Anne Marie Bouchet – Témoignage sur le cancer de son père

Partagez Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterEmail this to someone

 

Anne Marie Bouchet nous apporte un témoignage sur le cancer dont son père est atteint et comment le traitement métabolique a contribué, sinon à sa guérison, du moins à la stabilisation de sa maladie, avec une bonne qualité de vie.

Il reste 6 commentaires Aller aux commentaires

  1. Douillet /
    Merci pour votre témoignage. Dans ce témoignage, vous évoqué le traitement du Dr Schwartz tout en indiquant que votre père fait de son mieux pour le régime cétogène. Dois-je comprendre que ce que vous appelez le traitement du Dr Schwartz est autre chose que ce régime cétogène, avec adjonction ou non d’acide lipoïque et d’hydroxycitrate. d’avec merci pour cette précision.
  2. Kubala /
    Le traitement métabolique est effectivement très critiqué par les lobbies pharmaceutiques et les laboratoires car il n’est pas très rentable..en plus il s’avère être efficace pour lutter contre les tumeurs et aider considérablement les patients qui subissent des chimios ou de la radiothérapie.. qd au régime cétogène il faut peu de tps pour s’y habinuer et s’en régaler tout en veillant .,grâce à des compléments en vitamines et la pratique de sport d’entretien à garger un bon équilibre et de la vitalité…
  3. Jaio /
    Sur le régime cétogène, ce témoignage nous dit aussi qu’il est difficile à suivre.
    Il est vraiment.
    Je pense que tout diététicien concorderait sur ce point.
    Primo parce que quoi que l’on fasse, pour le peu que l’on consomme des légumes, un fruit, un glucide, le sucre arrive tout de suite à 20 ou 30gr par jour ce qui est suffisant pour ralentir peut-être la tumeur mais pas à l’anéantir. D’un autre côté, si en prenant un minimum de 70% de matières grasses on a toujours des calories en suffisance, les 30% d’aliments restants vont-il être suffisants pour maintenir le corps en bonne santé? En effet, il va y avoir un manque de vitamines et minéraux tellement important que cela peut causer plus de mal que de bien sans compter que le foie, soumis à se régime plus gras que d’habitude, peut aussi ne plus être d’accord.
    On se base souvent sur le régime des hommes préhistoriques pour défendre le régime cétogène. Hors, si l’homme déscend du singe, on peut encore voir aujourd’hui que les singes sont végétariens. L’idéal serait donc de trouver des matières grasses sans viande. J’ai suivi ce régime pendant 5 bons mois en prenant note journellement de tous les apports nutritionnels. Voici quelques constatations: Avec une cuillère d’huile d’olive, d’huile de colza, d’huile de coco et d’huile de lin, soit 4 cuillères de ces huiles assorties on arrive à 485 calories dont la plupart sont des lipides mono, poly et saturés tout court avec 8.7gr d’omega3 et 6,1gr d’omega 6 ce qui sur ce point c’est pas trop mal. Par contre en minéraux c’est zero et en vitamines on doit se contenter d’assez peu soit 4.5mgr de vitamine E, 7.9mgr de gamma tocophérol, et un pourcentage insignifiant de Vitamine K, beta et delta tocophérol. Ce qui est vraiment peu.
    Le meilleur de tous, c’est l’avocat.Qui apporte 227 calories avec une très bonne moyenne de lipides de tout genre mais surtout monoinsaturés, des vitamines et des minéraux très différenciés dont la liste serait trop longue. Vous pouvez le vérifier par vous mêmes en allant sur un site américain qui s’appelle https://cronometer.com/
    Je pense que si on prend sa santé en main en sachant que les médécins traditionnels n’ont que très peu si pas aucune notion sur la diététique et que notre santé dépend de la nourriture, il faut absolument se mettre au courant en utilisant les instruments qui sont mis à notre disposition, surtout s’ils sont gratuits. Certes que si vous ne connaissez pas un peu d’anglais, vous aurez du mal à utiliser ce site. Dans ce cas faites vous aider car cela vaut la peine. Pour chaque ingrédient il faut mettre le poids et son nom et vous avez immédiatement le résultat sur tous les lipides, les calories, les protéines, les vitamines et les minéraux.Auparavant vous pouvez choisir le régime que vous voulez suivre et en faisant cela, à l’inscription, vous obtenez aussi votre indice de masse corporel qui vous indique combien de calories, de protéines, de matières grasses, de vitamines et minéraux vous avez besoin par jour.J’ai pas trouvé mieux jusqu’à présent car en plus, vous pouvez simuler votre menu du jour en avance en regard de ce que vous avez dans le frigo et le modifier pour arriver au menu optimum en réduisant d’un côté ou augmentant de l’autre avant de commencer à cuisiner ou à vous mettre à table.
    1. MFD /
      Le régime cétogène est très praticable, mais il faut se faire aider, par ex par des ouvrages comme « Le régime cétogène contre le cancer » aux éditions Thierry Soucar, qui donne des idées de recette.
      Ma fille l’applique depuis deux mois et elle a trouvé pas mal de recettes, et elle mange des légumes verts à index glycémique faible qu’elle arrose de pas mal d’huile d’olive et de colza. En ce moment, il y a toutes les variétés de choux. Les légumes racines (comme les radis..) sont aussi peu glucidiques.
      Pour les protéines, il faut manger oeufs, viande (pas rouge) et poisson… Les lentilles, fèves, etc.. contiennent bien trop de glucides.
      Ma fille est aujourd’hui en rémission après métastases à l’ovaire, au foie et à la colonne vertébrale d’un cancer du sein HER +++.
      Elle a appliqué, outre le traitement chimio le plus récent, le protocole du Dr Schwartz et est également accompagnée par le professeur Castronovo à Liège (cancérologue nutrithérapeute).
      1. Kubala /
        Voilà un témoignage rassurant et encourageant….
  4. Jaio /
    Ce témoignage nous revèle une fois de plus que la sentence donnée par ce docteur sur les 6 mois à 18 mois restant à vivre fait partie du protocole utilisé dans tous les pays et pas seulement en France. C’est honteux! Si tout le monde s’accorde à admettre que le stress est un des facteurs majeurs qui dévéloppe le cancer, pourquoi enfoncer le couteau dans la plaie?
    C’est pas ça de l’humanisme mais du sadisme. Le moral gravement touché du patient, va alors le pousser à se soumettre au protocole traditionnel sans broncher et cela va durer en moyenne 5 ans. Cela est prouvé par les statistiques qui suivant les sources prouvent la même chose: Une petite regression d’abord et puis une aggravation soudaine qui conduit au décès. Si un patient meurt àprès 5 ans et un jour, on s’empresse de clamer que le protocole suivi lui a permis de vivre plus que 5 ans. Malgré tout, ces résultats ne dépassent pas 5% bien que les producteurs de ces sois disant médicaments vont jusqu’à prétendre une amélioration de 20%. Il y a aussi des statistiques qui démontrent qu’avec chimio ou sans la durée de survie est la même mais le confort de vie est majeur, n’en déplaise aux médécins qui prétendent mordicus toujours le contraire.

Laisser un commentaire

: