THÈSE – Approche métabolique du traitement du cancer chez le chien et le chat

Partagez Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone

VETAGRO SUP CAMPUS VÉTÉRINAIRE DE LYON

 Année  2017   –   Thèse n° 017

APPROCHE MÉTABOLIQUE DU TRAITEMENT DU CANCER CHEZ LE CHIEN ET LE CHAT : ÉTUDE BIBLIOGRAPHIQUE ET DE FAISABILITÉ AU TRAVERS DE CAS TRAITÉS AU CENTRE HOSPITALIER VÉTÉRINAIRE SAINT-MARTIN

THÈSE
Présentée à l’UNIVERSITÉ CLAUDE-BERNARD – LYON I
(Médecine – Pharmacie)
et soutenue publiquement le 12 Juillet 2017 pour obtenir le grade de Docteur Vétérinaire
par
INGLEBERT Marine Née le 21 juin 1993 à Lille

Il ne reste qu'un commentaire Aller aux commentaires

  1. Liliane Lucet /
    Très intéressantes recherches.
    Nous avons il y a plusieurs mois appliqué le traitement métabolique à notre chienne lorsque l’hôpital pour animaux où elle était soignée nous a annoncé ne plus pouvoir la prolonger: cancer .
    Nous ne savions pas ce que pouvait donner le traitement métabolique, mais nous n’avions plus rien à perdre. Sans aide, sans conseil, nous avons fait une règle de trois, concernant les doses , en fonction du poids, armoise Annua et naltrexone inclus.
    Notre chienne qui ne devait survivre qu’une à deux semaines, a vécu 4 mois, très en forme, exceptés les derniers jours.
    4 mois chez un chien, pratiquement 2 ans pour un humain.
    Je reste persuadée que le traitement métabolique, pris plus tôt,aurait permis à Menhir de vivre bien plus longtemps.
    Un vétérinaire informé en cours de traitement, s’est montré très favorable, bien qu’ ignorant ce traitement, relevant toutefois les propriétés connues de l’armoise Annua sur le cancer.

Laisser un commentaire

: