La piste nouvelle du Dr Schwartz pour guérir simplement le cancer

Partagez Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone

Publié le 15 mars 2017 / Brigitte Bègue (Reporterre)


Laurent Schwartz est un récidiviste. Dans Cancer : guérir tous les malades, un livre paru en 2013 (éditions Hugo Doc), il affirmait que la lutte contre le cancer fait fausse route. Il réitère dans Cancer, un traitement simple et non toxique, publié l’an dernier (éditions Thierry Souccar). Un nouveau pavé lancé dans la mare de la cancérologie, qu’il assume parfaitement : « Aujourd’hui, le cancer tue 150.000 personnes par an en France. Malgré les milliards engloutis dans la recherche, la survie des patients n’a pas significativement bougé. À part chez les enfants, où les progrès sont réels, on meurt presque autant du cancer que dans les années 1960 dans les pays occidentaux. Certes, le taux de guérison augmente pour certains cancers, comme celui du sein, mais c’est surtout parce qu’un nombre plus élevé de tumeurs bénignes, non agressives, sont dépistées. » Au banc des accusés, « le trop-plein d’argent et le politiquement correct qui ont figé la recherche et empêché toute alternative ».

Celui qui parle est un iconoclaste, mais n’a rien d’un fantaisiste. Cancérologue depuis 1993 à l’Assistance publique – Hôpitaux de Paris (APHP), il a fait ses études de médecine à la faculté de Strasbourg, dont son père était le doyen, puis s’est formé à la Havard Medical School, une faculté de médecine états-uniennes parmi les plus prestigieuses. « J’ai passé près de tente ans à travailler sur un sujet, le cancer. Le plus dur a été d’accepter que mes maîtres, en France ou à Harvard, ne savaient pas. Malgré tous les effets d’annonce, toutes les clameurs, il est une vérité : le roi est nu », écrit-il. Cette « vérité », Laurent Schwartz l’a rendue publique en 1998 dans Métastases, vérité sur le cancer (éditions Pluriel), où il décrivait les limites de la chimiothérapie et l’urgence d’explorer d’autres pistes. Une remise en cause qui lui a valu d’être exclu de l’APHP. Après une « réinsertion de façade », dit-il, il a longtemps été détaché auprès de l’École polytechnique, puis placardisé.

« Par rapport à un tissu sain, un tissu cancéreux ingère dix fois plus de glucose »

Mais Laurent Schwartz est un homme libre. Plus que jamais, il en est persuadé : si la guerre contre le cancer n’apporte pas les victoires espérées, c’est que cette « sale maladie » est plus simple qu’il n’y paraît. « Le cancer est probablement une maladie du métabolisme liée à un dysfonctionnement de la digestion cellulaire, explique-t-il. Lorsque la mitochondrie, qui est la centrale énergétique de la cellule, n’arrive plus à digérer le glucose et à le transformer en énergie, il ne brûle pas, fermente et s’accumule dans la cellule, qui se met à grossir puis à se diviser et à envahir les tissus. » Et d’ajouter, pour le profane : « Quand on fait du jogging, on brûle du sucre pour fabriquer de l’énergie et on ne grossit pas. C’est pareil avec la cellule. Au contraire du diabète, dont la cellule ne peut capter le sucre, car il n’y a pas assez d’insuline, le cancer, lui en est gorgé, car pour survivre, la cellule anormale s’en nourrit. Par rapport à un tissu sain, un tissu cancéreux ingère dix fois plus de glucose. » Pour preuve, quand un cancérologue veut vérifier la nature maligne d’une tumeur ou suivre l’efficacité de son traitement, il fait un Pet scan. Cet examen consiste à injecter du sucre radioactif au patient qui va vite être capté par les cellules cancéreuses, qui en sont friandes.

La piste métabolique n’est pas neuve : elle a été ouverte par le biochimiste allemand Otto Warburg, prix Nobel de médecine en 1931. Des milliers de publications internationales y font référence et plusieurs équipes s’y consacrent actuellement. « Des chercheurs ont injecté des mitochondries de cellules normales à des cellules cancéreuses, ces dernières ont été guéries et ont cessé de se multiplier. Cela prouve que le cancer n’est pas une maladie du seul génome, comme on le pense », assure le médecin. Mais alors, le tabac, l’alcool, l’amiante et tous les cancérigènes figurant sur les listes officielles compteraient-ils pour du beurre ? « Mon propos n’est pas de minimiser leur toxicité, prévient-il. Ces agressions provoquent une inflammation chronique qui fait vieillir l’organisme prématurément et empoisonne ou inactive progressivement la mitochondrie. » Un mécanisme qui pourrait expliquer que les deux tiers des cancers se déclarent après 70 ans : « L’âge est le premier facteur de risque de cancer. Or, en vieillissant, l’oxygène n’atteint pas bien la mitochondrie, qui s’asphyxie, le rendement énergétique s’effondre. La cellule ouvre les vannes et se gorge de sucre. »

Pour le chercheur, un des moyens de vaincre le cancer n’est pas uniquement de tuer les cellules cancéreuses, comme le font les traitements classiques, mais de rétablir leur métabolisme en relançant la mitochondrie. Une hypothèse que cet « explorateur », comme il se définit, teste avec une équipe de physiciens, mathématiciens, biologistes, médecins… Ils ont injecté des cellules cancéreuses à des souris de laboratoire et calculé la vitesse à laquelle elles grossissaient. Ensuite, ils ont listé une centaine de molécules courantes et pas chères susceptibles de ralentir leur croissance, qu’ils ont combinées et administrées aux animaux. Certaines tumeurs ont disparu, d’autres ont régressé. Fort de ces résultats, qui ont été publiés, Laurent Schwartz a demandé aux autorités de santé et à l’Institut national du cancer que des essais thérapeutiques soient menés sur des patients. Fin de non-recevoir. « Tout ça, ce sont des bêtises », commente un célèbre oncologue d’un hôpital parisien, qui n’en dira pas plus.

« Le traitement métabolique est un traitement d’appoint à un traitement classique » 

Laurent Schwartz va néanmoins choisir de franchir la ligne jaune, « non sans appréhension et insomnies », et de traiter quelques patients en dehors du cadre hospitalier et de la blouse blanche. Des hommes et des femmes qui ont lu ses livres et qui se savent condamnés à brève échéance. « Il était de mon devoir de médecin et d’homme de les aider ou, tout au moins, d’essayer. Je ne pouvais pas leur assurer que le succès serait au rendez-vous, seulement espérer que nos traitements expérimentaux, alternatifs à la chimiothérapie lourde qu’ils ne supportaient plus, leur assureraient plus longtemps de meilleures conditions de survie. » Concrètement, tous vont prendre, en plus de leur traitement standard, une association d’acide lipoïque et d’hydroxycitrate, deux molécules habituellement prescrites séparément à des patients pour soigner d’autres maladies, comme le diabète et qui doivent aider à brûler les dérivés du glucose. En parallèle, ils suivent un régime pauvre en sucres.

Le cancérologue pense avoir trouvé un moyen de dynamiser l’efficacité des chimiothérapies et la survie des malades, mais il reste prudent : « Le traitement métabolique est un traitement d’appoint à un traitement classique dont il peut potentialiser les effets, mais il ne suffit pas tout seul. Les bénéfices les plus évidents portent sur le glioblastome. » Cette tumeur cérébrale, particulièrement agressive, a été diagnostiquée chez Anouk en 2014. Après une radiothérapie et deux chimiothérapies, son cancer grossit, raconte-t-elle à Reporterre : « J’ai compris que mes mois étaient comptés, mais je ne pouvais pas l’accepter. Une amie m’a mise en contact avec le Dr Schwartz. Je n’avais rien à perdre. Parallèlement à une troisième chimiothérapie, qui s’est terminée en novembre 2015, j’ai commencé son traitement. Je suis en rémission depuis septembre 2016. Mon oncologue me dit que c’est grâce à la chimio, elle ne veut pas entendre parler du traitement métabolique. Pour elle, il n’y a aucune preuve de son efficacité. Mais moi, je me demande si je serais encore en vie sans lui. » Laurent Schwartz note aussi une amélioration chez les patients atteints de cancers du poumon qui reçoivent en même temps une chimiothérapie ciblée. D’autres ont vu leur tumeur diminuer ou se stabiliser et ont pu bénéficier d’une chimiothérapie plus légère que prévu.

Autant d’exemples empiriques qui font penser au cancérologue qu’il est sur une voie prometteuse, pour ne pas dire « révolutionnaire ». Mais les institutions de lutte contre le cancer continuent de faire la sourde oreille à ses demandes d’essais cliniques. « Trop peu de scientifiques, de médecins, osent s’aventurer en dehors des chemins balisés, hors de la pensée dominante. Pourtant, il est urgent que de nouveaux protocoles thérapeutiques puissent voir le jour. » En mars 2016, des cancérologues de renom alertaient sur le coût exorbitant des traitements. « L’armure commence à se fissurer », juge Laurent Schwartz. Le 14 février dernier, il a lancé un appel sur son site, à d’autres médecins pour établir « une communauté médicale ouverte ».


Source : Brigitte Bègue pour Reporterre

Dessin : © Tommy/Reporterre

Photo :

. Dr Schwartz : DR

Il reste 47 commentaires Aller aux commentaires

  1. angevin /
    bonjour,
    le dr Avetyan prescrit à mon fils de 28 ans votre protocole pour un gliome infiltrant du chiasma (le diagnostic est remis en question en raison de la rapidité d’évolution de la maladie). Une protonthérapie à dose complète n’a pas eu d’effet, deux cures d’avastin non plus, la tumeur a grossi pendant le traitement de 20%. Jérémy est presque aveugle, l’hypothalamus est atteint sans encore de déficit hormonal. prochaine IRM fin décembre. Impossible de trouver l’acide lipoïque en pharmacie (en comprimés 800 mg). Que faire ?
    1. anne /
      angevin
      J’ai trouvé le traitement du dr Swchartz sur internet . Il faut combiner pour avoir 800 mg
      Bon courage . Personnellement deux cancers au sein rien qu’avec le régime cétogène très stricte ils ont disparus. .
      J’ai vu le dr Scwartz avec le dr Aveytian en octobre 2016 . C’est une bonne équipe à laquelle on peut faire confiance. . Tenez bon, garder l’énergie compte beaucoup , il faut que votre fils participe dans ce sens.
    2. Nathalie Helt /
      sur ibers
    3. Dichos /
      labo beauchamp par exemple, Courage….
  2. Bégnanko /
    Félicitations Dr pour une nouvelle vision concernant le traitement du cancer
  3. Bégnanko /
    Merci Dr pour votre contribution combien salutaire pour la lutte contre le cancer
  4. sanchez martine /
    Bonjour Docteur Schwartz,
    J’ai été opéré le 19 octobre 2016 : hystérectomie totale avec annexetomie droite et gauche. l’anapath : Adenocarcinome mucineux endocervicalde 16 mm avec emboles neoplasiques vasculaires Stade FIGO IIB proximal J’ai suivi en même temps25 séances de radiothérapie et 6 chimio (cisplatine) et 2 curiethérapie dans la foulée A ce jour au tep : a l’etage abdomino pelvien apparition d’1 petite adénopathie obturatrice de 7mm en faveur d’1 reprise evolutive ganglionnaire J’ai envie de me battre pour mon fils trisomique Je souhaite bénéficier d’un traitement métabolique, l’acide lipoïque dont vous parler ? Comment mettre en place ce traitement , avec quel medecin ?Je vous serai très reconnaissante de me répondre et de m’aider
    Je vous remercie, dans l’attente
    Martine Sanchez
  5. Constant /
    Bonjour Docteur,

    Voici en accéléré mon parcours:
    09/2016: cancer du sein gauche triple négatif. 6 mois de chimio (6 EC + 9 taxol + 3 carbo).
    03/2017: mastectomie + 1/3 des ganglions
    05/2017: sortie de nodules de perméation au niveau de La cicatrice. Chimio (12 taxol + 4 avastin).
    Puis 5 semaines de radiothérapie.
    09/2017: méningite carcinomateuse. 4 chimio intratechales (metrothaxane) + avastin pendant x temps toutes les 3 semaines.
    Pensez vous que je peux essayer vos méthodes sans être trop affaiblie ?
    Merci beaucoup pour votre réponse.

  6. Julienna Michonet /
    Bonjour,
    Je souhaiterais avoir le contact du docteur Schwartz.
    M.J
  7. Petit-jean /
    Ma femme a été opérée d’une tumeur maligne agressive gradé IV. Succès total de l’operation Sans séquelle ou tout a été enlevé. Radiothérapie et prise de thé modal ont été pratiques et interrompus suite à une ambolie pulmonaire. Quelque mois après la tumeur est revenue se logeant en périphérie de la tumeur initiale . Nouvelle chimiothérapie à la belustine démarrée puis interrompue car sans effet. De nouveau nouvelle chimio à asti net campo de nouveau interrompue car couvercle ambolie pulmonaire. En consultation avec l’encologue qui nous dit qu’il n’y a plus rien à faire, je décide
    De faire suivre à ma femme un régime cétogène car elle est devenue hémiplégique et s’eteint Petit à petit. Au bout d’un mois de régime cétogène, elle parvient de nouveau à remarcher d’abord 10metres puis 20 puis 50, puis. 100 et maintenant 200m.j’ai acheté un trepied motorisé qui se pose et 10mn par jour j’entraine Sa jambe et son bras et les résultats sont jugés spectaculaires par le kine qui suit ma femme. Je voudrai associé le traitement métabolique au régime cétogène, mais je ne sais pas où m’adresser. J’aimerai que quelqu’un m’oriente vers un docteur capable de le faire j’habite en Vendée entre les sables d’olonne Et la Roche sur yon . Merci à l’avance pour votre aide à venir . Cdlt MR petit-jean G.
    1. dichos /
      Bonsoir,
      contactez l’association métabolisme et cancer…Bon courage
    2. marise vallier /
      Bonjour
      J aurai aime contacter petit jean pour savoir comment il applique le régime cétogéne s il a vraiment tt supprimé et s il a l aide d une naturopathe ?
  8. Mouna /
    Bonjour,
    Ma mère souffre du glioblastome.
    Si qlq peux m’aider a avoir un contact du docteur Schwartz, un numéro de téléphone un email ou une addresse.
  9. Pouly /
    Bonjour docteur, on m’ a détecté un cancer de l’endometre avec des methroragies , normalement à son début il y a 15 jours , on m’ a fait des biopsies , échographies et je dois passer un irm pelvien demain mardi 19 septembre , ma gynéco m’ a déjà dit que je dois me faire operer, en attendant , depuis 10 jours je suis votre régime cetogene rigoureusement , aidée de votre livre dois je rajouter des complements ?
    Merci de me répondre
  10. Camille Iulianella /
    Bonjour
    Je chercher à joindre le docteur Schwartz, comment faire?
    J’ai été diagnostiquée d’un cancer en bague à chaton à l’estomac en 2015, à 29 ans. j’ai eu une ablation totale de l’estomac puis chimio (5Fu) puis rayons. En juin 2017 métastase à l’ovaire alors que tout allait bien. Je refais donc une chimio avec le protocole folfox. Je n’ai aucun autre nodule nulle par ailleurs (ni sur petscan ni visible lors de la scoelioscopie) mais je devrais avoir une CHIP fin octobre avec ablation des deux ovaires et de l’utérus puis encore à nouveau chimio. Je suis fatiguée par ces traitements très lourds, j’aimerai suivre une autre voix. Je commence le régime seignalet et j’attends avec impatience de recevoir le livre du Dr Schwartz mais j’aurai aimé une consultation avec un médecin qui applique ses protocoles car c’est difficile de s’auto-mediquer, enfin je suis perdue.
    En espérant que ce message soit lu, je vous remercie.
  11. Esther /
    Bonjour docteur schwartz,
    Merci de bien vouloir répondre à mon appel à l’aide du 12 aout.
    Cordialement
  12. Esther /
    Bonjour Docteur schwartz,
    J’ai été opéré en 2012 d’un cancer de l’ovaire gauche en 2012 . Chirurgie hystérectomie,annexectomie+omentectomie+curage lombo aortique (diagnostic carcinome endométrioide). PT1a N0, stade IA, GRADE III .
    J’ai eu 3 autres opérations.je suis aujourd’hui’à ma 4em récidive (chimio 3,radiothérapie1
    Aujourd’hui, 4 nodules se sont formés dans mes poumons et toujours ma tumeur à l’ovaire gauche et 1 ganglion qui s’est formé du coté droit.
    Je n’ai plus aucun traitement. On me donne dafalgant, solupred, oxycontin, lyrica pour calmer ma douleur. J’ ai commencé tisane de feuille de graviola et une tisane qui vient du congo : nkama nsongo.
    Je vous en suplie donner moi une marche à suivre, je suis perdue entre prendre thé à l’ORTIE piquante avec citron,bicarbonate de soude,matin, l’ARTEMESIA extrakt 400mg (3/J)avec prise de fer ou non, le SODIUM R-LIPOATE 300MG (6/J),L’HYDROCITRATE 250MG (6/j) prendre tout en même temps sur combien de temps.
    MERCI MERCI MERCI de me répondre ou me mettre en contact (j’habite sur nice)
    Cordialement
    1. dichos /
      Esther, je pense que le Dr Schwarz ouvre des pistes mais peut difficilement prendre en charge des patients gravement atteint comme vous, rien que par rapport à l’ordre des médecins.
      Essayez de contacter l’association métabolisme et cancer ou un naturopathe pointu par exemple.
      Courage…
      1. Marie claude Jeannin /
        Conseil de consulter Dr Redon médecine quantique naturopathe traitement Dr Schwartz a Nice
        Voici son tel 0609706869
  13. Audrey Ruiz /
    comment pouvoir suivre votre traitement si on ne pet pas avoir de contact avec vous? Vous êtes la seule personne à nous encourager à croire qu’une « guérison » est envisageable. S’il vous plaît si vous lisez tous nos messages faites nous un signe… au moins pour nous montrer que vous ne laissez pas tomber que vous n’oubliez pas toutes ces personnes qui croient en vous….
  14. vallier /
    Bonjour Docteur
    Mon mari est atteint dun mesotheliome malin de la plevre du a l amiante.
    il vient de terminer sa chimio et j aimerai suivre votre traitement ,pouvez vous me dire quel medecin pourrait me suivre pour votre traitement?
    soit region montpellier, nimes valence .?
    MERCI de votre reponse .
  15. Touzeau /
    Bonjour Dr Schwartz
    J ai un cancer du colon haut sygmoide gauche avec métastases foie et poumons.
    Après 3 mois de chimio (vectibix oxaliplatine et 5 fu) 6 cures mon cancer à régressé de 37 pour cent suivant le scanner et l’analyse faites cancérologue
    J’ai mis en place une alimentation tout bio pas de produits laitiers pas de gluten pas de sucres rapides.Je prends des us de légumes frais par extracteur et fruits par extracteur (je vais diminuer les Fruits)J’y ajoute toujours du citron.Et le matin un peu de bicarbonate de sodium avec jus de citron à jeun. je suis à ma 7ème cure-dents chimio je suis plutôt en forme (yoga footing marche)et je suis très volontaire et positive.Je prends 2 à 3 tisanes de lapacho à jeun environ 200mg de bromelaine et 1 gramme de vitamine c (acerola) je prends cela dans la nuit (pose toilette)je me rendors aussitôt (très bon sommeil)dans mes repas poissons gras oméga trois et viandes blanches de temps en temps avec des oeufs en bonne quantité.
    Une thérapeute de alternative santé m’a conseillé de vous contacter pour améliorer ce régime qui selon elle est déjà positif aux vues des résultats
    Je m’hydrate beaucoup car j’ai très peu d’enzymes pour éliminer les toxines de la chimiothérapie (pour tous les produits)Mais pour l’instant je les élimine plutôt bien.
    J’ai 58ans je mesure 1m70 et je fais 51kgs.J’ai perdu 5 kgs au début de la maladie.
    Merci de votre aide
    Je vous souhaite une bonne santé
    Chantal
  16. Touzeau /
    Bonjour Dr Schwartz
    J ai un cancer du colon haut sygmoide gauche avec métastases foie et poumons.
    Après 3 mois de chimio (vectibix oxaliplatine et 5 fu) 6 cures mon cancer à régressé de 37 pour cent suivant le scanner et l’analyse faites cancérologue
    J’ai mis en place une alimentation tout bio pas de produits laitiers pas de gluten pas de sucres rapides.Je prends des us de légumes frais par extracteur et fruits par extracteur (je vais diminuer les Fruits)J’y ajoute toujours du citron.Et le matin un peu de bicarbonate de sodium avec jus de citron à jeun. je suis à ma 7ème cure-dents chimio je suis plutôt en forme (yoga footing marche)et je suis très volontaire et positive.Je prends 2 à 3 tisanes de lapacho à jeun environ 200mg de bromelaine et 1 gramme de vitamine c (acerola) je prends cela dans la nuit (pose toilette)je me rendors aussitôt (très bon sommeil)dans mes repas poissons gras oméga trois et viandes blanches de temps en temps avec des oeufs en bonne quantité.
    Une thérapeute de alternative santé m’a conseillé de vous contacter pour améliorer ce régime qui selon elle est déjà positif aux vues des résultats
    Je m’hydrate beaucoup car j’ai très peu d’enzymes pour éliminer les toxines de la chimiothérapie (pour tous les produits)Mais pour l’instant je les élimine plutôt bien.
    J’ai 58ans je mesure 1m70 et je fais 51kgs.J’ai perdu 5 kgs au début de la maladie.
    Merci de votre aide
    Je vous souhaite une bonne santé
    Chantal Touzeau
  17. laurence cazal /
    Bonjour Docteur Schwartz,
    Comment faire pour avoir votre Email ?
    peut on prendre votre protocole pour un méningiome?
    étonnement depuis sa découverte (2012) j’ai pris régulièrement des décoctions de garcinia mangostana une plante (arbre) voisine du garcinia cambodgia qui pousse chez moi.Mon père a été guéri d’une amibiase sévère contractée pendant la seconde guerre mondiale en Afrique avec cette plante.j’ai rajouté de la vitamine c quotidiennement, de la bromélaine. Depuis que j’ai lu votre livre j’ai supprimé tous les sucres rapides, j’ai juste gardé à peu prés 100 grammes de basmati cuit par jour. Depuis 2012 le méningiome n’a pas bougé.Je suis persuadé que j’arriverais à le faire disparaitre, la chirurgie proposée me laisse dubitative quand aux conséquences de handicaps.Je vis normalement je jouis de mes activités physiques et intellectuelles Je suis en pleine forme,j’ai juste appris à me donner du temps.Reste une fatigue que je combats avec de la gymnastique,de la vitamine B surtout B1 B6 à cause du keppra, et du cu,or, argent, vieux remède de l’oligothérapie pour des extra-systoles banales toujours je pense, dues au keppra. Je n’ai aucune autre pathologie si ce n’est celle communes à tous les humains: « le temps qui passe ».
    je vous remercie du temps que vous prendrez pour me répondre. Merci pour vos recherches,merci pour tous ceux qui souffrent laurence
    1. schwartz /
      les méningiomes sont souvent d évolution lente
      est ce que le keppra est justifié?

      laurent

      1. laurence cazal /
        Bonsoir Docteur, hélas oui! une baisse de la dose entraine une crise partielle. Je pense que je vais faire votre protocole, à priori je ne prends pas de grands risques, je vous tiendrais au courant de l’évolution Qu’en pensez vous?
        merci pour votre réponse
  18. madjid /
    Bonsour de, j’ai subi une prostatectomie radicale suite a un PSA de 24 ng et glaxon ,3+3 en 2015. 8 mois de suivi mon urologue m’oriente pour un radiothérapie car le OSA a atteint 0,92 ng. .33 séances de radiothérapie ont pu baissé le PSA a 0,07 ng 3 l’ours après radiothérapie. 8 mous après même PSA 0,07. 13 mois après radiothérapie un rebond à 0,27 ng. Est ce inquiétant? Mon prof me recommande de doser dans un mois s’il augmente, il me prescrira un traitement. A votre avis DR, est inquiétant? . Que dois- faire? Merci Madjid Algérie
  19. TABTI /
    quel courage!!
    et certainement une approche rationnelle et promise à un bel avenir:
    Trop nombreux sont les médecins qui adoptent la politique de l’autruche!!
  20. anne d'Amico /
    Bonsoir dr SWARTZ je vous ai vu a Labroust avec le dr A le 12 nov 2016.
    Vous avez constate qu’après 2 mois de régime sans sucre mes 2 cancers au sein avaient disparus. une vérification de confirmation a été faite par echographie il y a 1 mois a Huguenin ou j’étais suivie.
    Je dois repasser une IRM en juin ou juillet que je prévois passer a Labroust.
    Mon médecin traitant (toujours incrédule comme les autres) m’a ordonné une analyse.
    On remarque un taux de fer , un peu important, un peu d’acide urique et de cholestérol . ce qui n’avait jamais excité. J’ai repris un régime un peu plus complet.
    J’ai demandé a La riboisière une double lecture des biopties pour ma radiologue tres interesse qui vous contactera.
  21. Eunice /
    Dr Schwartz, est-ce que ce traitement marche pour tous types de cancer? Par exemple, celui du colon?
    Merci
    Eunice
  22. guitou /
    Re, merci pour votre réponse :je tiens d abord à vous préciser que je prends le traitement métabolique ds le cadre de 2 maladies auto immune (mici et spondylarthrite) (cf:une des dernières publications du site parle de l’interet de celui ci ds ce cadre ) .J’en suis à 2 sodium r lipoate/j et 2 en garcinia (labo beauchamp) quand je le peux car étant très fragile de l’intestin c’est difficile pour moi de supporter ces acides (je devrais en prendre au moins 8 /j de chaque)….ce n’est donc pas gagné!
  23. Marchaut /
    Bonjour,
    J’ai 42 ands, atteinte d’un cancer du sein triple négatif, j’ai suivi un traitement classique (chimio, ablation, radiothérapie). Je pensais en être sortie mais on vient de me découvrir des métastases au foie et de petites dans les os. Je commence un nouveau traitement ce lundi. Je souhaiterais d’une part pratiqué un jeûne thérapeutique de 3 jours pendant mes séances de chimio afin d’éviter les effets secondaires, mais je voudrais aussi suivre le régime cétogène. De même, croyez-vous que je peux ajouter les médicaments que vous préconisez concernant la piste métabolique ?
    Que me conseillez-vous de lire, où dois-je me documenter, qui dois-je contacter pour un suivi médical ?
    Merci beaucoup pour votre attention.
    Cordialement,
    Camille
  24. spa /
    Pour « tenter » de comprendre,(un peu),ce qui se passe dans nos cellules, une excellente série de leçons de biologie, explications pertinentes d’un jeune étudiant:
    https://www.youtube.com/watch?v=b9sIE3aej8U&list=PLBpZ88xnznBDewLAhL53Q1-2QFC7Qu-7X
    Ce site sur « youtube » aurait pu être sponsorisé par le docteur Schwartz!!!!! (clin d’oeil!)
    PS : je vais laisser un message au jeune « youtuber » s’il pouvait nous expliquer,à sa façon, le métabolisme d’une cellule cancéreuse!
  25. le net /
    Bravo et bon courage.J’ai été opéré d’un CP il y a 11ans et depuis malgré 2 séries de radiothérapie et traitement d’hormonothérapie le taux de PSA poursuit gentiment sa montée si bien que j’ai suspendu tout traitement il y a 1an. depuis un mois et demi,sans surveillance j’ai décidé de suivre le régime sans sucre que vous préconisez. Nouvelle analyse les jours derniers,le taux de PSA a chuté et est passé de 78 à 62. Je tenais à vous le dire et si vous le souhaitez je vous tiendrai au courant de l’évolution. Encore bravo et merci.
    1. schwartz /
      merci

      Continuer ainsi, la courbe devrait continuer a s’infléchir

      Laurent

    2. dichos /
      Courage à vous aussi, dur de vivre une rechute…Vous etes en régime cétogène ou en hypoglycémiant simplement? Prenez vous le traitement métabolique et à quelle dose?
      On est avec vous.
  26. Anne /
    Bonsoir docteur, j’ai lu que les anti oxydants de plantes en gélules favorisaient les cancers . Par ailleurs c’est exelent ´pour la sante . Qui croire ?
  27. EHRSAM /
    Bonsoir Dr Schwartz,
    J’ ai participé à la conférence de Saint Amarin il y a 3 semaines, entre temps mon épouse vient de décéder d’un cancer après 5 mois de combat, je suis énergétiste , je l’ai aidé tant que j’ai pu malheureusement cela n’a pas suffit.
    J’ ai votre livre qui en dis beaucoup
    Cordialement
    1. schwartz /
      a vous
      Laurent
  28. Zita17 /
    J’ai lu votre livre et la synthèse qui en a été faite. Tout ça me fait penser au Prof. Beljanski obligé de quitter la France. Aujourd’hui certains de ses produits sont utilisés avec succès aux USA et dans d’autres pays, sauf en France, en complément de chimios moins agressives !!!
    Bon courage Docteur, votre pugnacité sera reconnue.
    1. BERTHIER /
      On peut très facilement commander les produits Beljanski aux USA. Si les coordonnées vous intéressent je vous les donnerai.
  29. spa /
    Merci doc pour vos travaux et implications personnels.
    Si la maladie n’est pas (encore!) vaincue, au moins ,nous les malades, gardons espoir et sommes encouragés à rechercher par nous même des solutions de traitement (tant pis si les résultats ne sont pas là, mais au moins nous aurons appris et tenté)!.
    Dans cette optique, comme vous le dîtes, le cancer est une maladie de la vieillesse,
    j’ai lu que notre production de NO (oxyde nitrique) est décroissante avec l’âge!.
    Le NO est un vasodilatateur (ça y est, je me prends pour un toubib!) et permet un afflux de sang aux cellules, dons meilleure respiration etc…
    La supplémentation en L arginine va dans ce sens.
    Avez vous testé cette hypothèse dans vos recherches?
    Merci J F F
    1. schwartz /
      je ne suis pas sur dans quel sens joue l arginine il me semble qu il faudrait au contraire le réduire car cela interview dans le cycle de l urée
      Laurent
  30. dichos /
    oui, il est vrai que supporter l’acidité du traitement métabolique n’est pas évident. Perso, j’en atténue les douleurs intestinales avec du bicarbonate de potassium mais c’est très empirique et ça manque de protocole médical.
    1. guitou /
      bonjour Dichos ,
      Je me permets de vous demander pourquoi le bicarbonate de potassium plutot que le bicarbonate de sodium ? (plus d’efficacité ?) …à moins que vous ne preniez les deux …..a quelle dose et fréquence le prenez vous ? Vous seriez gentil de me répondre :cela m’aidera peut etre à supporter le sodium r lipoate .
      Merci d’avance .
      1. dichos /
        Bonjour, ayant une tendance à l’hypertension j’évite le sodium meme si le risque sous forme bicarbonate est douteuse. j’en prends 2 à 3 gr par jour dilué dans un litre d’eau. Quelle est votre dosage de traitement métabolique?
  31. Nadine /
    Bravo ! Beau sujet et bon traitement ! Merci pour tant d’efforts et de recherches pour les malades perdus.
    Mais petit bémol : quand les laboratoires fabriqueront-ils les acides super combattants du cancer sous forme injectable afin de pouvoir sauver aussi ceux dont l’estomac ne peut supporter autant d’acide ? Battez-vous aussi sur le versant des laboratoires afin que votre traitement soit vraiment accessible à tous. C’est une demande urgente. Merci de faire circuler cette demande.
    Cordialement

Laisser un commentaire

: