L’incroyable journée du Docteur Michel de Lorgeril

Partagez Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterEmail this to someone

Publié dans Prévention Santé le 25 novembre 2016 par Deborah Donnier

de-lorgeril_balance17 novembre 2016, Lyon, Quai Jaÿr.

La Section Disciplinaire du Conseil Régional de l’Ordre des Médecins de Rhône-Alpes s’est réunie en session publique afin de juger en Première Instance le Docteur Michel de Lorgeril, chercheur CNRS à la Faculté de Médecine de Grenoble (UMR 5525), expert reconnu en cardiologie et nutrition, auteur de 300 articles scientifiques et 7 ouvrages de vulgarisation scientifique en français, particulièrement renommé pour ses positions iconoclastes et dérangeantes quant à la non-responsabilité du Cholestérol dans la genèse des maladies cardio-vasculaires et son combat sans fin contre les statines (1).

Les griefs retenus et énoncés contre lui par le rapporteur, le Dr Henri Olivier Ollagnon, ont suscité l’interrogation générale.

Les communications scientifiques répétées du Docteur de Lorgeril violeraient régulièrement l’Article 13 du Code de Déontologie Médicale (2)

La plainte principale émanait de cinq cardiologues grenoblois, les Pr. Jacques Machecourt, Gérald Vanzetto, Gilles Barone-Rochette, Pascal Defaye et Olivier Ormezzano.

Le Pr Jacques Machecourt explique rapidement n’avoir jamais eu l’intention initiale de se présenter à l’audience, pas plus que les autres co-accusateurs qui ne sont d’ailleurs pas venus, si un documentaire scandaleux diffusé sur Arte le 18 octobre (3) n’étaient venu conforter les thèses de l’accusé…

On apprend aussi à l’écoute de l’exposé du rapporteur que les plaignants se sentent collectivement lassés de recevoir d’incessantes demandes de rendez-vous à leurs secrétariats pour obtenir un rendez-vous de consultation auprès du Dr de Lorgeril alors que celui-ci n’y exerce pas, puis l’on comprend aisément qu’ils vivent difficilement aussi que tant d’étudiants en Médecine et de patients se mettent à douter des vérités qu’ils présentent comme intangibles depuis tant d’années. Voilà qui pourrait expliquer la colère subite de ces professeurs ?

Le Dr de Lorgeril aurait tenté de vendre des herbes népalaises ou péruviennes par l’entremise d’une distribution de tracts, à Gap fin 2015 !

Moment cocasse de l’audience, on apprend incidemment qu’aucun de ces Professeurs n’a jamais lu une ligne des travaux du séditieux suspect… Le seul présent à l’audience, conscient de l’effet catastrophique généré par une telle révélation n’aura de cesse de brandir un ouvrage… paru il y a 10 ans, « Cholestérol, mensonge et propagande » afin de disperser cette désastreuse image d’aveuglement concerté.

Le déroulé des plaintes incriminant le Dr de Lorgeril consiste à redire que ce chercheur plaide seul la non-culpabilité du Cholestérol, et que les plus grandes instances internationales ont conclu depuis longtemps que les statines sont des molécules pourvues d’un rapport bénéfice sur risque considérablement en leurs faveurs.

La défense, assurée personnellement par le Dr Michel de Lorgeril et assistée par deux de ses Confrères, les Dr. Jean-Marc Rehby et Vincent Reliquet, n’a eu de cesse de prouver l’ampleur du mouvement de contestation de cette théorie du cholestérol à travers le monde chez les chercheurs indépendants, particulièrement en Angleterre en cette année 2016, et la constante intrusion des firmes du médicament pour falsifier les études épidémiologiques et soudoyer les avis des décideurs ainsi que certains médecins en vue, clairement rémunérés pour ce faire.

Le Docteur de Lorgeril « violeur » d’article 14, 15, 20, 21, 39, 79…

Puis vint l’examen d’une seconde plainte rarement examinée dans une telle Instance Disciplinaire…

de-lorgerilVient le tour du Conseil de l’Ordre de Charente-Maritime de reprocher au Dr de Lorgeril des écrits négationnistes et révisionnistes, au motif que ce dernier remettait publiquement en cause depuis trente ans la théorie du Cholestérol. La défense s’est immédiatement émue d’un amalgame inadmissible entre la grande Histoire et la controverse en cours.

Du bout des lèvres lui fut reproché aussi d’avoir tenu une conférence à Saintes en 2014 aux 17e Université de l’Environnement et de la Santé, manifestation un temps suspectée de dérives potentiellement sectaires et donc… que le Dr de Lorgeril appartiendrait aussi à une secte ! Par bonheur aucun Médecin présent ne souhaitera s’étendre sur un sujet aussi faible.

Mais le plus étonnant reste à venir, sous l’accusation du Dr Jean Pierre Magallon, Président du Conseil de l’Ordre des Hautes-Alpes :  Le Dr de Lorgeril aurait tenté de vendre des herbes népalaises ou péruviennes par l’entremise d’une distribution de tracts, à Gap fin 2015 ! Problèmes, aucun prospectus ne peut être produit à l’audience, les photocopies seules existantes sont de qualités déplorables, aucune autre commune ne semble avoir été démarchée, et les fac-similés des rectos versos ne donnent aucune adresse pour la commande !

Le Dr de Lorgeril n’a aucun mal à expliquer la tentative d’escroquerie et l’usurpation d’identité réalisée à son encontre, il présente un dépôt de plainte effectué en Gendarmerie l’authentifiant en tant que co-victime de ces procédés.

Comment une affaire aussi grotesque peut-elle poursuivre un Médecin grenoblois de Gap jusqu’à Lyon, relayée par les Conseils Ordinaux des Hautes-Alpes puis de l’Isère sans qu’aucun classement sans suite n’intervienne pour empêcher ces deux organismes de sombrer dans le plus total ridicule ?

On comprend aisément au final à l’écoute de la défense de clôture du Dr Michel de Lorgeril qu’après la théorie biologique insuffisamment démontrée, l’usurpation de qualification médicale, les pratiques sectaires, quand vient la tentative de vente d’herbes anti-cholestérol à des fins mercantiles alors que depuis trente ans il plaide pour l’innocence de celui-ci, la coupe soit franchement pleine…

La sentence mise en délibéré

Soulignons la parfaite tenue des débats, menée par un Président, Monsieur Emmanuel du Besset, impeccable dans son rôle.

On rappelle avec incompréhension que les positions du Dr Michel de Lorgeril ne sont en rien nouvelles, qu’elles sont partagées largement aux quatre coins du monde, et que la licité du débat sur cette théorie du Cholestérol a déjà été tranché au printemps 2015 au Conseil National de l’Ordre à Paris, alors pourquoi y revenir à Lyon dix-huit mois plus tard ?

Les accusations suivantes (pratiques sectaires, charlatanisme) éclairent d’un jour précis l’incroyable acharnement dont le Dr Michel de Lorgeril semble faire les frais aujourd’hui, de la part d’une partie de la profession médicale qui semble vouloir faire feu de tout bois pour tenter de dissuader tout médecin de chercher à mettre en doute les pensées dominantes actuelles.

Heureusement que le Dr Irène Frachon, Pneumologue au CHU de Brest, a su elle aussi parfaitement résister de son côté à toutes les tentatives d’intimidation, sans son abnégation qui sait aujourd’hui combien de patients consommeraient encore du Médiator ?

Qui d’entre nous ne se pose pas finalement la question fondamentale de la liberté de la recherche en médecine et de ses implications incalculables dans notre vie de tous les jours ?

Annexe

(1) « L’horrible vérité sur les médicaments anti-cholestérol », de Lorgeril M., Thierry Souccar Ed.

(2) ARTICLE 13 (article r.4127-13 Du CSP) Lorsque le médecin participe à une action d’information du public de caractère éducatif et sanitaire, quel qu’en soit le moyen de diffusion, il doit ne faire état que de données confirmées, faire preuve de prudence et avoir le souci des répercussions de ses propos auprès du public. il doit se garder à cette occasion de toute attitude publicitaire, soit personnelle, soit en faveur des organismes où il exerce ou auxquels il prête son concours, soit en faveur d’une cause qui ne soit pas d’intérêt général.

(3) « Cholestérol : le grand Bluff » Anne Georget – Documentaire Arte http://www.arte.tv/guide/fr/051063-000-A/cholesterol-le-grand-bluff 

Il reste 19 commentaires Aller aux commentaires

  1. Emilie /
    Je voudrais faire un commentaire à destination des patients et médecins qui fréquentent ce site web.
    Je fais partie des patients exclus d’office des recommandations du Dr De Lorgeril (j’ai lu le livre qui est très bien+++) car porteurs d’une mutation du LDL récepteur qui fait que mon hypercholestérolémie est génétique et familiale (non sensible au(x) régime(s) sachant que j’ai pratiqué les régimes de mes 8 à mes 20 ans environ !). J’ai fait analyser ma mutation qui était inconnue du laboratoire (elle me vient d’une arrière grand-mère immigrée hongroise).
    Cela étant, il m’était impossible de consommer des statines étant pharmacienne et sachant les dégâts occasionnés. Ma mère elle-même a les cheveux pourris à cause de ces médicaments. Elle a aussi pris l’ézétimibe qui semble moins nocif.
    Aucun antécédent familial de maladie cardiovasculaire (dans ma famille porteuse de la mutation) chez les non-fumeurs. Les fumeurs n’ont pas été épargnés hélas.
    Je ne fume pas et je n’ai pas d’hypertension artérielle. Donc je ne me suis jamais trop inquiétée. Mais j’ai quand même un taux de base à 4,5 g/L ! (quasiment que du LDL bien sûr)
    Aussi, j’ai engagé des recherches personnelles depuis 10 ans qui m’ont conduit au traitement suivant (après moults essais) : micro-immunothérapie + rééquilibrage énergétique en médecine chinoise de la rate et du foie avec acupuncture et phytothérapie (chinoise).
    La micro-immuno seule m’a fait baisser mon taux à 3,80 (1 an de traitement) et j’attends quelques mois avant de me refaire doser le cholestérol et ainsi évaluer l’impact de la MTC (mais je suis confiante car j’ai déjà quelques signes d’amélioration digestive).
    Le cholestérol est en MTC le « Tan », un déchet issu d’une mauvaise assimilation, l’assimilation énergétique du bol alimentaire étant réalisée par la rate, elle-même gouvernée par le foie. La rate est régulée par une alimentation chaude, donc j’évite aussi trop de crudités, les glaces, etc.

    Voici le résultat de mes recherches personnelles. Personne d’autre ne me suit dans ma famille car rien n’est pris en charge par la sécu !
    Du coup tout le monde a 4,5 g/L (et beaucoup ne se traitent pas du tout)…

    Je suis intéressée par tout retour provenant d’une famille de patients dans le même cas.
    Merci !

    1. LUCILE THIBAUD /
      connaissez vous la cure du Dr Moritz pour faire dégorger le cholesterol du foie?
      livre sur amazone. j’ai une patiente de couleur (elle ne doit pas avoir une grand mère hongroise) de l’ile de la Dominique qui est aussi à 4.5g/L à 62ans et qui va tres bien, malgré 80mg de statines données par un collègue .. dr thibaud
  2. LUCILE THIBAUD /
    connaissez vous le verdict du conseil de l’ordre au sujet du Dr De Lorgeril?
  3. Adrien Beaudoin /
    Bonjour Anne .- Si j’avais été dans votre situation j’aurais probablement fait la même chose que vous . Attention votre cas ne s’applique peut-être pas à des milliers d’autres femmes qui pourraient être tentés de laisser tomber un traitement qui a il faut bien le dire certain succès puisque des millions de femmes s’en sont tirés depuis quelques années. Encore une fois il faut que la science valide l’efficacité des traitements. Cela se fait par des études cliniques réalisées par des personnes intègres. Bon succès pour le futur.
  4. Anne /
    Je répond à Adrien et lui demande de regarder mon mail du 2decembre.mes deux cancers étaient bien vrai IRM et biopsie a l’appui Je n’ai fait que 2 mois de régime cétogène et je ne suis pas « allée à Lourdes  » je fais donc partie des exceptions mais c’est peut être une voie à essayer ne croyez vous pas ?
  5. Adrien Beaudoin /
    Je n’,ai pas de ferme opinion sur le régime cétogène et je serais en principe favorable . Les cellules cancéreuses de façon générale sont friandes des sucres . À vrai dire elles dépendent des sucres pour soutenir leur croissance débridée. Priver les cellules de sucre a certainement un effet de ralentissement qui se fait sentir chez ces cellules, de là à dire que le cancer sera guéri il y a une grande marge à franchir. Les guérisons que l’on appelle anecdotiques (cas rapporté) ne sont pas très convaincantes . Dans des études cliniques on observe de temps à autre l’effet placebo.. Il s’agit de cas que l’on dit inexpliqués.. Jusqu’à maintenant personne n’a expliqué l’effet placebo.. Il y a un groupe au Canada qui plaide en faveur de l’effet du Dichloroacetate une substance qui agit sur le métabolisme des sucres pour traiter le cancer. Les résultats de leurs recherches ne sont pas concluantes mais…. Quand il n’y a pas de solution il n’y a rien à perdre de s’imposer le régime cétogène . S’il ne guérit pas, au moins il a le mérite de susciter un espoir ce qui adoucit cette terrible maladie.
  6. Anne /
    Dans un autre domaine je serais curieuse d’une étude sur les conséquences de l’hormonothérapie.
    Je consultée les sites des personnes qui suivent un tel traitement durant 5 et meme 10 ans . Nombreuses abandonnent sans l’avouer au médecin , les autres supportent les multiples douleurs et se retrouvent avec des prothèses hanches, genoux cancer du foi de l’estomac etc. .
    Je suis persuadée qu’un régime cétogène ou le traitement métabolique serait à essayer avant de passer à cette option terrible à vivre. Peut on appeler cela vivre ?
  7. inoxydable /
    […Edit modération, suppression de partie de post: Inoxydable vous ne pouvez pas insulter, ni accuser les personnes pour vous faire entendre, pour cette fois je me contente de supprimer ce qui contrevient à notre charte, veuillez faire attention à l’avenir…] Vous n’avez toujours pas compris que le cholestérol est innocent et les statines non seulement inutiles mais dangereuses DANS TOUS LES CAS comme les nouveaux antipsk9 ? Vous n’avez donc lu aucun des livres du Dr de Lorgeril ou ceux de Uffe Ravenskov ? Comment pouvez vous encore parler du Dr Atkins ou du l’huile de Krill qui fait baisser le « Mauvais » Cho et augmenter le bon ? Mais lisez donc les dernières études, allez sur le site du Dr Michel de Lorgeril et lisez les témoignages des patients , des médecins courageux qui interviennent sur son Blog ou sur le site de l’AIMSIB et à tout le moins, signez la pétition qui demande la révision DE TOUTES les études sur ce sujet par des chercheurs indépendants !!!
    Qui suis-je ? un empoisonné aux statines durant 10 ans qui a vu son état de santé dégringoler durant ce temps et qui a arrêté depuis 4 ans pour son plus grand bien !!!
    […Propos modéré…]
    […Propos modéré…]
    Oui je suis en colère pour la véritable Kabale dont a été victime le Dr MdL devant le conseil de l’ordre de la part de Professeurs et médecins « cafis » de conflits d’intérêts et personne en réagit sainement ?!
    1. Adrien Beaudoin /
      Bonjour Je regrette de vous avoir insulté par mes propos . Mon opinion s’est formée au cours des vingt dernières années pendant lesquelles j’ai été mêlé de près à des études cliniques indépendantes des compagnies pharmaceutiques. . J’ai de la difficulté à comprendre votre aigreur qui n’est sûrement pas causée par les statines. Ce n’est pas en insultant les gens que vous allez les convaincre de votre point de vue, au contraire .Cela signifie que vous n’êtes pas bien à l’intérieur de vous-même. Il faut bien noter que le fait de prendre des statines devient la cause de toutes vos maladies. Par exemple le stress et la rancoeur que vous nourrissez pourrait devenir la cause de vos maladies Apprenez à écouter , analyser et ensuite discuter intelligemment.
      1. inoxydable /
        Chacun à droit à son opinion et si vous croyez que je vous ai insulté, c’est que vous êtes loin de connaître les problèmes relatifs au statines. Dans ce cas là vous voudrez bien m’excuser.
        Mais vous dîtes que vous êtes chercheur indépendant et que , (je vous cite)  » Ceci étant dit, je crois que l’on peut réduire le cholestérol sanguin en combinant une dose de 10 mg par jour de statines combinée à un apport de coenzyme Q sous une forme absorbable (Inno-Q). La majorité des praticiens ne sont pas au courant de ces faits « …
        Alors, pendant 20 ans vous êtes passé à côté de quelque chose d’essentiel : Le cholestérol est INNOCENT ! A quoi sert-il de dire qu’il faut combiner les statines avec la coQ10 ( sans être chercheur, mais victime des statines, je connais toutes le recherches sur ce sujet et notamment les plus récentes, je peux vous donner les références…); La coQ10 toute seule fait bien plus que les statines seules ou en combinaison.
        Vous dîtes également : (je vous cite encore) « Personnellement je fais confiance aux suppléments d’huile de krill (dont je suis l’inventeur. Neptune Technologies Bioressources)) Les phospholipides- oméga-3 font baisser à la fois le mauvais cholesterol (LDL) et augmentent le bon cholestérol (HDL) tout en faisant baisser les Triglycérides sanguins . Il faut en prendre au moins 2 fois 500 mg par jour . » Donc vous n’êtes pas exempt de conflits d’intérêts, et dire à nouveau l’huile de Krill fait « baisser le mauvais Cho et augmenter le bon », mais on s’en fiche, le cholestérol est un tout auquel on ne doit pas toucher! Voyez pourquoi certains labos ont cessé les essais sur les antipsk9 : ils ont augmenté le « bon » et ça a été une catastrophe.
        Enfin : » vous n’êtes pas bien à l’intérieur de vous-même » Mais je suis très bien dans ma tête et surtout droit dans mes bottes. J’ai de la rancœur ? Oui, j’en veux à ceux qui m’en empoisonné durant 10 ans et qui n’ont jamais écouté lorsque je me plaignais d’horribles effets secondaires et si vous me connaissiez physiquement, vous seriez surpris de ma forme malgré quelques séquelles dont je ne pourrais plus me débarrasser, le DIABETE par ex., juste le contrôler sans aucune médicament…
        Le stress ? Connais pas ! Discuter intelligemment ? Merci pour l’insulte à mon intelligence mais je discute volontiers avec ceux qui ne rabâchent pas constamment les même antiennes basées sur les affirmations sournoises de l’industrie pharmaceutique : Il faut sauver le soldat « Crestor » à tout prix! alors un peu de saupoudrage de coQ10 et ça passera.
        Je vais cesser là toute discussion avec vous car je ne cherche pas à vous convaincre, je ne sais pas qui vous êtes ( ça ne veut pas dire que je refuse de discuter avec ceux qui ne sont pas de mon avis) mais dès l’instant où vous mettez en avant des arguments basés sur des études biaisées comme votre affirmation le laisse penser : « En tant que chercheur du domaine des lipides , je ne suis pas très chaud à l’idée que les statines n’ont pas de valeur thérapeutique . Je pense que dans certains cas les niveaux de cholestérolémie sont tellement hauts qu,on doit faire quelque chose pour les ramener à un niveau acceptable . Pour ces cas les statines peuvent faire une différence. Les statistiques montrent une durée de vie plus longue en présence des statines » Tout est là, pour moi la discussion est sans valeur!
        Et rassurez vous, je prends des oméga3 d’origine marine et de la coQ10….
  8. Joel /
  9. Claudine /
    Merci au docteur Michel de Lorgeril de sa courageuse position.
    Que peut-on faire pour le soutenir?
    C’est aussi aux patients, aux usagers, de dire haut et fort qu’on remercie tous ces hommes de courage, comme le professeur Joyeux…
    MERCI!
  10. d'Amico Anne /
    Bravo aux courageux qui osent .
    Souvent les médecins ne poursuivent pas l’évolution des recherches et se bornent a des protocoles qui sont souvent financés par des laboratoires.
    J’en sais quelque chose.
    En avril 2016 on me découvre deux cancers sur un sein .
    Bilan , protocole conseillé ablation du sein en question plus le ganglion sentinelle
    (pas atteint) pour examen et au titre de prévention la même chose a droite le tout agrémenté de radiothérapie, chimiothérapie, kiné , médoc pour les douleurs et après antihormone qui vous laissent sur le carreau durant 10 ans…..
    A 78 ans ,déjà invalide j’ai dis NON 7 fois.
    J’ai vu le dr SCHARTZ qui le 6 septembre m’a recommandé un régime sans sucre ni glucose. Le 12 novembre suite IRM en présence de la radiologue d’un oncologue et du dr SCHARTZ les deux cancers sont pratiquement inéxistants.
    Quand je pense combien de femmes sont mutilées chaque année en obéissants au « ordres  » des médecins qui appliquent « le protocole » je ne peux m’empécher de dire bravo aux chercheurs , nous devons les soutenir et leur donner les moyens pour leurs recherches même si cela cause des préjudices financiers a certains.
    1. Jaio /
      Merci Anne pour votre témoignage, cela peut encourager d’autres à refléchir et prendre en charge sa santé. Il est dommage que l’on s’y mette que quand on arrive à un âge avancé et notre système immunitaire n’est plus ce qu’il était. L’idéal ce serait que l’on puisse prendre conscience dès l’enfance grâce à l’école ou a d’autres institutions qu’il faudrait créer pour promouvoir la prévention. Mais il n’est jamais trop tard et vous le prouvez.
      Personnellement, à 74 ans,en faisant une énième visite chez l’urologue, j’ai demandé qu’il regarde ma prostate avec l’échographe. Quand je notai sa surprise je lui demandai ce qu’il en était et il me dit que la prostate avait diminué de volume. J’eus la présence d’ésprit de lui demander les dimensions et il me les donna de vive voix. Je m’attendais à ce qu’il m’imprime le résultat mais il ne voulait pas le faire comme si j’e n’eus pas le droit. Finalement après avoir insisté je les obtins et je pus ainsi comparer avec les résultats des années précédentes et noter qu’après une remontée vertigineuse jusqu’au double du volume, j’étais retourné au même niveau qu’en 2007 lors d’un contrôle de routine.
      L’uro, semblait déçu et ne voulut rien entendre d’autre et refusa de me commander un IRM car me dit il, ça ne servirait à rien puisque de toutes façons je refusais la chimio!!!
      J’attends mainteant de trouver un autre médécin, car c’est déjà le deuxième qui me refûse. Ce chantage est immonde et n’est pas digne d’un médécin.
      Je ne sais donc toujours pas si j’ai un cancer ou pas malgré le diagnostic du doigt à l’anus décreté par l’uro au doigt d’or en 2014.A la sortie de la consultation j’avais plein de prescriptions dont la chimio, l’hormono et tout le toutim plus un IRM. Le pire c’est que si je l’avais écouté j’aurais dû commencer tout de suite le traitement mais le soleil brillait, l’envie de vivre était trop forte pour ne pas décider de passer l’IRM d’abord. Cet examen fut négatif. A partir de là, je me suis rendu compte que si j’avais accepté le traitement, j’aurais pu vraiment devenir malade. Bon, allez, on doit tous mourir un jour de vieillesse ou de paresse mais tant qu’à mourir, autant mourir en essayant de survivre avec des moyens naturels. J’attribue cette sorte de petit miracle à mon jeûne mais aussi à mon strict régime cétogène et à un mélange de supplément alimentaires dont un extrait de plante du Cambodge dont j’avais entendu parler ici .
  11. Adrien Beaudoin /
    Bonjour merci de votre réaction.J’ai une certaine expérience avec les statines . L’idée d’inhiber la synthèse du cholesterol remonte aux années 60 . Mon patron (S”J”WAKIL) cherchait alors un inhibiteur de l’enzyme clé de la synthèse du cholestérol. Après cette découverte, les compagnies pharmaceutiques se sont emparé de cette drogue et l’ont refilée aux médecins qui l’ont administré sans comprendre comment elle agissait . Il s’en est suivi des centaines de millions de prescriptions, dans bien des cas inutiles . L’un des effets majeurs de cette drogue est de bloquer la synthèse du coenzyme Q qui joue un rôle clé dans la production d’énergie au niveau des cellules (mitochondries) À forte dose les statines causent une destruction musculaire (fibromyolyse). Ce qui se manifeste par des fortes douleurs musculaires et une atrophie. Pas beau n’est-ce pas ? . Au cours des dernières années on a commencé à réaliser ce gros problème . Certaines compagnies ont rajouté le coenzyme Q à leur préparation. Ceci étant dit, je crois que l’on peut réduire le cholestérol sanguin en combinant une dose de 10 mg par jour de statines combinée à un apport de coenzyme Q sous une forme absorbable (Inno-Q). La majorité des praticiens ne sont pas au courant de ces faits. Personnellement je fais confiance aux suppléments d’huile de krill (dont je suis l’inventeur. Neptune Technologies Bioressources)) Les phospholipides- oméga-3 font baisser à la fois le mauvais cholesterol (LDL) et augmentent le bon cholestérol (HDL) tout en faisant baisser les Triglycérides sanguins . Il faut en prendre au moins 2 fois 500 mg par jour . Une diète faible en viande rouge et riche en légumes et fruits frais, jointe à un niveau d’exercices significatif constituent une bonne recette de longévité. Soyez pas trop dur pour les médecins, on leur demande d’être familier avec toutes ces drogues , aux effets secondaires souvent difficilement prévisibles. Quand on ne se sent pas bien on cherche des solutions … je vous comprends mais il ne faut pas tout rejeter. (in medio stat virtus)
    1. Jaio /
      Merci beaucoup Damien,
      Votre témoignage contribue à éclairer le sujet dont on parle. Merci pour la trouvaille de l’huile de krill, j’en prends tous les jours et je suis convaincu que c’est une des huiles les plus bénéfiques à la santé. Compliments pour la conclusion en latin bien que par jeu je serais tenté de le transformer In Medio Statines Virtus:-)
      Bien à vous
  12. Jaio /
    Je ne suis pas chercheur mais trouveur par le fait même que en les utilisant je me suis trouvé infirme avec des symptomes inexpliqués. Cela avait commencé par un tremblement général lors d’un étirement avant de me lever. Ne sachant pas quoi faire, j’essayai une douche mais sans succès. Comme cela ne cessait pas je me remis au lit incapable de me tenir débout et passai le WE couché, sans manger et sans statines. Petit à petit je pus reprendre mes forces mais avant de reprendre les statines (Je vais pas citer la marque n’est pas?) je commençai à m’informer et découvris qu’à part les sites médicaux sponsorisés par l’industrie, dont des universités, il y a plein de publications faite par des chercheurs indépendants du monde médical qui mettent en garde contre la pratique en cours de prescrire d’office des statines même en cas préventif alors que les bénéfices averés sont toujours contestés et notamment celui de prétendre que cela prolonge la vie. Heureusement vous dites que cela c’est vrai que pour les cas où le niveau de cholestérolemie est le plus haut ce qui équivaut pour moi à dire que ce serait dans 5 à 10% des cas, pas plus. Ces niveaux ayant été en plus établis par l’industrie pharmaceutique on pourrait se demander comment nos autorités acceptent que ce soit possible d’admettre sans aucune souspicion cette décision où l’industrie est juge et partie.
    Ayant découvert cela, il va de soi que je n’ai plus repris de statines et lors d’un contrôle à l’effort chez mon cardiologue sicx mois plus tard, ayant passé les examens haut la main, le docteur me dit: Excellent, continuez les statines! Alors que je n’en prenais plus depuis six mois. Devais-je le lui dire? Certaienemnt pas, si en tant que spécialiste il ne le sait pas, c’est qu’il est pas un bon médécin mais s’il le sait, pourquoi continue-t-il à le prescrire?
    Dans un livre sur ce sujet, écrit par le docteur Robert Atkins dans les années 70, il disait qu’a tous ses patients il commençait par un examen sanguin et que si le niveau de cholestérol était trop haut il leur demandait tout simplement de cesser de manger des sucréries et des glucides et que cela suffisait à faire baisser le niveau en trois semaines. Honnêtement, il écrivait que cela était connu depuis les années 20 et avait fait l’objet d’études universitaires dans le monde entier et ce n’était pas une découverte personnelle.Entretemps on avait diabolisé les matières grasses sans aucun discernement en prétendant même que les oeufs, surtout le jaune, était très mauvais pour la santé. J’espère que vous n’êtes pas un de ceux-la qui continuent de le prétendre. Bref, on m’avait prescrit des statine à vie pour un niveéau de cholestérol de 220 qui m’avait remis le niveau à 200 après deux ans. Maintenat j’ai 187 à 190 uniquement en réduisant les glucides à 30% maximum des calories quotidiennes. Je ne tiens pas à faire baisser davantage un niveau qui probablement est établi pour pousser les médécins à menacer leurs patients des pires complications, voir de mort subite. Je considère que les médécins eux-mêmes sont abusés dès le départ par un enseignement erroné, voir criminel qui leur impôse des protocoles à respecter sous peine d’expulsion du corps médical. L’exemple décrit ici, sur ces « docteurs » contre un docteur est significatif.J’espère que l’ordre des médécins ne va pas encore perdre la face comme il a eu l’occasion de le faire contre le Prof. Joyeux sur l’abus des vaccins, pu contre les profs.
    Ph. Even et Br. Debré auteurs du livre gros comme une brique intitulé: Guide des 4000 médicaments utiles, inutiles ou dangereux.
  13. Laurent Schwartz /
    ce n’est pas un domaine que je maitrise mais ce que je sais c’est que pres de 20 ans apres l introduction de médicaments, il n’est pas normal de se poser encore la question de l efficacité du traitement. Nous sommes une société où la discussion doit etre libre. Laurent
  14. Adrien Beaudoin /
    En tant que chercheur du domaine des lipides , je ne suis pas très chaud à l’idée que les statines n’ont pas de valeur thérapeutique . Je pense que dans certains cas les niveaux de cholestérolémie sont tellement hauts qu,on doit faire quelque chose pour les ramener à un niveau acceptable . Pour ces cas les statines peuvent faire une différence. Les statistiques montrent une durée de vie plus longue en présence des statines. Dans les autres cas moins prononcés, le changement amené par les statines n’est pas très significatif.
    Chez le lapin on peut causer une belle athérosclérose par un régime élevé en cholestérol. Ce qui semble indiquer que le cholestérol n’est pas un ami des vaisseaux sanguins.

Laisser un commentaire

: