Cancer : découvertes & traitements

Partagez Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterEmail this to someone

Tambour battant, une émission d’

avec la participation de Laurent Schwartz.

Il reste 15 commentaires Aller aux commentaires

  1. spa /
    Reportage n°2 très important!!!

    Le professeur Montagné pense qu’à la base du cancer une infection d’un organisme extérieur(virus, bactérie ou autres…)joue un rôle primordial!

    Beaucoup de spécialistes du cancer font la même hypothèse.
    Par exemple le Dr Simoncini Tullio considère que le cancer est le développement non contôlé de Candida albicans (champignon) dans un environnement cellulaire affaibli!

    Pour traiter cette maladie il propose des injections en IV de fortes doses de BIcarbonte de Na, là ou se localise le cancer! (comme quand on souhaite nettoyer son frigidaire avec du bicarbonate pour éliminer les taches de moisissures, levures,champignons…).

    Ses pratiques sont contestées mais l’idée est là.

    Le concept du Dr Montagné signifie, à mon avis, que le traitement métabolique et régime cétogène ne seront pas suffisants pour combattre le ou les intrus!. N’oublions pas que les antibiotiques sont issus de la culture de moisissures, champignons, levures.
    Ces microorganismes sont trés « forts » et s’ adaptent rapidement à leur environnement!
    D’ou le recours pour les traitement aux armes lourdes que sont la chimio, radio., MMS…, faudrait’il s’empoisonner pour en sortir?

    1. malypaet /
      L’hypothèse virus ou bactérie à l’origine du cancer à plus de 100 ans et personne ne l’a prouvé jusqu’ici, même Warburg l’a rejeté formellement.
      On sait que 8 à 10% des cancers ont pour origine un virus ou une bactérie, on sait aussi rendre une cellule saine cancéreuse par transmission de gène d’un virus contrôlé par Doxycycline et d’ailleurs la désactiver aussi par le même moyen , voir « dox induced » et « tet-on » « tet-off ». Mais ce sont des modèles artificiels qui ne correspondent pas à 90% des cancers.
      La seule chose dont on est sur aujourd’hui c’est l’effet Warburg et c’est reconnu par tout le monde, la seule discussion reste sur la cause ou la conséquence ( oeuf ou poule).
      Pour ce qui est du remède, c’est beaucoup plus compliqué et là il faut reconnaître que les traitements cytotoxiques, chimios, MMS et autres, détruisent autant les cellules cancéreuses que les cellules essentielles du système immunitaire et digestif, etc…
      Au moins le régime cétogène et le traitement métabolique n’ont pas ces effets pervers, même s’ils ne sont pas toujours efficaces.
      Ce qui manque de ce côté, c’est un protocole et des mesures performantes simples pour trouver les bons dosages adapté à chaque personne.
  2. FLUZIN /
    Videos tres interessantes.
    Je deplore grandement l’immobilisme quasi idiot du systeme medical et du gouvernement alors que devant les promesses potentielles de la piste metabolique il faudrait lancer au plus vite les campagnes de test necessaires pour verifier l’hypothese. Surtout que le cout de ces campagnes est negligeable dans l’absolu.
    Nous voyons depuis bien longtemps que les traitements classiques chimio notamment ont une efficacite limitee et ne permettent pas de controler ou venir a bout d’une fraction importante des cancers.
    Pendant ce temps la ce sont les malades qui paient les frais de l’inertie massive…
    Nous sommes tous concernes !
  3. FLUZIN /
    Videos tres interessantes.
    Je deplore grandement l’immobilisme idiot du systeme medical et du gouvernement, alors qu’il faudrait se mobiliser de toute urgence pour lancer les campagnes de test necessaires dans la piste du traitement metabolique, car de toute evidence les methodes classiques chimio etc ont depuis bien longtemps montre leurs limites et leur incapacite a controler une fraction importante des pathologies cancereuses.
    Pendant ce temps ce sont les malades qui paient les frais de l’inertie du systeme…
    Nous sommes tous concernes!
  4. JOSEPH Alain /
    4e video
    Bravo bravo Antoine Spire (et votre collègue) pour cette interview remarquable. N’ont pas été abordées (et je sais que ce n’était pas le sujet), les causes multifactorielles du cancer et en particulier la malbouffe. La thérapie immunologique (plus ou moins logique) s’en fout; ce qui n’est pas le cas, par définition de la thérapie métabolique. En fait c’est au patient de se soigner en parallèle comme dans beaucoup de maladies. Les deux derniers chercheurs interrogés font de toute évidence de la recherche orientée par les laboratoires. Il faut bien se rendre compte que guérir une maladie n’a aucune rentabilité. Vous avez parlé du Sida et si les malades n’en meurent plus vraiment ils pourraient guérir en prenant une molécule , la Prostratine (extraite de l’écorce de l’Homolanthus nutans), qui fait sortir les virus des CD4 et qui permettrait à la trithérapie de tout tuer, donc de guérir. Mais le brevet de cette molécule est détenue par l’ARA association anticancéreuse américaine très riche qui est sous l’emprise des laboratoires. La boucle est bouclée. Il vous faut aller plus loin encore Mr Antoine SPIRE. Si vous dites aux personnes qui travaillent pour les labos: cette étoffe est bleue n’est-ce pas? Ils ne vous répondront pas qu’elle n’est pas bleu mais ne vous diront pas qu’elle l’est. Ils vous diront qu’il faut faire 17 ans d’études pour le prouver…
  5. JOSEPH Alain /
    Visionnage de la 3e video. Le Pr Montagnier Luc a bien résumé le problème. Pognon, pognon,pognon. Bien sûr le Dr Schwartz est plus pondéré et en fait il a raison. A l’heure actuelle s’il y a une augmentation de « guérison » des cancers c’est parce que les malades pratiquent la thérapie métabolique de Warburg. Certes, il faut faire des études, mais le patient s’en fout des études du moment qu’il va mieux. C’est comme si vous aviez dit aux indiens d’ Amérique que l’écorce de quinquina ne guérissait pas la fièvre palustre parce qu’aucune étude n’a été faite. La comtesse de Chinchon serait morte et d’autres… Les Dr Jean Michon et Gilles Ponchel ne semblent pas très pressés d’appliquer la thérapie métabolique à leurs patients et sont bien « gentils » avec l’industrie pharmaceutique… mais je pense que s’ils ont des cas de cancer dans leur famille ils emploieront aussi la thérapeutique métabolique.
  6. JOSEPH Alain /
    Je viens de visionner la 2e video. Mr Spire est naïf. C’est l’industrie pharmaceutique qui a lancé la mode de l’immunologie car les traitements sont très chers et certains cancérologues (je ne dis pas tous…) sont sous l’emprise de cette industrie et les autres n’ont pas inventé la poudre… Le système est toujours basé sur le même principe: la rentabilité. Ce n’est pas sorcier à comprendre.
    Dr Alain JOSEPH
  7. JOSEPH Alain /
    Je n’ai visionné pour l’instant que la première video (Amigorena-Schartz) Diego Sebastian Amigorena a parlé de la difficulté de la « vaccination » anti-cancéreuse. Cette vaccination est tout à fait possible mais il faut la faire à partir de la tumeur des patients et des antigènes de celle-ci. L’Institut Pasteur fait des recherches dans ce sens depuis 15 ans et en fait même de la publicité afin de recueillir des dons. Dans cette publicité ils font l’apologie de cette recherche en disant que ça fonctionne bien mais que ce n’est pas industrialisable. En effet fabriquer un médicament-vaccin à partir de la tumeur du patient est une thérapeutique individualisée NON RENTABLE. Donc le patient peut mourir. Le médecin traitant qui demande de recevoir des lames de biopsie pour fabriquer le médicament ne les reçoit jamais. C’est un médecin qui ne peut pas soigner. Les cancéreux sont la plupart du temps soignés avec des protocoles alors que c’est le patient et sa tumeur qui devraient être pris en considération. Quoiqu’il en soit actuellement la thérapeutique métabolique du Dr Laurent Schwartz est bien plus logique que toutes les autres thérapeutiques et beaucoup de cancéreux la pratique parallèlement à la thérapeutique officielle sans que ceux-ci le sachent. En plus de priver les cellules cancéreuses de sucre, il faut leur apporter de l’oxygène et l’utilisation du caisson hyperbare serait souhaitable; mais cela ne fait pas partie des protocoles. Vive les protocoles! Et puis n’oublions pas que l’industrie pharmaceutique ne voit pas d’un bon œil ces thérapeutiques peu chères qui ne leur rapporteraient rien. Merci Dr Schwartz, merci Pr Montagnier merci à eux qui cherchent en dehors de toute pression industrielle. Docteur Alain JOSEPH
    1. vallier /
      BONJOUR
      Merci pour votre commentaire qui correspond tout a fait mes idées , lorsque j ai dit a mon oncologue qu il fallait supprimer le sucre celui ci m a répondu : mais pas du tout le cerveau fonctionne avec le sucre !
      Je fais suivre a mon mari le régime cétogéne mais j aurais aime tenter les vaccins
      car j ai lu que ça fonctionne pour le mésothéliome mais ou m adresser?
      Merci
    2. malypaet /
      Je ne vois pas pourquoi les vaccins fonctionneraient mieux que les thérapies ciblées ou les immunothérapie qui cible les lymphocites T. Car dans ces 3 techniques on cible un état passagé d’une suite de mutation aléatoires, vous n’y détruisez qu’une partie plus ou moins grandes des cellules cancéreuses. Les cellules cancéreuses ayant muté différemment prendront la place des défuntes et votre thérapie n’aura plus d’effet. La seule chance pour que cela marche c’est que votre système immunitaire puisse prendre le dessus lors du pic d’action de l’un de ces trois traitements. D’où l’intérêt du traitement métabolique en parallèle.
  8. Autret Christiane /
    Si vous souhaitiez mettre en évidence l.incompatibilité des points de vue des spécialistes, c’est fait !
    …. et de la nécessité pour chaque patient de se battre en expérimentant par lui-même des approches simples et naturelles en dehors du corps médical, cela a été dit aussi.
    Les intervenants n’ont pas pu clairement exprimer leur point-de-vue, sans être interrompus par le présentateur / journaliste… c’est très dommage.
    Les malades qui se battent contre la maladie ne devraient pas avoir à douter du bien-fondé des thérapies.
  9. Garrigues Jean-Pierre /
    Excellente émission! On aurait souhaité plus de transparence concernant le financement des laboratoires… Bravo à Laurent Schwartz! Je suis son traitement métabolique. Je souffre d’un glioblastome au cerveau.
    JP Garrigues
    1. Lucie /
      Bonjour,

      Mon papa est aussi atteint d’un glioblastome. pourriez vous me transmettre la posologie du traitement métabolique que vous a conseillé le Dr Schwartz svp?
      d’avance merci,
      Lucie

  10. colibris /
    Découvertes et traitements (4)
    La force d’inertie, ce n’est pas du blocage?
    Que font nos institutions et nos politiques au service théorique du patient?
    Continuons à nous former et à informer mais aussi si une équipe est prête à faire les études ne pourrait-on pas lever des fonds privés par le biais d’internet (crowdfunding)?
  11. Dulou /
    Etant membre d’une famille touchée par le cancer à plusieurs reprises, je suis sidéré mais pas étonné par le manque de considérations de l’ensemble des acteurs des institutions officiels pour les « autres » solutions. Surtout quand ces solutions apportent un véritable espoir.
    Je pense effectivement que les « gens », dont les malades, ont un grand rôle à jouer pour faire avancer le débat. Plus il y aura de malades qui se tourneront vers vous, plus votre solution devra être considérée comme pertinente.

    Merci en tout cas pour vos travaux.

Laisser un commentaire

: