Appel du Dr Laurent Schwartz

Appel du Dr Laurent Schwartz

Chers tous,

Vous savez que nous travaillons sur une approche métabolique du cancer. Nos travaux ont montré que l’association acide lipoïque et hydroxicitrate ralentit la prolifération cancéreuse.

Cette approche a évolué au fil du temps et des recherches tant académiques qu’empiriques. Les malades nous ont ensuite appris le dioxyde de chlore, le bleu de méthylène et aujourd’hui le cannabidiol extrait non hallucinogène du cannabis. Il est important de lister les molécules pouvant avoir un effet anti cancéreux pour, dans un deuxième temps, trouver chez l’animal la meilleure combinaison. Nous avons besoin de vos témoignages pour avancer. Si vous avez remarqué l’effet anticancéreux chez vous ou un de vos proches d’une molécule même ancienne pouvez-vous nous le signaler ?

Merci d’écrire ou d’envoyer vos témoignages à appel@guerir-du-cancer.fr

Laurent Schwartz

 

Bleu de méthylène – Effets secondaires

Bleu de méthylène – Effets secondaires

Chers tous,

Nous avons choisi de partager avec vous les résultats de nos hypothèses et les résultats de nos recherches.Nous sommes en train de progresser vers un traitement efficace du cancer et des maladies attenantes. La recherche doit suivre une voie balisée. Il faut élaborer des concepts, tester chez l’animal puis organiser des essais normés.

Le temps de la recherche est un temps long. Ce n’est pas le même que celui du malade qui se sait condamné à brève échéance. Je tiens à vous rappeler mon opposition formelle à tout essai “sauvage”.  En particulier, le bleu de méthylène est un médicament et comme tout médicament il a des effets secondaires potentiellement dangereux.

Je ne peux que vous inciter à la plus élémentaire prudence.

Dr Laurent Schwartz

Appel : et si les maladies neurodégénératives et les cancers avaient la même origine ?

Appel : et si les maladies neurodégénératives et les cancers avaient la même origine ?

Je lance cet appel pour tous les patients et toutes les familles concernées par les maladies neurodégénératives (Alzheimer, Parkinson, [tipso tip=”Paralysie supranucléaire progressive”]PSP[/tipso], [tipso tip=”Dégénérescence cortico-basale”]DCB[/tipso], [tipso tip=”Atrophie multisystématisée”]AMS[/tipso]) et les maladies inflammatoires ([tipso tip=”Le lupus est une maladie chronique auto-immune, qui survient lorsque le système immunitaire s’attaque aux cellules de l’organisme et les détruit. Il peut toucher de nombreuses parties du corps, dont les articulations, la peau, les reins, le coeur, etc.”]LUPUS[/tipso], Crohn , etc).
J’ai été moi même concernée de très près par la [tipso tip=”Paralysie supranucléaire progressive”]PSP[/tipso] (Paralysie Supranucléaire Progressive ou maladie de Steele-Richardson-Olszewski) une maladie neurodégénérative rare et orpheline sans traitement connu à ce jour. Ma maman en était atteinte et a vécu les 7 dernières années de sa vie avec moi. Elle était traitée parallèlement à ça avec du stagid 700mg (metformine) et suivait un régime sans sucres pour le diabète. Sa maladie a évolué plus lentement qu’elle ne le fait de coutume car elle a vécu en tout et pour tout avec pendant 18 ans ! A la réflexion j’attribue cela en parcourant le site et les recherches faites par Laurent Schwartz au traitement antidiabétique qu’elle prenait.
J’aimerais que la recherche évolue pour tous ceux qui luttent contre cette maladie et toutes les maladies inflammatoires.
Le régime cétogène est déjà reconnu pour les enfants atteints de l’épilepsie, pourquoi ne pas poursuivre dans cette voie et le préconiser pour tous les malades atteints de maladies neurodégénératives et cancéreuses ?
Je lance un appel pour que toutes les bonnes volontés se retrouvent autour d’une idée et d’un combat commun : celui que toutes ces maladies (cancers, parkinson, maladies auto-immunes etc ) soient des maladies métaboliques et que l’on puisse axer la recherche sur les mêmes produits (acide lipoique, hydroxycitrate, bleu de méthylène, etc) pour pouvoir un jour enfin les guérir.
Nous autres patients, familles de patients nous avons aussi notre pierre à apporter avec nos petits moyens à la construction de cette recherche…. même si je sais, par expérience, que nos vies ne sont pas faciles tous les jours.
Un grand merci de relayer mon appel !

Coco Cazaux
cococazaux@orange.fr

Cancer : les nouveaux médicaments seraient peu efficaces.

Cancer : les nouveaux médicaments seraient peu efficaces.

Publié le 5 octobre 2017 par par Anne-Laure Lebrun

Selon une étude britannique, 48 anticancéreux commercialisés entre 2009 et 2013 en Europe ne sont pas efficaces.

Cancer : les nouveaux médicaments remis en cause BrianAJackson/epictura
 

Nouveauté ne rime pas toujours avec efficacité, à en croire une [tipso tip=”En anglais”]étude britannique[/tipso] parue dans le British Medical Journal. Ces travaux rapportent que la moitié des médicaments anti-cancéreux commercialisés en Europe entre 2009 et 2013 n’apportent aucun bénéfice aux patients.

L’équipe du King College de Londres (Grande-Bratagne) a analysé toute la littérature scientifique portant sur les 48 molécules mises sur le marché ces dernières années. Toutes ont reçu le feu vert de l’Agence européenne du médicament (EMA).

Or, il apparaît que les experts de l’EMA ne sont pas très exigeants. Les essais cliniques réalisés sur ces différentes spécialités ne suggèrent pas de preuves évidentes d’efficacité. La méthodologie des études est elle aussi en cause. Les chercheurs ont noté qu’une grande majorité des essais ne permettait pas d’apprécier l’impact direct de ces médicaments sur la survie ou la qualité de vie des malades.

Des bénéfices« marginaux »

L’étude indique, par exemple, qu’un tiers des spécialités mises sur le marché au cours de cette période ont démontré une prolongation de la survie des malades. Néanmoins, l’effet est réduit : les patients peuvent espérer vivre entre un et six mois de plus. Pis, seulement sept médicaments ont montré une amélioration de la qualité de vie des malades lors des essais cliniques.

En 2017, les chercheurs ont complété leurs travaux en recherchant des données obtenues en vie réelle sur ces molécules. Plus de trois ans après leur commercialisation, trois spécialités ont montré un prolongement la durée de vie, et sept ont permis une amélioration de la qualité de vie. Reste que ces bénéfices apparaissent « marginaux » lorsque les médicaments sont comparés à un placebo.

 
 
LIENS SUR LE MÊME THÈME

 

Un modèle à revoir

Pour les gouvernements, la pilule devrait avoir du mal à passer. De fait, ces nouveaux médicaments, souvent présentés comme des innovations, coûtent cher au système de santé.

« Les dépenses et la toxicité des médicaments anti-cancer sont telles que nous avons l’obligation d’exposer les patients à des traitements qui vont améliorer la survie ou la qualité de vie des malades, a commenté le Pr Vinay Prasad, professeur à l’université de l’Oregon dans un éditorial publié dans le BMJ, ajoutant que ces résultats suggèrent « que nous somme bien loin de ce standard ».

Dans un autre commentaire, Emma Robertson, une représentante des associations de patients, partage elle aussi son amertume. « Il est clair pour moi et des centaines de malades comme moi que la recherche actuelle et le modèle de développement ont échoué ».

L’Acide Alpha Lipoïque

L’Acide Alpha Lipoïque

Chers tous,

Voila une suite d’essais randomisés utilisant de l’Acide Lipoïque dans des pathologies apparemment aussi variées que l’inflammation , la sclérose en plaque ou le diabète. Ils montrent tous l’efficacité de ce vieux médicament. À quand les essais sur le cancer ?

Laurent


L’acide Alpha Lipoïque réduit les marqueurs de l’inflammation. Essai clinique à l’occasion de l’ablation de cathéter. D’une manière impressionnante, 1 an après CA, la thérapie ALA a considérablement réduit les marqueurs sériques de l’inflammation.

Effets de l’acide alpha-lipoïque sur les cytokines multiples et les biomarqueurs et la récidive de la fibrillation auriculaire dans l’année de l’ablation du cathéter. Essai contrôlé randomisé Sardu C, et al. Am J Cardiol. 2017. L’ablation par cathéte…Lire la suite…


Effets de la supplémentation en acide alpha-lipoïque sur les niveaux plasmatiques d’adiponectine et certains facteurs de risque métaboliques chez les patients atteints de schizophrénie.

Effets de la supplémentation en acide alpha-lipoïque sur les niveaux plasmatiques d’adiponectine et certains facteurs de risque métaboliques chez les patients atteints de schizophrénie. Vidović B, et al. J Med Food. 2017. L’adiponectine est une proté…Lire la suite…


Le traitement de l’acide α-lipoïque améliore la qualité de vie liée à la vision chez les patients atteints de dégénérescence maculaire due à l’âge sec. Essai contrôlé randomisé. DMLA. Améliore l’activité SOD.

Le traitement de l’acide α-lipoïque améliore la qualité de vie liée à la vision chez les patients atteints de dégénérescence maculaire due à l’âge sec. Essai contrôlé randomisé Tao Y, et al. Tohoku J Exp Med. 2016. La forme sèche de la dégénérescence…Lire la suite…


Essai clinique randomisé, en triple aveugle, contrôlé par placebo, qui examine les effets du supplément d’acide alpha-lipoïque sur le spermatogramme et le stress oxydatif séminal chez les hommes infertiles.

Essai clinique randomisé, en triple aveugle, contrôlé par placebo, qui examine les effets du supplément d’acide alpha-lipoïque sur le spermatogramme et le stress oxydatif séminal chez les hommes infertiles. Essai contrôlé randomisé Haghighian HK, et…Lire la suite…


L’acide Alpha Lipoïque améliore 75% des syndromes de la “bouche brûlante”.

Efficacité de l’acide alpha-lipoïque dans le syndrome de la bouche brûlante. Un essai clinique contrôlé. Essai contrôlé randomisé Palacios-Sánchez B, et al. Med Oral Patol Oral Cir Bucal. 2015. CONTEXTE: Un essai double aveugle contrôlé par placebo a…Lire la suite…


Combinaison d’inositol et d’acide alpha-lipoïque chez les femmes affectées par le syndrome métabolique:. Effet démontré, réduction du risque de cancer du sein.

Combinaison d’inositol et d’acide alpha-lipoïque chez les femmes affectées par le syndrome métabolique: un essai randomisé contrôlé par placebo. Essai contrôlé randomisé Capasso I, et al. Essais. 2013. CONTEXTE: L’inositol a été signalé pour améliore…Lire la suite…

Source : Chronimed


A randomized placebo-controlled pilot trial of omega-3 fatty acids and alpha lipoic acid in Alzheimer’s disease.

Author information

1 Department of Neurology, Oregon Health & Science University, Portland, OR, USA.

Abstract

Oxidative stress, inflammation, and increased cholesterol levels are all mechanisms that have been associated with Alzheimer’s disease (AD) pathology. Several epidemiologic studies have reported a decreased risk of AD with fish consumption. This pilot study was designed to evaluate the effects of supplementation with omega-3 fatty acids alone (ω-3) or omega-3 plus alpha lipoic acid (ω-3 + LA) compared to placebo on oxidative stress biomarkers in AD. The prima…Read more…

Source : Pubmed

Le rôle de la thérapie métabolique dans le traitement du glioblastome multiforme

Le rôle de la thérapie métabolique dans le traitement du glioblastome multiforme

 
Author information
1 Department of Neurosurgery, University of Pittsburgh Medical Center, Suite 5C, 200 Lothrop St., Pittsburgh, PA, USA.
2 Department of Biology, Boston College, 140 Commonwealth Ave., Chestnut Hill, MA, USA.
 
 
Le Glioblastome multiforme (GBM) est une tumeur maligne agressive du système nerveux central et presque uniformément fatale .

En dépit d’études approfondies et d’essais cliniques au cours des 50 dernières années, très peu de progrès ont été réalisés pour modifier de manière significative son pronostic létal.

La norme actuelle de soins (SOC) comprend la résection chirurgicale maximale, la radiothérapie et la chimiothérapie et le temozolomide (TMZ), y compris l’utilisation sélective des glucocorticoïdes pour le contrôle des symptômes.

Ces mêmes traitements, cependant, ont le potentiel de créer un environnement qui peut réellement faciliter la croissance et la survie des tumeurs.

La recherche portant sur les besoins métaboliques spécifiques des cellules tumorales a conduit à la proposition d’un nouveau traitement métabolique pour différents cancers, y compris les GBM qui peuvent améliorer l’efficacité du SOC.

Le but du traitement du cancer métabolique est de restreindre les cellules GBM du glucose, leur principal substrat énergétique.

En reconnaissant les exigences de production d’énergie sous-jacentes des cellules cancéreuses, le traitement métabolique récemment proposé est utilisé comme complément aux thérapies GBM standard.

Cet aspect traitera du régime cétogène calcique restreint (CR-KD) comme une thérapie métabolique adjuvante potentielle prometteuse pour les patients atteints de GBM.

L’efficacité du CR-KD est basée sur l’effet “Warburg” du métabolisme du cancer et le micro-environnement des tumeurs GBM.

Nous examinerons les rapports de cas récents, les études cliniques, les articles de révision et les recherches sur les modèles animaux en utilisant le CR-KD et expliquer les principes de l’effet Warburg en ce qui concerne le CR-KD et les GBM.

PMID 25949849 [PubMed] PMCID PMC4405891

 

La maladie de Crohn est une maladie inflammatoire chronique intestinale (MICI)
qui peut atteindre tout le tube digestif et éventuellement la peau,
les articulations et les yeux.