Le rat-taupe nu utilise une stratégie de survie végétale

Partagez Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterEmail this to someone
Publié par Chronimed le 6 mai 2017

Le rat-taupe nu sait utiliser le fructose à la place du glucose et ne présente jamais de cancer. Cette stratégie de survie vient des plantes.

.
Ils sont chaleureux, dentés, roses, et presque sans poils et tout simplement étranges, mais l’un des nombreux traits étranges des rongeurs appelés rataupnu est qu’ils vivent dans un souterrain dans les déserts de l’Afrique de l’Est et pourraient un jour être très valorisés.
Les scientifiques ont déclaré jeudi que les rongeurs, privés d’oxygène dans leurs terriers souterrains bondés, survivent en passant à un type unique de métabolisme basé sur le sucre fructose plutôt que le glucose habituel, et il est le seul animal connu pour savoir le faire.
La métabolisation du fructose est une stratégie végétale, et les chercheurs ont été surpris de la voir chez un mammifère.
Ils espèrent maintenant tirer parti des leçons apprises de ce rongeur pour concevoir des thérapies futures pour les patients afin de prévenir les dégâts calamiteux lors des crises cardiaques ou des accidents vasculaires cérébraux lorsque le sang oxygéné ne peut pas atteindre le cerveau.
Les rats taupes nus, ont-ils découvert, peuvent survivre jusqu’à 18 minutes sans oxygène et au moins cinq heures dans des conditions à faible teneur en oxygène qui tueraient une personne en quelques minutes.
Plus étroitement liés aux porcs-épics que les taupes ou les rats, ils prospèrent dans des colonies accueillant jusqu’à 300 membres, y compris une reine d’élevage dans une structure sociale de coopération comme l’insecte dans la collecte des aliments et le creusement de tunnels.
Avec tous ces rongeurs respirant et obstruant les terriers, ils rencontrent souvent des conditions de faible émission d’oxygène et de dioxyde de carbone.
« Les rats taupes nus ont évolué dans un environnement extrêmement différent de la plupart des autres mammifères et ils ont mis des millions d’années pour savoir comment survivre à la privation dramatique d’oxygène », a déclaré le neurobiologiste Thomas Park de l’Université de l’Illinois à Chicago, qui a aidé à Étude publiée dans la revue Science.
Dans des conditions de faible teneur en oxygène, ils entrent dans un état de coma et libèrent du fructose dans le sang.
En changeant leur métabolisme du système à base de glucose normal qui repose sur l’oxygène vers un système à base de fructose qui ne le permet pas, ils peuvent alimenter des organes vitaux comme le cœur et le cerveau.
Les rats taupes nus vivent jusqu’à 30 ans, des décennies beaucoup plus longues que les autres rongeurs, et ils sont immunisés contre le cancer et ne ressentent pas beaucoup de douleurs.
En tant que seul mammifère à sang froid, ils se regroupent dans des tas de mole pour se réchauffer.
Leurs lèvres se ferment derrière leurs dents afin qu’elles puissent creuser avec leurs dents sans avoir de la saleté dans leur bouche.
Leurs oreilles et leurs yeux sont minuscules et ils ont une mauvaise vue.
« Le fructose a été lié à l’obésité et au syndrome métabolique, mais c’est parce que nous le consommons trop dans les boissons sucrées et la malbouffe.
Peut-être y a-t-il une utilisation, et une importance du fructose à doses modérées après tout », a ajouté la biologiste moléculaire Jane Reznick Du Max Delbrück Centre de médecine moléculaire dans l’association Helmholtz à Berlin.
(Rapport de Will Dunham, édité par Sandra Maler)
Par Will Dunham | WASHINGTON.
Publication originale : Reuters Science News | Thu Apr 20, 2017 | 8:02pm BST

Il reste 5 commentaires Aller aux commentaires

  1. spa /
    Ouais…., je veux bien acquérir son immunité contre le cancer…mais le ne veux pas lui ressembler…!
  2. Jean Francois Le Bitoux /
    JF LeBitoux, vétérinaire Tout à fait d’accord avec vous sur la recherche d’autres voies métaboliques plus efficaces pour éliminer le passage au métabolisme cancéreux et les cellules cancéreuses qui auraient pu avoir réussi cette « mutation » – aux dépens de l’organisme tout entier. Je crois me souvenir que les rats n’ont pas besoin de Vitamine C car ils produisent des équivalents oxydants… mais je ne saurai pas retrouver les bases scientifiques de cette observation. Merci pour le site
    1. schwartz /
      bonjour jean francois,

      je ne connais pas le statut redox de la bête? en sais tu quelque chose?
      tres amicaelement

      Laurent

      1. Jean Francois Le Bitoux /
        Bonjour, salut de bon matin ;
        Effectivement j’en conclus que le statut redox cellulaire de ces animaux est différent – l’argument avait été utilisé quand un labo avait prétendu répété les manips de Benveniste avec des cellules sanguines de rat , ce qui n’avait donc aucun sens.
        Pour ce qui est de la nécessité de Vit C, c’est une « info » que je traîne depuis « toujours » (école vétérinaire ? ), c’est à dire depuis une époque où on n’avait pas accès à la confirmation par le Net sous la main.
        Je crois donc me souvenir que les rats n’ont pas les mêmes besoins en Vitamine C que d’autres animaux – et peut-être même pas de besoin du tout « quand tout va bien » ?
        Ou alors que leur alimentation naturelle leur en apporte suffisamment par rapport à des rats en élevage ? Je te laisse éventuellement retrouver ces bases nutritionnelles.
        Il est bien connu que les animaux sauvages supportent des niveau de parasitisme très supérieur à ce qu’il tolère dans un zoo et on attribue cette résistance supérieure à leur nourriture plus riche en vitamines.

        Pour ces animaux aquatiques que je fréquente, le besoin en vitamines est directement lié à la qualité de l’eau et de l’environnement et il peut donc être effectivement nul dans un aquarium « régulé vers l’oxydation » !

  3. Dr Adrien Beaudoin Biochimiste /
    Il y a peut-être une autre voie métabolique jusqu’ici inconnue qui utilise le fructose comme substrat . Cet animal a définitivement des mystèeres qui pourraient s’avérer trèes impôrtants dans la perspective de développer des traitements pour le cancer . il y a peut-être un lien à faire avec l’observation que les cellules cancéreuses sont des bibites à glucose.
    vu mon âge (77 ans) je laisse le défi à des jeunes …

Laisser un commentaire

: