Chlorine dioxide as a possible adjunct to metabolic treatment

Partagez Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone

Read more

Il reste 7 commentaires Aller aux commentaires

  1. Housset /
    Je cherche un médecin traitant de. St Malo qui a soigné une dame
    atteinte d’un glioblastome avec le traitement métabolique du docteur Schwartz. J’ai une amie qui aimerait être
    suivi par ce médecin. Elle habite Rennes.
    C ‘était un témoignage vidéo de 2015 ou
    2016. Merci de votre aide.
    Cordialement.
    1. Chevalet /
      Bonjour,

      Doct Le Texier à St Malo.
      19 bd Chateaubriand
      35400 St Malo
      0299401968

      Crdlt

  2. isabelle /
    Un premier patient, atteint d’un adénocarcinome métastatique du pancréas, a décidé, de son propre chef, de refuser une chimiothérapie, pour se traiter avec de l’acide lipoïque et de l’hydroxycitrate associés à la prise orale de dioxyde de chlore. Ses analyses de sang et ses examens radiologiques sont quasiment normalisés et, à 18 mois, la maladie est stable. Un autre patient, atteint d’un cancer de la prostate métastatique hormono-résistant a constaté une forte baisse de son taux de PSA ainsi qu’une amélioration de son état. Une analyse approfondie de la littérature montre que le mécanisme d’action du dioxyde de chlore est inconnu. Notre hypothèse (bien que non prouvée) est que le dioxyde de chlore contribue à l’acidification du PH alcalin des cellules cancéreuses.
  3. Dichos /
    Traduction automatique:

    Un premier patient atteint d’un adénocarcinome métastatique du pancréas a décidé, à lui seul, de refuser une chimiothérapie, mais de se traiter avec de l’acide de lek, de l’hydroxycitrate associé à l’ingestion orale de dioxyde de chlore. Ses tests de blond et ses examens radiologiques sont presque normalisés et la maladie est stable à 18 mois. Un autre patient atteint d’un cancer de la prostate métastatique résistant aux hormones a connu une forte baisse du taux de PSA ainsi qu’une amélioration de l’état médical. D’après une revue de littérature approfondie, le mécanisme d’action du dioxyde de chlore est inconnu. C’est notre hypothèse (quoique non prouvée) que le dioxyde de chlore se retrouve dans l’acidification des cellules tumorales du pH alcalin des cellules cancéreuses.

  4. ORY /
    Peut-on avoir cet article en français dans le texte afin qu’il profite à un plus grand nombre ? Merci
  5. Adrien Beaudoin /
    la cellule cancéreuse subit de nombreuses transformations qui impliquent les mitochondries . Une partie des mitochondries se désagège ce qui fait que l’apport d’énergie provient en grande partie du métabolisme anaérobique. Une production d’acide lactique et une acidification du cytoplasme est attendue. L’addition d’une dioxide de chlore pourrait amplifier le phénomène d’acidification et de ce fait contribuer à la nécrose cellulaire. Je suis avec le plus grand intérêt les résultats du DR Schwartz .
    Adrien Beaudoin (ultrastructure et cytologie)

Laisser un commentaire

: