avez fait don à votre mari, belle histoire d’amour!!!

    Pour Nathalie qui demande où se procurer de l’huile de CBD moi je la prends chez énecta, je me suis renseignée elle serait de qualité. Mais perso je l’utilise seulement les 3 jours de chimio elle m’aide à mieux supporter les traitements très lourds.J arrêté la prise aussitôt mais en lisant Florence peut être que je devrais en prendre chaque jour. ????

    Enfin merci au docteur Schwartz qui nous aide à avancer avec une meilleure qualité de vie grâce à ses recherches qui nous amènent à nous soigner par des méthodes beaucoup plus douces que les traitements conventionnels . Et les deux sont ou peuvent être complémentaires.

    Merci à tous pour tous ces échanges

    Un mot pour Coco
    Bien sûr que vous pouvez m’appeler et c’est avec un grand plaisir que nous échangeront.

    Corine

    1. Florence /
      Corine, ma réponse pour vous est plus haut dans les commentaires.
      Fausse manip hier.
  17. France /
    Merci merci de votre témoignage. Un long parcours…, récit si bien écrit. Je vous souhaite le meilleur, meilleur à venir. La science avance à grands pas grâce à des chercheurs comme le docteur Laurent Schwartz et c’est fabuleux. Florence Rostein et votre époux vous n’êtes pas seuls, une belle protection Divine. Amitiés
    1. Florence /
      France ma réponse à votre message est plus haut dans les commentaires. Désolée je n’ai pas cliqué où il fallait.

      Florence

  18. NathalieD /
    Bonjour Florence, voilà un témoignage plein d’espoir, dont je vous remercie. Comment se procurer du CBD ?
    Merci, bonne continuation
    Nathalie
    1. Florence /
      Idem pour vous Nathalie, regardez plus haut dans les commentaires, j’ai répondu à votre message.
      Fausse manip.

      Florence

Laisser un commentaire

:

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.