Le régime cétogène et l’oxygénothérapie hyperbare prolongent la survie chez la souris avec un cancer métastatique systémique.

Partagez Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
 
Author information
1 Department of Molecular Pharmacology and Physiology, University of South Florida, Tampa, Florida, United States of America. abennett@health.usf.edu
 
Le régime cétogène et l’oxygénothérapie hyperbare prolongent la survie chez la souris avec un cancer métastatique systémique.
Poff AM et al. PLoS One. 2013.
 
INTRODUCTION: Le métabolisme cancéreux anormal crée une dépendance glycolytique qui peut être exploitée en réduisant la disponibilité de glucose à la tumeur.
Le régime kétogène (KD) est un régime à faible teneur en glucides et à forte teneur en matière grasse qui diminue la glycémie et élève les cétones sanguines et a montré que la progression du cancer chez les animaux et les humains ralentit la progression du cancer.
La vascularisation vasculaire anormale crée des poches hypoxiques qui favorisent la progression du cancer et augmentent encore la dépendance glycolytique des cancers.
L’oxygénothérapie hyperbare (HBO₂T) sature les tumeurs avec de l’oxygène, renversant les effets favorisant le cancer de l’hypoxie tumorale.
Étant donné que ces thérapies non toxiques exploitent les déficiences métaboliques qui se chevauchent, nous avons testé leurs effets combinés sur la progression du cancer dans un modèle naturel de la maladie métastatique.
 
MÉTHODES: Nous avons utilisé le modèle de souris MMC VM-M3 marqué par luciférase pour luciférase pour comparer la progression et la survie de la tumeur chez les souris alimentées standard ou KD ad libitum avec ou sans HBO₂T (2.5 ATM absolu, 90 min, 3x / semaine).
La croissance tumorale a été contrôlée par une imagerie bioluminescente in vivo. RÉSULTATS: le KD seul a considérablement diminué la glycémie, a ralenti la croissance de la tumeur et a augmenté le temps de survie moyen de 56,7% chez les souris atteintes de cancer métastatique systémique.
Alors que HBO₂T seul n’a pas influencé la progression du cancer, la combinaison du KD avec HBO₂T a entraîné une diminution significative de la glycémie, du taux de croissance de la tumeur et une augmentation de 77,9% du temps moyen de survie par rapport aux témoins.
 
CONCLUSIONS: KD et HBO₂T produisent d’importants effets anticancéreux lorsqu’ils sont combinés dans un modèle naturel de cancer métastatique systémique.
Nos preuves suggèrent que ces thérapies devraient faire l’objet d’une enquête approfondie en tant que traitements potentiels non toxiques ou thérapies adjuvantes aux soins standard pour les patients atteints d’une maladie métastatique systémique.
 
PMID 23755243 [PubMed – indexé pour MEDLINE] PMCID PMC3673985
 
 

Il reste 14 commentaires Aller aux commentaires

  1. Blanc /
    Bonjour comment faire pour rencontrer le Dr Schwartz, ou des personnes de son équipe, j’ai été opéré d’un cancer du sein et je souhaite suivre son traitement. Merci
    1. malypaet /
      Son traitement étant a base de compléments alimentaire et du régime cétogène vous pouvez le faire de votre propre chef.
      Si votre médecin ne veut pas vous accompagner, cherchez en un autre du coté des homéopathes ou médecins du sport plus ouverts, mon beau frêre a procédé ainsi et a finit par trouver après 9 mois un médecin du sport sur Nantes qui a bien voulu l’accompagner en contrôlant ses bilans sanguins.
      Un médecin n’est nécessaire que pour la metformine, mais a défaut vous pouvez utiliser le complément alimentaire berberine.
      Renseignez vous en parcourant ce site, vous trouverez toutes les informations nécessaires
  2. malypaet /
    Choisissez bien le lieu pour ces activités physiques, de préférence en forêt, garrigues ou Landes bien parfumées qui pourront vous apporter des éléments bénéfiques pour votre système immunitaire. Par contre éviter les lieux pollués en bord de route, vigne et autres champs céréaliers traités à outrance.
    Ah j’oubliais, question activité physique, il n’y a pas que le sport, vous en avez bien d’autres, le principal c’est d’y prendre plaisir pour que cela devienne une habitude, par exemple de la danse traditionnelle ou moderne, du jardinage , du bricolage, etc…
  3. malypaet /
    C’est toujours un peu plus complexe qu’on ne l’imagine.
    Il n’y as pas que l’amélioration de la distribution d’oxygène qui est induite par de l’activité physique fractionnée ou cardio comme vous l’écrivez, mais aussi l’entrainement du mécanisme du passage du mode de production énergétique du mode anaérobie alactique ou lactique à aérobie, ce qui est aussi un bon moyen de sortir de l’effet Warburg ou des mitochondria sont restées coincées en mode anaérobie lactique.
    Voir l’explication dans le monde sportif:
    http://www.courir-plus-loin.com/du-carburant-a-lenergie-les-filieres-energetiques-en-course-a-pied/
    Et cerise sur le gâteau (cétogène) dans l’effort prolongé et répété, le cerveau secrète des endorphines (hormones du plaisir).
    Bref on y gagne sur tous les tableaux.
  4. Buis /
    Mon mari utilise le bol d’air Jacquier depuis 9 mois, il a un cancer du poumon stage IV, (non-fumeur) depuis 2 ans : lobectomie, chimio de confort, métastases aux deux poumons, chimio lourde, immuno, les 2 derniers scanners font apparaître une excavation centrale des tumeurs cible, elles se nécrosent de l’intérieur, ce que n’a jamais vu l’oncologue sous immuno, mais augmentent en taille (masse « gélatineuse », pas de biopsie possible). L’oncologue demande immuno pdt encore 2 mois puis chimio si augmentation de taille, et mon mari n’a pas envie de reprendre la chimio!
    Il est suivi par une aromathérapeute spécialiste des cancers qui lui demande de continuer son traitement. Comment savoir qu’est-ce qui agit de cette façon sur les tumeurs, entre l’immuno, l’aroma. et le bol d’air (+ acupuncture et nourriture saine mais pas de régime cétogène (pour l’instant)! Qui peut nous éclairer, svp urgent.
  5. Ann Lower /
    j’ai une récidive de cancer colorectal: stade IV avec métastases foie, poumon, ganglions. Je viens de subir 6 mois de chimio qui a réussi à réduire les métastases mais me gâche la vie avec des effets secondaires qui ne sont plus gérables (diarrhéee…..ouf). J’ai pris la décision de cesser la chimio (je garderai le traitement ciblé) (dernière chimio la semaine dernière) et débute le régime cétogène dès la semaine prochaine. Depuis près d’un mois, je fais 30 minutes de cardio intense à tous les jours et je me porte mieux. Mon cardio pourrait donc être bénéfique?
    1. voltz francis /
      BONJOUR ANN,

      toutes les activités physiques, avec une certaine intensité cardiaque, sont bénéfiques.l’idéal serait que vous puissiez faire reguliérement ce cardio et vraiment en aérobie.en plein air.
      votre cardio vous fait bruler du glucose et apporte de l’o2 à vos cellules. d’ou certainement l’effet bénéfique.
      n’oubliez pas de prendre de le l-carnitine et de l’acire l-lipoique

    2. MICK T /
      Bonjour à tous

      Comment se fait-il que l’on n’entende pratiquement pas parler de l’ HYPERTHERMIE pour traiter simplement le cancer. Il est vrai que nous n’avons sur ce sujet que 60 ans de retard en FRANCE (car à l’étranger, en SUISSE par exemple, ce traitement indolore et sans effets secondaires existe…)
      Sans doute que l’eau chaude ne coûtant rien ( et ne rapportant rien ) cela n’intéresse que très peu nos ‘grands spécialistes’ souvent adeptes du pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué..

  6. Roche gerard /
    j’ai acheté le bol d’air jaquier il y a 18 mois, comment savoir, ce n’est pas ma seule thérapie, mais je continu., Cancer de la tète du pancréas et métastases au foie, non opérable, depuis le 1 nov 2014.
  7. laure /
    Bonjour FrancIs,

    Info intéressante par rapport au sport fractionné, cela signifie que les exercices à haute intensité (HIIT) pourraient participer à ce processus?

    merci d’avance pour ta réponse

    1. voltz francis /
      BONJOUR LAURE,

      tous les exercices intenses, mais je préfere le terme ACTIVITES,augmentent l’afflux d’oxygéne au niveau de la cellule afin de produire de l’energie via la mitochondrie. on stimule ainsi cette mitochondrie.cette stimulation fait partie de la thérapie.
      l’experiene menée par l’équipe cycliste AG2R a été concluant à ce sujet.
      la seule ballade ne me semble pas appropriée, il faut monter en rythme cardiaque périodiquement pour amener cette stimulation mitochondriale.
      on connait tous plus ou moins des patients cancéreux qui nous disent avoir été amélioré par le sport.
      en fait ils s’oxygénent sans le savoir et surtout ils consopmment du glucose!
      c’est le double interet du sport: OXYGENER ET CONSOMMER SON GLUCOSE.
      bien à toi,
      francis

  8. MICK T /
    Bonjour

    Juste pour info, j’ai cru lire dans plusieurs revues médicales indépendantes que le fameux ‘bol d’air Jaquier’ n’avait plus aujourd’hui ses propriétés initiales d’antan ? A vérifier…

  9. voltz francis /
    BONJOUR TOUT LE MONDE!

    les bienfaits du sport AEROBIE sont ici mis en évidence.
    comme l’a précisé un intervenant lors de la conférence au CNAM ,du 9 mai,on peut relancer le processus mitochondrial par du sport fractionné, l’idéal étant le vélo home-trainer.
    mais on peut , je pense, relancer ou mieux faire fonctionner nos mitochondries par des randonnées en terrain varié .(4 à 5 h)
    ceci est accessible à chacun.le vélo de route ou le vttt le permet aussi par la variation des éfforts en fonction du profil de route.
    si vous associez à cela une alimentation cétogéne, les résultats devraient etre là .

  10. Dr Corinne R /
    Merci Laurent, cela répond à ma question. Les caissons hyperbares ne sont malheureusement pas faciles d’accès… mais rien n’empêche de s’oxygéner correctement en forêt et pourquoi pas utiliser à un moindre niveau le bol d’air Jaquier? Si certains en ont fait l’expérience, merci de témoigner.

Laisser un commentaire

: