Sucre : l’incroyable enfumage des industriels américains

Partagez Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterEmail this to someone
Publié par Chronimed le 14 août 2017
 


Une enquête révèle 50 ans de corruption de scientifiques au cœur de l’administration, pour minimiser les dangers du sucre.

C’est un scandale de santé qui, comme celui de la cigarette, remonte aux années 1960 et qui fait grand bruit aux Etats-Unis.

Le « New York Times » révèle aujourd’hui que des documents internes de l’industrie du sucre viennent d’être mis à jour par Stanton Glanz, un professeur de médecine de l’université de Californie.

Publiés dans le prestigieux « Journal of the American Medical Association » (Jama), ils mettent à jour cinq décennies de corruption de scientifiques de renom, occupant des postes de haut niveau au sein de l’administration américaine, avec notamment le pouvoir de décider des politiques publiques de santé en matière de nutrition.

Ces professeurs de Harvard, regroupés dans la Sugar Research Foundation, ont reçu l’équivalent de 50.000 dollars d’aujourd’hui pour faire diversion sur la dangerosité du sucre, son rôle dans le développement de l’obésité et les maladies cardiaques et en rejeter la responsabilité sur les graisses saturées.

L’affaire fait grand bruit et mobilise la communauté scientifique américaine, car si le scandale remonte à 1967, des études plus récentes montrent que ce lobbying n’a pas cessé et qu’il est toujours aussi efficace puisque les prescriptions publiques en matière de santé continuent à incriminer les graisses plutôt que le sucre.

L’année dernière, le « New York Times » avait ainsi révélé que Coca-Cola continue à déverser des millions de dollars pour financer des chercheurs, toujours dans le but d’affaiblir les liens de cause à effet entre sucre et obésité.

Et en juin dernier, c’est l’agence américaine Associated Press qui révélait que les industriels du sucre finançaient des études arrivant à la conclusion que les enfants qui mangeaient du sucre pesaient moins lourd que ceux qui n’en mangeaient pas !

Par Véronique Radier | Modifié le 12-08-2017

Source https://www.nytimes.com/2016/09/13/well/eat/how-the-sugar-industry-shifted-blame-to-fat.html?mcubz=3

Il reste 6 commentaires Aller aux commentaires

  1. claude /
    Bonjour je suis aide soignante et un jour je suis tombé sur un compte rendu de colloque de médecins et cela parlait des dangers de l’aspartame que cela donnait des migraines que ça jouait sur l’insuline, dérèglait le pancréas, la sclérose en plaque etc ma fille est autiste et hyperactive et depuis un an je ne lui donne plus de nourriture transformé ( j’entends gâteaux , pâtés , jambon rose , jus de fruits) ainsi que lait et gluten puisqu’elle y est intolérante, elle a gagné 50 % sur son comportement, le sucre blanc interdit , les sucres bons pour nous, sont: le sirop d’érable, le sucre de coco car indice glycémique bas, l’irikia( sucre dattes) la sève de kitul, bof pour l’agave et le sucre roux non !! le jus de fruit est une agression pour le pancréas c’est trop vite ingéré alors qu’un fruit est mangé plus longuement .J’ai lu le livre du Dr Schwartz et j’adhère totalement à sa théorie du sucre sur la mitochondrie, si je peux rajouter que je pense que manger trop de viandes et viandes transformées abime aussi beaucoup notre corps( antibiotiques à gogo). Et aussi faire du sport pour éliminer tout cela !!! renseignez vous aussi sur le sucre du lait de vache qui nous empoissonne.;.bien à vous..
  2. Beauchamp Jeanine /
    Bonsoir,, j’ai eu 2 cancers en 2 ans avec rémission pour chacun d’entre eux. Cancer des ovaires et cancer séreux péritonéal. Lors de mon 2 ème cancer, j’ai fais des recherches et découvert le régime cétogène. C’est une alimentation pauvre en glucides ( pas plus de 20 gr de glucides dans mon ratio). J’ai adopté cette alimentation en supprimant totalement le sucre et les édulcorants de mon alimentation.
  3. spa /
    L’ effet insidieux du sucre,à la longue, est de rendre l »organisme en état de « pré-diabète », avec production accrue d’ INSULINE et d’ induire la résistance des cellules à cette hormone.
    J’ ai constaté, régulièrement, en consultant des notices sur des produits « anti-cancer » que ces suppléments avaient aussi des propriétés positives sur la glycémie, la résistance des cellules à l’ insuline….
    Le problème number 1 pour toutes ces maladies dégénératives est il le sucre ou l’ insuline?
    D’ ou l’ intérêt de la Metformine, Berbérine, Chardon-Marie etc….

    …à mon avis

  4. marise vallier /
    Je suis d accord pour enlever pates pomme de terre mais impossible pour les fruits sont ils nocifs ainsi que le pain ?
  5. Haenlin /
    Le cancer se nourrit du sucre. Les tumeurs l’adorent ! Touchée par un cancer du sein stade 3 avec lésions aux poumons, foie et os j’ai enlevé le sucre sous toutes ses formes dans mon régime alimentaire (sauf certains fruits frais) et les résultats sont plus qu encourageants ! Alors recommandation : pas de sucre quand on est malade, votre vie en dépend !
  6. Licorne /
    Bien évidemment !

Laisser un commentaire

: